1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Overwatch League : L'histoire de RunAway se termine, Vancouver Titans se sépare de TOUS ses joueurs

Overwatch League : L'histoire de RunAway se termine, Vancouver Titans se sépare de TOUS ses joueurs

Par Eva Martinello - publié le
Image

C'est la fin de l'une des histoires les plus fortes de l'eSport sur Overwatch : Vancouver Titans s'est séparée de tous ses joueurs en plein milieu de saison, mettant fin à la compétition des anciens sud-coréens de RunAway.


À voir aussi : Le MVP et champion de l'Overwatch League Sinatraa part sur VALORANT 


Coup de tonnerre sur la scène Overwatch. Une annonce de Vancouver Titans a confirmé les rumeurs qui étaient apparues il y a plus d'une semaine, sur la séparation de l'équipe et de tous ses joueurs.

Dans un article intitulé "Une lettre à nos fans", l'organisation a annoncé se séparer de sept joueurs et deux coachs. Cette décision intervient une semaine après avoir annoncé le départ de JJANU et le coach Pajion.

L'équipe a commencé la saison avec deux victoires convaincantes, mais l'impact du COVID-19 s'est fait sentir dans le monde entier et tous les business ont été affectés, nous inclus. Avec les annulations de homestands et les déplacements limités, les joueurs ont été forcés de s'entraîner depuis la gaming house. Lorsqu'il est devenu évident que cette situation durerait, et par sécurité, les joueurs sont retournés en Corée du Sud pour rejoindre leurs familles.

Vancouver Titans avait dominé sa première saison en 2019, allant jusqu'aux playoffs sans difficulté. Mais l'équipe avait ensuite perdu la grande finale contre San Francisco Shock, avec leur joueur talentueux Sinatraa (qui est désormais parti faire ses preuves sur la scène VALORANT).

À sa création, Vancouver avait signé l'équipe complète tout droit venue de Corée du Sud qui venait de remporter son titre régional, les RunAway. Une équipe qui faisait beaucoup parler d'elle, puisqu'elle avait gravi les échelons sans l'aide d'une organisation professionnelle. Le leader de l'équipe, Runner, assurait à la fois les rôles de joueur et shotcaller, mais aussi de gérant de la marque RunAway et de sa communication, notamment.

Les raisons données à ce changement inédit en plein milieu de saison sont les conséquences directes de la pandémie liée au nouveau coronavius. Beaucoup de ligues esportives, et l'Overwatch League en particulier, compte beaucoup de joueurs asiatiques, mais pas toujours en rencontrant le succès attendu. En effet, les organisations doivent faire face à l'adaptation des joueurs à la vie aux Etats-Unis, la majorité d'entre eux étant très jeunes et ne parlant pas anglais.

Cela a conduit à certaines déception. Des équipes n'ont pas su faire leurs preuves malgré des joueurs talentueux. Les trois dernières équipes du classement de la saison 2019, composées en majorité ou à moitié de joueurs sud-coréens pour une organisation américaine (Washington Justice, Boston Uprising et Florida Mayhem) en sont des exemples. En outre, la pandémie du coronavirus a également eu un impact sur l'entraînement des équipes, toutes en gaming house, ce qui a pu aggraver les problèmes déjà présents.

Vancouver Titans affirme avoir tenté de s'adapter pour opérer depuis la Corée du Sud et permettre aux joueurs de s'entraîner de chez eux, mais cela s'est avéré impossible. Les contrats ont donc été rompus et les joueurs ne seraient pas payés pour la durée initialement prévue, selon le joueur Fissure.

En échange, les joueurs seraient remplacés par une équipe en Contenders, mais cela n'a pas encore été confirmé. L'équipe devrait jouer son prochain match ce samedi 9 mai.

La rédaction vous recommande