1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Cliff Bleszinski prêt à revenir dans le jeu vidéo ?

Cliff Bleszinski prêt à revenir dans le jeu vidéo ?

Par Gianni Molinaro - publié le
Image

Après les échecs de LawBreakers et Radical Heights,  suivis de la fermeture de Boss Key Productions, Cliff Blezsinski avait laissé entendre être lassé de l'industrie, et même déclaré, face à des attaques sur les réseaux sociaux, ne plus vouloir réaliser de jeu. Il se pourrait qu'il revienne sur cette décision... 


À voir aussi : Cliff Bleszinski : Boss Key Productions aurait pu réaliser un jeu Alien


Rien n'est gravé dans le marbre, mais il est possible que Cliff Bleszinski, père de Gears of War qui depuis quelques années produit des pièces de théâtre et rédige ses mémoires, soit de retour un jour ou l'autre de manière active pour les joueurs.

Dans un post Facebook paru ce lundi 19 octobre, celui qui avait exprimé son envie d'être consultant sur la série de TPS née chez Epic Games en début d'année explique qu'il vient de parvenir à la partie de Boss Key de son livre. Il évoque les problèmes, les contraintes, les mauvais choix, n'hésite pas non plus à tacler l'éditeur de LawBreakers, Nexon, et exprime à nouveau sa déception par rapport au projet Aliens tombé dans les limbes de l'indifférence de Disney. Puis, sorti de nulle part, le teasing.

"Une légère envie"

Il conclut en effet son texte en parlant d'un retour au jeu vidéo :

En attendant, je me trouve en fait avoir une légère envie de farfouiller et voir comment faire un petit jeu. J'ai quelques idées, alors nous verrons. Je suis tombé follement amoureux des petits jeux ces jours-ci, et le succès de Fall Guys et Among Us me donne l'espoir que tout ne doit pas être un AAA insensé qui nécessite un crunch dément ruinant les familles et la santé mentale avec un budget de 100 millions de dollars.

L'autre titre dont je suis follement amoureux est The Touryst sur Switch. Si simple, mais trompeusement délicat dans certaines parties, et tout simplement mignon comme pas permis. Je n'oublierai jamais quand Minecraft a explosé quand j'étais chez Epic et nous avons tous été déconcertés par son succès parce que les graphismes étaient si simples. C'était clairement un atout pour ce phénomène !

Des jeux comme ceux-ci me donnent l'espoir que je pourrais un jour replonger mon orteil dans le business, toujours aussi lentement et prudemment.

On sent que Cliffy B a eu le temps de mûrir ses envies et que, comme d'autres avant lui passés par les développements pharaoniques et la gloire, un petit passage par un projet plus modeste, plus humain, lui ferait plaisir. Il n'y a, normalement, plus qu'à patienter. Il a ça dans le sang. Et quelques bons copains pour lui remettre le pied à l'étrier, si vous voyez c'que j'veux dire...

[Via]

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)