1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    A Total War Saga Troy : La Guerre de Troie sous toutes les coutures, on a enfin pu y jouer

A Total War Saga Troy : La Guerre de Troie sous toutes les coutures, on a enfin pu y jouer

Par Camille Allard - publié le
×
vidéo : A Total War Saga : Troy
vidéo : Total War: TROY / Official Trailer
vidéo : A Total War Saga : Troy, première bande annonce

Nous avons eu l'occasion de découvrir plus en détail A Total War Saga : Troy qui fut montré la toute première fois pendant la Gamescom 2019 dans le plus grand des secrets. La différence c'est c'est que cette fois on a pu mettre nos mains dessus sur une démo permettant de jouer 2 factions. 

L'ambition de ce nouveau A Total War Saga est simple : retranscrite le côté épique de la Guerre de Troie. On évitera de parler de fidélité historique pour plusieurs raisons :  ça n'a jamais été vraiment le... cheval de bataille d'un Total War et les sources historiques de cette période sont peu nombreuses si ce n'est évidemment l'Iliade et l'Odyssée d'Homère. Qui sont rappelons-le, les deux seules sources complètes sur le sujet. Sachant en plus que l'auteur n'est pas du tout contemporain des faits et qu'environ 400 ans séparent les deux périodes... Bref, vous l'avez compris, la Guerre de Troie est une bonne opportunité de s'affranchir des contraintes historiques (du moins dans la limite du raisonnable).

Une échelle différente

La carte de campagne couvre la Mer Egée avec une échelle différente des Total War classiques. On notera sur ce point l'énorme travail artistique qui est une franche réussite, ainsi tout ce que l'on appelle le brouillard de guerre (les zones hors de notre vue) ainsi que l'horizon sont représentés à la façon d'une céramique de la Grèce Antique, avec des tons orangés et noirs.

Pour épauler l'artistique, la technique prend aussi un beau coup de boost et on notera la beauté de cette carte de campagne tout simplement bluffante. Ses eaux turquoises, ses rivages typiquement méditerranéens, et ce cycle jour/nuit qui vient totalement sublimer l'ensemble.

Un, deux, TROIE soleil !

Le jeu inclut 8 factions dont évidemment la Ville De Troie qui représente le protagoniste majeur de ce conflit. The Creative Assembly promet un nouveau système d'économie (avec de nouvelles ressources comme le bronze ou l'argent) ainsi qu'un système de religion totalement revu pour correspondre aux traditions et aux moeurs de l'époque. La démo en elle-même ainsi qu'une bonne partie de la présentation avait surtout pour but de s'attarder sur le système de combat.

Ainsi ce nouvel épisode reprend le système de héros de Three Kingdoms et ceux-ci sont séparés en 4 grandes catégories :

  • Combattants : Les meilleurs combattants en mêlée avec avec des armures assez légères
  • Défenseurs : Des héros qui ont pour but de pouvoir buff les autres unités et de tenir une ligne de combat
  • Seigneurs de Guerre : Des héros qui apportent surtout des bonus sur la carte de campagne, mais beaucoup moins bons en combat. Ils permettent d'avoir de gros bonus sur le champ de bataille
  • Archers : Très utile pour "sniper" les autres héros

Les deux héros que l'on a pu découvrir dans la démo sont les plus connus de la Guerre de Troie à savoir Hector et Achille. Hector fait partie de la classe des Défenseurs et Achille, celui des Combattants.

Pour contrebalancer la puissance des héros on retrouve aussi des unités "légendaires". The Creative Assembly a fait toutefois le pari d'humaniser celles-ci. Ainsi un minotaure n'est autre qu'un homme plus grand que la moyenne vêtu d'un crâne de taureau en guise de casque. Les centaures sont eux des cavaliers émérites qu'il sera possible de recruter sur la carte de campagne à des points stratégiques. Bref, ce Troy ne souhaite pas rentrer dans la mythologie mais rester dans une certaine humanité.

Un joli coup de boost visuel

Les phases de combat en temps réel ont ENFIN reçu une amélioration visuelle significative (ce qui n'a pas vraiment eu lieu depuis des années) à savoir la fin du clipping de l'herbe/arbres sur le champs de bataille. C'est bête à dire, mais c'est un élément qui peut très vite créer un rendu très grossier (comme dans un Total War Warhammer II par exemple) dès que l'on dezoome un peu pour prendre de la hauteur. Cette fois on a le plaisir de trouver des champs de bataille avec une certaine allure car les hautes herbes notamment font partie intégrante du gameplay avec une gestion de la vitesse de déplacement des troupes. Le terrain sableux et boueux est aussi pris en compte dans le déplacement et dans la furtivité.

Pour le reste pas de grand changement, la plupart des capacités des troupes étaient bloquées lors de la démo, donc impossible de voir le système de formation de combat mais force est de constater que le système de héros fonctionne à merveille avec un Achille qui est une véritable machine de Guerre et un Hector "invincible" (ou presque).

ON L'ATTEND... IMPATIEMMENT !
Tout ce que l'on a pu voir dans ce A Total War Saga : Troy donne très envie. C'est une période historique totalement absente du jeu vidéo et c'est un réel plaisir de pouvoir enfin vivre l'épopée Homerienne surtout via le prisme du jeu de stratégie. Le titre devrait combler les fans de la licence et ravir tout ceux qui n'avaient pas forcément d'affinités avec l'Histoire de la Chine Médiévale. A Total War Saga Troy est prévu pour le 13 août 2020 en exclusivité Epic Games Store pendant 1 an (et gratuit 24 heures chrono !).

Galerie photo A Total War Saga : Troy - 4 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

3 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (3)