1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    LawBreakers : Le jeu était "trop progressiste" pour fonctionner selon Cliff Bleszinski

LawBreakers : Le jeu était "trop progressiste" pour fonctionner selon Cliff Bleszinski

Par Camille Allard - publié le
×

On se souvient tous de la fermeture et d'échec du FPS LawBreakers par le studio Boss Key fondé par Cliff Bleszinski. L'homme revient plusieurs années après sur l'échec de celui-ci.


À voir aussi : LawBreakers : Les serveurs sont officiellement fermés et le jeu disparaît de Steam


Sur son compte Instagram Cliff Bleszinski est revenu sur l'échec de son jeu. Désormais totalement en dehors de l'industrie il se lâche totalement et explique :

Au lieu de dire "ce jeu a l'air bien", c'est devenu "le jeu avec le mec progressiste qui essaie de forcer sa politique de développeur". Au lieu de "ces personnages semblent amusants", c'était "c'est le studio avec le PDG qui refuse de rendre ses personnages féminins plus sexy". Au lieu de "quel personnage vais-je choisir ?", c'est devenu "le jeu du mec blanc incluant de la diversité dans son jeu au chausse-pied, et qui joue le snob en interview", au lieu de simplement laisser le produit parler de lui-même.

Il est normal d'être politique lorsque votre entreprise ou votre studio est créé pour développer un excellent produit. Mais nous n'étions pas encore reconnus, et je regrette de l'avoir fait.

Selon lui la faute est donc due au côté trop "progressiste" de son défunt titre. Nullement bien entendu au fait que le jeu était complètement générique au possible et qu'il était sorti en face d'un géant comme Overwatch. Reste à voir si Cliffy "B" reviendra un jour dans l'industrie du jeu vidéo ou si c'est désormais un lointain souvenir.

Dans tous les cas votre serviteur aura eu l'opportunité de visiter les studios Boss Key en 2016 avant sa fermeture (en mai 2018)... Eh oui, on se contente de peu.

La rédaction vous recommande

9 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (9)