>
>
Ooblets : Les développeurs harcelés, Epic Games apporte son soutien

Ooblets : Les développeurs harcelés, Epic Games apporte son soutien

Par Gianni Molinaro - publié le
×

Il suffit parfois de l'annonce d'une exclusivité pour que l'Internet s'emballe plus que de raison. Cela peut parfois atteindre de proportions inquiétantes. Un tout petit studio indépendant l'a découvert à ses dépens, et Epic a réagi.


À voir aussi : USA : Après les fusillades, Donald Trump prend les jeux vidéo pour cibles


Le studio Glumberland est composé de deux personnes : Rebecca Cordingley, programmeuse et artiste, et son époux Ben Wasser, designer et scénariste. Ils travaillent ensemble sur un petit simulateur de vie présenté pour la première fois en 2017. Il s'agit d'Ooblets, très mignon et donnant furieusement envie de se perdre dans son univers champêtre, entre Harvest Moon et Animal Crossing, avec un soupçon de Pokémon.

Sauf qu'il n'atterrira pas partout. Les développeurs ont, il y a quelques jours, révélé qu'Ooblets serait une exclusivité Epic Games Store sur PC. L'annonce, dans laquelle est expliqué que cela ne compromet pas la sortie sur Xbox One et que les parents de l'Unreal Engine ont offert des garanties importantes, se permet même de répondre par anticipation et non sans humour aux éventuels déçus.

Et les choses n'ont pas tardé à dégénérer : les réactions négatives ont rapidement abondé. Sur Twitter comme sur le Patreon de Cordingley, ont été constatés des dizaines de messages haineux et violents, avec quelques menaces sérieuses en sus et un harcèlement réel, à base de fausses captures de déclarations inventées. Comme le rapporte Gamesindustry, le couple, qui ne s'attendait pas à subir ce genre d'attaques à une telle échelle, est sous le choc.

Epic monte au créneau

Constatant la situation et les abus dont est victime Glumberland, Epic Games s'est fendu d'un communiqué ce lundi 5 août.

Chez Epic Games, nous partageons souvent nos points de vue sur l'industrie et les sociétés qui la font. Nous soutenons le droit de la communauté gaming à s'exprimer librement et de manière critique sur ces sujets, y compris Epic, nos jeux et notre boutique. Quand tout le monde partage son point de vue sérieusement, les meilleures idées en ressortent.

L'annonce concernant Ooblets a mis en lumière une tendance dérangeante qui croît et mine les conversations publiques, les créations et promotions coordonnées de fausses informations, qui comprennent des screenshots, vidéos et analyses techniques inventés et faux, le tout accompagné de harcèlement de nos partenaires, de la promotion de thèmes haineux et l'intimidation de personnes aux points de vue contraires.

Epic travaille avec de nombreux développeurs et d'autres partenaires pour bâtir ce que nous pensons un monde compétitif et plus sain dans le domaine des boutiques en ligne. Nous restons pleinement investis et soutenons nos partenaires à travers ces défis. Merci à tous ceux d'entre vous qui continuent à promouvoir une discussion saine autour de l'industrie du jeu et dénoncent toutes formes d'abus.

Savoir qu'on est soutenu, publiquement, c'est beau. Reste à savoir si la compagnie compte mettre en oeuvre des moyens pour que les pires atteintes soient punies et si elle soutiendra de manière effective les partenaires qui, comme le duo derrière Ooblets, n'ont pas à subir autre chose que des critiques constructives et sensées.

La rédaction vous recommande

14 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (14)