1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    League of Legends : Conférence de presse post-match de G2 Esports après les demies des Worlds

League of Legends : Conférence de presse post-match de G2 Esports après les demies des Worlds

Par Eva Martinello - publié le
×

La saison de G2 Esports, dernier espoir européen au World Championship de League of Legends, a pris fin après sa défaite en demi-finale contre les sud-coréens de DAMWON Gaming. Voici les impressions des joueurs et du coaching staff sur le match, le tournoi et sa saison en général.


À voir aussi : League of Legends : Voici les compétences du prochain champion Séraphine 


Samedi 24 octobre, la première équipe du World Championship s'est qualifiée en finale : DAMWON Gaming, qui l'a emporté 3-1 en demis contre G2 Esports. Malgré des early games très disputés, les coréens ont su prendre l'avantage pour ne plus le laisser aux européens qui ont fini par s'incliner. Les agressions de G2 n'ont pas su briser leur stratégie méthodique et précise.

Le dernier espoir européen a donc été éliminé du mondial, après avoir disputé la finale l'année dernière. Les joueurs et le coaching staff a donné ses impressions aux journalistes avant de repartir en Europe et officiellement achever la saison de 2020. Voici la retranscription traduite de la conférence de presse post-match : 

La finale contre DAMWON Gaming était-elle différente de vos attentes ? Et quels sont vos commentaires sur votre parcours aux Worlds de 2020 ?

Fabian "Grabbz" Lohmann, head coach : C'est difficile à dire. Nous avions l'espoir de faire un match plus contesté mais au final, nous sommes fiers d'être arrivés aussi loin en termes de compréhension de meta et de jeu d'équipe. On est venus en Chine pour nous entraîner et les scrims (matchs amicaux) étaient assez dramatiques, on va dire que tous les best-of-fives ressemblaient à celui-ci, donc je suis assez satisfait que nous soyons arrivés jusqu'en demi-finale.

Mon seul regret est de ne pas avoir montré notre vrai niveau aujourd'hui. Je ne veux pas dire que ça aurait été suffisant, mais nous aurions pu offrir aux fans un match inoubliable. Maintenant, nous allons retourner chez nous avec un goût amer puisque nous n'avons pas été à la hauteur de nos capacités.

À Mikyx : après la Game 3, vous avez dit que si vous aviez un score aussi mauvais sur cette game que plus tard, vous alliez rejoindre la ligue turque... un commentaire ?

Mihael "Mikyx" Mehle, support : Merci pour cette question. J'essaierai de reproduire cette performance pour avoir plus de succès dans la ligue turque.

À Wunder : vous avez choisi la rune Omnistone plusieurs fois bien que ce soit peu populaire, quel est votre avis dessus ? 

Martin "Wunder" Nordahl Hansen, toplaner : Je ne peux pas vous en dire trop, puisque je garde cette stratégie pour le prochain World Championship ! Donc je ne peux pas dire pourquoi l'utiliser ou non. Mais clairement, vous devriez l'essayer en solo queue.

Retour sur un drame.

À Perkz : en Game 2, vous avez été éliminé par Ashe en essayant de la dive avec Ezreal. Qu'est-ce qu'il s'est passé ? 

Luka "Perkz" Perkovic, AD carry : Eh bien... Ashe restait sous sa tour avec peu de PV, alors j'ai cru pouvoir la dive. J'imagine que je ne le pouvais pas, donc je suis mort à la place.

Quelle est la raison principale pour laquelle vous avez perdu contre DAMWON aujourd'hui ?

Grabbz : Principalement car c'est une meilleure équipe. Elle trouve beaucoup d'opportunités, elle change de stratégie en fonction des drafts, elle n'a pas le style traditionnel des autres équipes coréennes... on savait que ça allait être dur. Ses bases sont très solides et je pense qu'elle aura ses chances en finale. J'espère qu'elle gagnera, les joueurs sont meilleurs que l'année dernière... bref, j'ai tout dit, alors je vais m'arrêter de parler !

À Caps : ce mondial est rempli de très bons midlaners. Que pensez-vous de votre parcours et de ce tournoi ?

Caps : Comme ce qu'a dit Grabbz, l'Europe avait du retard au début de l'entraînement pour le mondial, ce qui s'est aussi traduit dans les résultats des autres représentantes. Je pense qu'on a bien réussi à rattraper le niveau des autres équipes. Evidemment, on n'a pas montré tout notre potentiel aujourd'hui en perdant contre DAMWON et je pense que ShowMaker a très bien joué aujourd'hui. Il n'a fait que peu d'erreurs.... je ne sais pas. Ce sera intéressant de voir ShowMaker et DAMWON affronter TES ou SN en finale puisque les deux équipes ont aussi un bon midlaner. On verra s'ils soulèveront la Coupe cette année.

En quoi votre match contre DAMWON était différent entre cette année et en 2019 ?

Perkz : Je pense que cette année, la meta les favorise plus que l'année dernière. Cette année, les équipes asiatiques en général aiment jouer les junglers à farming, qui construisent leur force sur le farm pour ensuite jouer sur les objectifs, plus que les autres équipes. Ils sont très bons là-dessus depuis plusieurs mois alors que nous n'avons pas commencé à jouer ce style avant le bootcamp des Worlds, ce qui signifie qu'on était déjà 3 mois derrière les autres équipes.

Le fait de devoir s'adapter à la meta des Worlds est ce qui leur a donné un avantage. Si nous avions compris cette meta ou qu'on s'était entraînés dessus avant, on aurait pu les vaincre aujourd'hui. Mais ce ne sont que des idées qui sont inutiles désormais. Ils se sont mieux préparés ces derniers mois.

Caps était le joueur-star de l'équipe cette année.

Vous avez eu des hauts et des bas cette année, mais vous avez pris deux titres européens et êtes arrivés en demi-finale. Comment décririez-vous cette année et quel était le moment le plus marquant ?

Caps : Cette année était étrange. On a joué la majorité du LEC [ligue européenne] en ligne, donc c'était assez triste de perdre en demis aussi car je voulais rejouer devant un public. Sion, le moment le plus marquant était peut-être ma victoire du Spring Split en tant qu'ADC, car c'était amusant de jouer sur ce rôle.

C'était une année assez folle, car on a perdu notre tout premier match de la saison en playoffs [contre MAD Lions, avec une remontée dans le loser bracket] et on est arrivés avec du retard aux Worlds, mais on a su se rattraper et être la meilleure équipe européenne malgré notre défaite en demis. Mais peut-être que s'il y avait eu un loser bracket...! J'espère qu'on pourra se montrer meilleurs l'année prochaine, remporter d'autres trophées et peut-être des titres internationaux.

La Summoner's Cup vous échappe depuis 3 ans maintenant. Que faut-il à la région pour enfin remporter le mondial ?

Perkz : Un loser bracket ! L'Europe, ou en tous cas G2, en a besoin. On a remporté deux fois le Split cette année en passant par le loser bracket, donc je suis sûr que s'il y en avait eu un maintenant, on serait remontés en finale et remporté le tournoi !

Avez-vous ressenti plus de pression pour perform au mondial de cette année avec la meta vous mettant en position de hard carry ? 

Marcin "Jankos" Jankowski, jungler : Je pense que c'est un jeu d'équipe, et la meta tournait certes autour beaucoup de la jungle, mais c'est toujours un peu le cas, juste qu'on doit parfois gank, parfois farm. Le fait d'apprendre à jouer ce style de farm et l'équipe jouant autour de moi était nouveau pour nous, donc j'ai dû plus tryhard en scrim et mieux analyser les parties pour expliquer ma vision du jeu à l'équipe. Mais sinon, il faut toujours perform, donc ce n'était pas différent des autres années.

L'Europe a obtenu 4 places aux Worlds cette année et beaucoup la voyaient comme région favorite. Comment comparez-vous le LEC à la LCK (Corée du Sud) et LPL (Chine) avec toutes les équipes européennes éliminées ? L'annulation du MSI a-t-elle joué un rôle ?

Grabbz : Pour répondre d'abord à la seconde question, je ne pense pas que le MSI a eu un impact sur ces Worlds car la meta a changé après la pause de mi-saison. En général, on dit la même chose depuis 2 ans : je ne pense pas que le niveau aux Worlds reflète celui de la région. Chaque année en arrivant au bootcamp, on doit abattre énormément de travail pour se rattraper. La meta était aussi différente cette année...

Je ne pense pas que le LEC soit la région la plus forte, même si j'adorerais pouvoir le dire, mais on essaie d'y arriver. Cela prendra plus de temps et il faudra travailler sur le bas, à savoir les ligues régionales pour découvrir de nouveaux talents et les recruter dans les meilleures équipes, mais on en est encore loin.

La finale du World Championship de League of Legends se déroulera ce samedi 31 octobre à 11 heures au Pudong Football Stadium, et accueillera un public de plus de 6 000 personnes.

La rédaction vous recommande