>
>
PUBG : Des joueurs professionnels européens bannis pour triche

PUBG : Des joueurs professionnels européens bannis pour triche

Par Eva Martinello - publié le
Image

Ce 20 décembre, une vague de bannissements a touché un grand nombre de joueurs PUBG, dont de nombreux professionnels. Cela montre que PUBG Corp. lutte encore avec difficulté contre la triche, alors qu'ils investissent des millions de dollars sur la scène eSportive.


À voir aussi : PUBG : Le Survivor Pass et la carte enneigée Vikendi sont disponibles 


Ce 21 décembre, alors que les qualifications pour la League Europe venaient de prendre fin, une vague de bannissements importante a touché des joueurs professionnels en Europe. Cela prouve que PUBG Corp. a des difficultés à lutter contre la triche, alors que des millions de dollars sont investis dans la scène compétitive. 

La triche concerne particulièrement l'utilisation de logiciels d'aide à la visée ou d'informations sur l'emplacement des adversaires. Pour le moment, les informations qui sont aujourd'hui disponibles sont à prendre avec des pincettes : l'éditeur ne s'est pas encore prononcé sur le sujet.

Peu après cette vague de bannissements, des départs de la scène et des explications ont été postés sur Twitter par certains joueurs qui ont admis avoir triché, en disputant ou non des matches officiels.

  • PlayerJones : anciennement Copenhagen Flames

Ce dernier a partagé ses impressions dans un Twitlonger. Il a avoué avoir utilisé le logiciel populaire Xradar pour faire monter son niveau en parties compétitives. Ce dernier déclare que cette sanction marque la fin de ses ambitions dans le battle royale. 

  • M_Steph

Un joueur de l'équipe française Sans Domicile Fixe, qui a joué dans les qualifications de la League Europe, a également parlé de l'utilisation du logiciel qui délivre des informations sur les parties, Xradar, sur Twitlonger. Le joueur y accuse ses coéquipiers de triche, ce qui a beaucoup fait réagir la communauté, notamment après des précédentes victoires de ces joueurs et leur performance pour se qualifier en Contenders League. D'autres membres de l'équipe, sezk0 et houlow, aurait d'ailleurs été bannis.

D'autres joueurs, notamment qualifiés dans la League Europe, auraient été sanctionnés (comme TEXQS de Pittsburgh Knights, ce qui a suivi une déclaration officielle de l'organisation mais aucune de ce dernier). Cela remet en question le système de la ligue avant même qu'elle ait commencé. Pour rappel, c'est un million d'euros en tout qui est mis en jeu dans le circuit officiel.

La lutte contre la triche a été annoncée comme une haute priorité pour l'éditeur PUBG Corp. l'été dernier et un programme d'amélioration a été dévoilé jusqu'à la fin de l'année. Néanmoins, il reste encore des progrès à faire au vu du nombre de joueurs, surtout professionnels, qui parvient à tricher dans des tournois officiels avec des cashprizes importants à la clé.

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)