>
>
Une joueuse sauve la vie de son équipier... à 8.000 kilomètres de chez elle

Une joueuse sauve la vie de son équipier... à 8.000 kilomètres de chez elle

Par Gianni Molinaro - publié le
×

Il y a des histoires qui redonnent foi en l'humanité. Et celle qui a été rapportée il y a quelques jours par le Liverpool Echo, prouve qu'on peut pratiquer les jeux vidéo et avoir les bons réflexes. À lire avec la voix de Pierre Bellemare.


À voir aussi : Nintendo Switch : Il transforme un pad GameCube en Joy-Con, la vidéo de l'exploit


Nous sommes le 2 janvier 2020. Comme souvent, Aidan Jackson, 17 ans, se connecte pour jouer en ligne. Il y retrouve Dia Lathora, 21 ans. Tout se passe pour le mieux, jusqu'à ce qu'à un moment, ou Aidan commence à se sentir mal. Quelques instants plus tard, il ne répond plus. À travers le son qui arrive son casque, Dia va comprendre que quelque chose ne va pas.

Problème : elle vit au Texas, et lui réside en Angleterre, à Widnes. Plus de 8.000 kilomètres les séparent. Elle parvient néanmoins, en gardant son calme, à prévenir les secours du Cheshire et donner l'adresse - extrait dans le reportage de Sky News ci-dessus. Ceux-ci arrivent là où vit le jeune homme quarante minutes après. Lui jouant dans sa chambre à l'étage, ses parents, Caroline et Steve Jackson, regardant la télévision au rez-de-chaussée, ne soupçonnent rien jusqu'à l'arrivée de trois policiers expliquant avoir reçu un appel des États-Unis.

Découvert inanimé, en pleine crise, Dia toujours en train d'essayer de communiquer avec lui, Aidan, atteint du syndrome d'Asperger et d'un trouble de l'attention avec hyperactivité, est transporté à l'hopital le plus proche. Cet étudiant en photographie avait déjà été victime d'un épisode épileptique en mai 2019. En attente d'un diagnostic, il est hors de danger. Il rejoue, mais la porte de son antre devrai rester ouverte.

La mère du jeune britannique, interviewée par Liverpool Echo a fait part de sa reconnaissance à Dia mais aussi aux services qui se sont présentés rapidement.

On dit toujours aux enfants de faire attention aux personnes avec lesquelles elles discutent en ligne, mais dans ce cas, cela ne s'applique pas.

Une bien belle histoire qui montre qu'on peut aussi tomber sur de bons équipiers online.

La rédaction vous recommande

3 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (3)