>
>
PlatinumGames annonce l'entrée de Tencent au capital et vise l'auto-édition

PlatinumGames annonce l'entrée de Tencent au capital et vise l'auto-édition

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Fondé sur les cendres encore fumantes du brillant studio Clover (qui nous aura offert en l'espace de trois ans seulement Viewtiful Joe, Okami ou encore God Hand, excusez du peu), PlatinumGames continue depuis 2007 son petit bonhomme de chemin, et entre ainsi de plain-pied dans la pré-adolescence. 


À voir aussi : State of Play : Babylon's Fall se montre en vidéo de gameplay apocalyptique


L'entreprise de Mikami, Inaba & Co annonce d'ailleurs aujourd'hui sur son site officiel une nouvelle étape dans son développement, puisqu'un nouvel acteur, géant de son état, vient d'entrer au capital du studio japonais, comme l'annonce le PDG Kenichi Sato : 

Nous aimerions annoncer que nous avons reçu un investissement en capital de Tencent Holdings Limited. Ce partenariat n'a aucun effet sur l'indépendance de notre entreprise, et nous poursuivrons nos activités sous la direction actuellement en poste.

Nous espérons profiter de ce capital pour renforcer notre stabilité en tant qu'entreprise, et passer du développement de jeux à la découverte de l'auto-édition
. Nous espérons également que ce partenariat peut nous donner une vision globale plus large, tout en créant des jeux de grande qualité qui restent fidèles à notre nom.

Nous vous remercions comme toujours pour votre soutien continu. 

C'est donc Tencent Holdings, l'éditeur de la maison mère chinoise, qui entre aujourd'hui au capital de PlatinumGames. Après avoir placé ses billes chez quelques uns des grands noms de l'industrie comme Activision Blizzard, Epic Games, Ubisoft ou encore Riot Games, le géant chinois jette donc son dévolu sur le développeur de NieR Automata, Astral Chain, et bientôt (nous l'espérons) Bayonetta 3.

Si la déclaration officielle de Platinum se vérifie, cet apport pourrait ainsi offrir un peu plus d'indépendance au studio, qui multiplie les partenariats avec les éditeurs du milieu pour chacune de ses productions.

Habitués à jongler entre les productions typiquement nippones et les jeux de commande (parce qu'il faut bien manger de temps en temps), PlatinumGames pourrait ainsi laisser derrière eux des productions comme Transformers : Devastation ou Teenage Mutant Ninja Turtles : Mutants in Manhattan, et c'est bien là tout le mal que nous leur souhaitons. 

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)