>
>
The Surge 2 : On a joué à la suite du Dark Souls-like futuriste, nos impressions enjouées

The Surge 2 : On a joué à la suite du Dark Souls-like futuriste, nos impressions enjouées

Par Jonathan Bushle - publié le
×

Bravant la canicule estivale, nous nous sommes rendus dans les locaux de Focus Home Interactive à Paris pour une présentation du dernier bébé de Deck13, The Surge 2, avec présence des développeurs et longue démo jouable. De quoi tirer quelques enseignements un peu moins de trois mois avant sa sortie.

Depuis le succès de Dark Souls, nombreux sont ceux qui ont adopté une recette similaire, avec plus ou moins de succès. Lords of the Fallen, sorti un peu avant Bloodborne, ne faisait alors clairement pas partie du haut du panier en la matière.

Mais depuis, les allemands de Deck13 ont bien rectifié le tir avec The Surge, qui proposait une aventure convaincante grâce à une jouabilité réussie et un univers futuriste assez stylé, et ce malgré un level design aux fraises. Sa suite parviendra-t-elle à faire mieux ? On y a joué quelques heures, et on a quelques éléments de réponse...

Et un bras en moins !

Dark Surge

Après avoir crée son héros dans un éditeur très succinct, il était temps de se lancer dans le grand bain, avec un réveil musclé dans l'infirmerie d'une prison. On y retrouve un système de combat classique dans la série, avec une barre d'endurance, la possibilité de poser une parade et un contre, celle d'appeler un drone à la rescousse, mais aussi une localisation des dégâts assez poussée : on peut viser un membre de son adversaire, l'affaiblir puis le trancher pour tenter de récupérer du loot, comme une arme en visant les bras, avec une animation super spectaculaire. Une jauge de batterie est installée sur l'écran, et il faudra la remplir en tapant pour couper les membres adverses ou recharger sa santé. En cas de mort, qui restent assez nombreuses, on perd son expérience chèrement acquise, on dispose d'un temps limité pour aller la récupérer, et la dépenser dans les stations médicales pour faire prendre du galon à notre héros. La formule fonctionne toujours, et, sur ce qu'on en a vu, le jeu s'avère plutôt difficile, que ce soit contre des groupes d'ennemis ou des boss dont il faudra bien observer les différents patterns d'attaque en vue de triompher, voire même l'eau, dont il faudra se méfier comme de la peste !

De l'exploration en perspective.

Lordran City

S'il est un point sur lequel le premier épisode de The Surge n'avait pas marqué les esprits, c'était bien de par son level design. Ou alors si, mais de façon plutôt péjorative : tout se ressemblait et l'ensemble se révélait au final plutôt labyrinthique, pas très agréable à parcourir. De l'aveu même des développeurs, à qui on a pu poser quelques questions, la correction de cet écueil était une des priorités de l'équipe pour ce second épisode. Et sur ce qu'on en à vu, ça s'annonce plutôt pas mal : Jericho City est une ville futuriste totalement déglinguée, en proie au chaos, sorte de monde ouvert en mode Metroidvania coupé en zones séparées par des loadings. On a pu découvrir deux aires de façon plutôt poussée, et ce qu'on peut dire, c'est qu'on essaye de marcher le plus possibles sur les plates-bandes de ce qui fait l'architecture d'un Souls : pas mal de verticalité, moins de linéarité, des raccourcis surprenants et astucieux, des objectifs majeurs visibles au loin, et surtout, des décors tortueux mais facilement identifiables, même dans la plus sombre des ruelles. On cartographie mentalement assez rapidement les lieux et on ne se perd pas malgré l'absence de vraie map détaillée.

De bons gros boss bien méchants.

Attention, derrière toi, c'est affreux !

On retrouvera aussi un HUB central avec quelques PNJ, un HUD paramétrable à la NiER Automata, et un un mode en ligne asynchrone avec la possibilité de laisser des messages aux autres joueurs pour les prévenir des dangers, ou tout l'inverse ! Ici, il s'agissait des membres de Deck13 qui en avaient laissé quelques-uns, gentils, au préalable. Pour être honnête, sur ce que j'en ai vu, le féru d'exploration à la Souls qui vit en moi à été plutôt charmé par cet aspect, qui devra confirmer dans la régularité et sur la durée. Techniquement parlant, la version PC observée tournait correctement sans être transcendante, la direction artistique s'occupant du gros du boulot concernant la caresse de rétine. Bref, ça s'annonce plutôt bien et on à hâte de voir la suite !

ON L'ATTEND... AVEC CURIOSITÉ ET ENTHOUSIASME
Deck13 semble tirer les leçons du passé et avec The Surge 2, leur vision futuriste de la formule Dark Souls semble plus aboutie que dans leurs précédents essais. Si la jouabilité reste agréable avec un système de localisation des dégâts intéressant, la DA convaincante et originale, c'est du côté du level design qu'il nous à semblé que le jeu s'était réellement amélioré. Plus de verticalité, des raccourcis astucieux, des objectifs visibles au loin, des décors marqués dans lesquels on se repère en un clin d'oeil et dont on exploite la topographie lors des combats. Clairement, on a plutôt été séduits par la ville de Jericho City et l'exploration qu'elle propose. Pour en savoir davantage, il faudra attendre le TEST, aux alentours du 24 septembre prochain, date de sortie du jeu sur PS4, Xbox One et PC.

Galerie photo The Surge 2 - 36 images (cliquez pour zoomer)

Et un bras en moins ! De l'exploration en perspective. De bons gros boss bien méchants.

La rédaction vous recommande