1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Trackmania : Ubisoft se défend de proposer un abonnement, et préfère parler "d'accès limité"

Trackmania : Ubisoft se défend de proposer un abonnement, et préfère parler "d'accès limité"

Par Thomas Pillon - publié le
×

En politique comme dans le petit monde du jeu vidéo, il est une discipline qui consiste à tordre le langage pour lui faire prendre la forme souhaitée, afin de faire avaler des couleuvres par dizaines aux joueurs les moins prompts à la critique sémantique. Cette discipline parfois élevée au rang, nous l'appelons la langue de bois.


À voir aussi : F1 2020 toujours en pole ? On y a joué, notre premier avis depuis un siège de PDG


Devoir payer sur une base régulière ne s'apparente en rien à un abonnement : voilà comment le studio Nadeo a répondu à une vague de mécontentement concernant le modèle économique qui caractérisera le prochain Trackmania. Une discussion s'est récemment engagé sur le forum officiel du plus infatigable des jeux de course.

La cuvée 2020 en forme de remake de TrackMania Nations, paru à l'origine en 2006 optera en effet pour une forme quelque peu tentaculaire, puisque les joueurs pourront au choix accéder au jeu de quatre façons différentes :

  • Gratuitement pour l'édition Starter et ses 25 tracés
  • 9,99€ pour un an avec l'édition Standard et son éditeur de niveaux
  • 29,99€ pour un an pour l'accès à la version Club, et son contenu exclusif 
  • 59,99€ pour trois ans d'accès à la version Club

Le combat se situe donc sur le sens des mots, puisque face à un vent de protestation, le responsable dudit forum a tenu à préciser que Trackmania n'était officiellement pas un jeu à abonnement : 

En fait, ce n'est pas un modèle d'abonnement mais un accès pour une durée limitée. Vous payez pour avoir accès au jeu pendant une période, et c'est tout. Lorsque le temps est écoulé, vous devez acheter à nouveau le jeu pour le temps que vous souhaitez y accéder à nouveau.

Sur le papier, il ne faudra donc pas s'abonner pour jouer à Trackmania, mais payer pour un accès temporaire, ce qui serait tout à fait différent. Mais parce que votre serviteur aime jouer les avocats du diable, la reconduction ne sera ni tacite, ni automatique, ce qui pourrait effectivement jeter le doute, et demander l'intervention de l'Académie Française et de ses non-linguistes. 

Nous vous laisserons évidemment débattre avec une pointe de second degré de cette déclaration pas piquée des hannetons, non sans rappeler que Trackmania et son accès limité dans le continuum espace-temps a été repoussé au 1er juillet prochain, sur PC via l'Epic Games Store et Uplay.

La rédaction vous recommande

7 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (7)