>
>
Atlus : L'éditeur de Persona accuse des pertes malgré de bonnes ventes

Atlus : L'éditeur de Persona accuse des pertes malgré de bonnes ventes

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Les internautes avertis que vous êtes ne le savent que trop bien : en 2019, la qualité ne nourrit pas forcément son homme, et le succès critique et commercial ne suffit pas toujours à se mettre à l'abri des créanciers de tous poils. Aujourd'hui sur le banc des accusés, Atlus.


À voir aussi : Dragon Quest XII : Le recrutement a commencé, Square Enix cherche un artiste 2D


L'éditeur japonais vient en effet de publier le bilan financier de son année fiscale 2018-2019, qui s'achevait comme pour toute bonne entreprise nippone qui se respecte le 31 mars dernier. Sur ces douze mois, Atlus déclare des pertes s'élevant à ¥904 millions, soit environ 7,3 millions d'euros, bien que ces dernières soient officiellement mises sur le compte de "l'amortissement des droits commerciaux résultant du transfert des activités d'Index Co., Ltd. en novembre 2013 à SEGA Dream Co., Ltd. entreprise".

Sega avait en effet racheté (entre autres) ce qui restait d'Atlus en 2013, avant de progressivement remettre l'entreprise sur les rails, une démarche qui se poursuit donc en 2019. Les ventes de jeux sont ainsi jugées "bonnes" par l'éditeur, dépassant d'ailleurs les prévisions en Europe, aux États-Unis et dans le reste de l'Asie (hors Japon s'entend). 

Atlus semble donc progressivement remonter la pente, et il y a fort à parier qu'un certain Persona 5 : The Royal prévu pour débarquer le 31 octobre 2019 au Japon et en 2020 chez nous sur PlayStation 4 continue le tracé de ce cercle vertueux. 

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)