1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Konami explique sa nouvelle démarche d'éditeur : Du jeu indé innovant et du long-terme

Konami explique sa nouvelle démarche d'éditeur : Du jeu indé innovant et du long-terme

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Mis à part cet insider bien informé de Plume, qui était dans la confidence depuis quelques semaines, nous avons tous découvert avec un certain étonnement la nouvelle activité de Konami, qui écrit peut-être une nouvelle page de son histoire, en sortant de son chapeau un petit jeu indé venu de nulle part : le squelettique Skelattack


À voir aussi : TEST de Skelattack : La "bone" pioche de Konami ?


Le studio de Chūō-ku qui aura notamment fait les beaux jours des joueurs sur consoles 16 bits semble résolu à élargir son public pour toucher une audience occidentale en proposant de nouveaux jeux pensés pour ce dernier, comme l'a expliqué le directeur de développement Richard Jones à nos confrères de GamesIndustry :

L'idée est d'éditer plus de titres développés par des studios occidentaux. De toute évidence, tout le monde connaît Konami, nous avons des studios et des équipes au Japon, et des licences connues et aimées des joueurs. Mais l'ensemble de ces licences étant gérées et prises en charge au Japon, nous recherchons des titres complémentaires, pour construire notre portefeuille avec des choses qui sont peut-être nouvelles pour nous - des titres occidentaux destinés à un public occidental.

Mais il ne faudrait pas tirer de conclusions trop hâtives de ce premier projet, qui ne doit pas être perçu comme un archétype de ce que Konami pourra à l'avenir proposer aux gaijins que nous sommes. Si Jones rappelle avec justesse l'inventivité de la scène indépendante, l'activité d'éditeur ne devrait pas uniquement se concentrer sur des projets aussi restreints en terme d'effectifs :

Je pense que l'une des raisons pour lesquelles nous nous intéressons à ces équipes plus petites est qu'il y a tellement de créativité chez ces gars-là, qui travaillent sur des titres petits mais ambitieux. Ils osent faire des jeux innovants, et je pense que c'est quelque chose de très excitant, que nous voulions soutenir en tant qu'éditeur. Mais je pense que ces critères sont finalement les mêmes pour tous les nouveaux projets d'édition, quelle que soit leur taille. Il y a tellement de choses qui se passent sur cette scène indé florissante en ce moment que je pense qu'il est naturel que nous examinions particulièrement les petites équipes et les petits titres, mais pas seulement. 

Si Jones explique que Konami retravaillera volontiers avec le studio Ukuza (à qui l'on doit donc Skelattack), de nombreux projets seraient déjà dans les tuyaux, et il faudra compter avec cette nouvelle activité dans les années à venir. Konami semble ainsi s'engager dans une voie similaire à celle de son compatriote Namco Bandai, qui a ces dernières années diversifié son approche en éditant 11-11 : Memories Retold ou la série The Dark Pictures Anthology, toujours en cours :

Nous nous inscrivons dans une démarche de long terme. Nous venons seulement de rendre cette activité publique avec la sortie de Skelattack, mais vous pouvez imaginer que tout est prévu depuis des mois. En ce moment, nous recherchons des titres à court et moyen terme qui ont besoin de financement et d'un support d'édition pour réaliser leur potentiel. À long terme, il s'agit de former des partenariats créatifs avec différents studios. Nous sommes prêts à y consacrer du temps et des ressources. J'espère que vous verrez d'autres projets se concrétiser dans un avenir assez proche.

Vous l'aurez compris : Skelattack était donc l'arbre qui cache la forêt, et il nous tarde donc de découvrir ce que Konami trame en coulisses depuis de nombreux mois, en espérant que le vénérable Japonais nous permette de profiter de quelques pépites dorées. Au vu du dernier line-up de l'éditeur, c'est évidemment tout le mal que nous leur souhaitons.

Que pensez-vous de la nouvelle démarche d'éditeur affichée par Konami ? Quels genres de jeux aimeriez-vous voir sortir sous sa bannière ? Faites-nous part de vos avis indépendants dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)