1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    PS5 : Le directeur technique de Ready at Dawn se moque des débats sur les teraflops

PS5 : Le directeur technique de Ready at Dawn se moque des débats sur les teraflops

Par Romain Mahut - publié le
×

L'histoire du jeu vidéo l'a montré à maintes reprises, certains joueurs (pendant un temps encouragés par les constructeurs eux-mêmes) aiment s'accrocher à des chiffres qu'ils ne comprennent pas toujours pour débattre entre eux de la supériorité de telle ou telle machine. Et comme il était possible de le prévoir, cette situation se reproduit à l'approche de l'arrivée de la PS5 et de la Xbox Series X. Pour certains acteurs de l'industrie, cette nouvelle "guerre des téraflops" n'a pas lieu d'être.


À lire aussi : PS5 : Voici les specs complètes de la prochaine console de Sony


Depuis l'officialisation des configurations complètes de la PS5 et de la Xbox Series X, il apparaît que la console de Sony dispose de "moins de téraflops" que celle de Microsoft. Sans surprise, cela a suffit pour lancer les guerriers des claviers dans d'interminables, et souvent virulents, débats sur la supériorité de l'une ou l'autre des consoles next-gen.

De toute évidence, ces interminables discussions ont poussé Andrea Pessino, co-fondateur et directeur technique de Ready at Dawn (The Order : 1886, Lone Echo), à s'exprimer sur la question sur son compte Twitter personnel. Selon lui, les qualités de la PS5 ne se limitent pas à son nombre de téraflops :

Je parie un dollar que dans l'année qui suivra la sortie de la PS5, les joueurs réaliseront totalement que la PlayStation 5 est une des consoles les plus révolutionnaires et inspirées jamais conçues. Et ils se sentiront bêtes d'avoir dépensé de l'énergie à débattre au sujet de "téraflops" et d'autres spécificités tout aussi mal comprises.

Ce message n'a évidemment servi qu'à mettre de l'huile sur le feu. D'un côté les fans de Xbox estiment que ces déclarations n'ont pas de valeur puisqu'elles viennent d'un développeur souvent associé à Sony et qu'il n'allait donc pas "cracher dans la soupe" (même si Ready at Dawn est un studio indépendant multi plates-formes). De l'autre, les fans PlayStation utilisent ces déclarations comme munitions dans ce débat puéril. Ces réactions ont incité Andrea Pessino à reprendre la parole et à clarifier sa façon de penser :

 Wow... Mon intention n'est clairement pas d'encourager, et encore moins de participer, à de ridicules guerres des consoles. J'aime TOUTES les plates-formes de jeu, toutes les marques. Consoles de salon, consoles portables, mobile, PC et évidemment la réalité virtuelle ! J'aime et je joue sur tous les supports et mes tweets ne sont payés par personne.

La prochaine génération de consoles m'enthousiasme. Je crois qu'elle permettra la conception et la réalisation de jeux beaucoup plus impressionnants et PAS juste parce qu'elle correspond à du hardware bien plus puissant.

Nous avons le droit à des décisions en matière d'architecture visant *spécifiquement* à résoudre les problèmes de développement qui ont historiquement limité considérablement les visions des designers. Ce qui m'amène à ma remarque concernant les "téraflops."

Une console est bien plus qu'une addition de ses spécifications techniques. Les améliorations incrémentales du hardware sont évidemment importantes. Mais les abstractions, les API, l'intégration, et surtout *l'architecture* le sont encore plus. C'est à ces niveaux que viendront les plus grandes innovations en ces temps de rendements décroissants (Andrea Pessino entend par là que plus le temps passe, moins l'augmentation de la puissance des consoles n'a d'impact sur la qualité des graphismes des jeux, ndlr).

C'est pourquoi se concentrer sur des indicateurs de performances, c'est ne pas voir la vision globale. La PS5 m'enthousiasme car je pense que de nombreuses décisions intelligentes ont été prises (pendant sa conception) et que ces dernières permettront aux développeurs de concevoir leurs jeux de nouvelles manières, *tout particulièrement* lorsqu'il est question de jeux vastes. Je n'ai pas émis de comparaison, j'ai juste partagé mon optimisme.

Aussi détaillées soient-elles, ces déclarations d'Andrea Pessino ne calmeront certainement pas les "consoles warriors," qui se battent pour certaines dans les tranchées virtuelles depuis plus de 30 ans. Il a cependant le mérite d'avoir tenté de s'expliquer.

Pour rappel, Sony a, lors de la présentation de l'architecture de la PS5, mis l'accent sur le type de SSD dont dispose la console et sur l'impact que ce dernier pourra avoir sur la conception des jeux.

La rédaction vous recommande

15 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (15)