>
>
Nintendo évoque ses possibles réactions en cas de tentative de rachat hostile

Nintendo évoque ses possibles réactions en cas de tentative de rachat hostile

Par Romain Mahut - publié le
Image

Nintendo jouit actuellement d'un certain succès commercial. La société japonaise bénéficie de plus d'un vaste catalogue de licences et de jeux de grande valeur. Ces éléments pourraient la rendre particulièrement désirable aux yeux de grands groupes souhaitant faire des acquisitions. Nintendo a-t-il des mesures en place pour faire face à des tentatives de rachat hostiles ? C'est la question qui lui a récemment été posée. 


À lire aussi : Nintendo Switch Online : Bientôt les 10 millions d'abonnés


Au cours de la session de questions-réponses avec les investisseurs organisée des suites de l'annonce des derniers résultats financiers de Nintendo, le président du constructeur japonais, Shuntaro Furukawa, a été interrogé sur d'éventuelles mesures mises en place par sa société pour faire face à une tentative de rachat hostile. Voici sa réponse : 

Nous n'avons pas adopté ce qui est généralement défini comme des mesures anti-prise de contrôle. En revanche, si nous devions faire face à une prise de contrôle malicieuse qui porterait atteinte à la valeur de la société ou à l'intérêt commun des actionnaires de la société, nous avons dans ce cas plusieurs systèmes en place au sein de la société ainsi qu'avec des experts externes qui permettent de prendre toutes les mesures légales et appropriées. Et ce, même si nous n'avons pas mis des mesures préventives en place de manière proactive. Il s'agit d'un sujet que nous allons continuer d'approfondir. 

Force est de constater que sa réponse est pour le moins vague. Elle laisse cependant entendre que Nintendo va prendre des mesures pour se protéger face à une tentative de rachat non-souhaitée. 

Dans le monde des affaires, les rachats de sociétés ne se font pas toujours avec l'aval des dirigeants de la société se faisant racheter. Comme le conflit opposant la famille Guillemot à Vincent Bolloré l'a montré lorsque ce dernier a tenté de grignoter progressivement Ubisoft, les choses peuvent devenir très compliquées. Et une situation pleine d'incertitude peut avoir un impact sur l'état d'esprit des employé ainsi que sur le processus de création des jeux. Il est donc logique que Nintendo cherche à éviter un tel cas defigure. 

 

La rédaction vous recommande

6 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (6)