>
>
Super Smash Bros. Ultimate : On a joué aux modes solo, impressions + 15mn de gameplay

Super Smash Bros. Ultimate : On a joué aux modes solo, impressions + 15mn de gameplay

Par Julien Inverno - publié le

Le 7 décembre, c'est demain. Mais c'est sûrement encore trop loin pour celles et ceux qui savent qu'à cette date, Super Smash Bros. Ultimate sera disponible en magasin. Dans la dernière ligne droite avant la sortie du jeu de fin d'année de la Nintendo Switch, nous avons été invités à le découvrir manette GameCube en mains, et en particulier ses nouveaux modes dédiés au jeu en solo. Impressions.

C'est un des rares reproches que l'on pouvait faire au précédent volet de la série qui se déclinait sur 3DS et Wii U : l'absence d'une aventure scénarisée à l'image de celle proposée par Super Smash Bros. Brawl sur Wii, baptisée alors L'Émissaire Subspatial et qui a fait date dans la série. Dévoilé dans le dernier Nintendo Direct consacré au jeu, La Lueur du Monde est le nom de ce mode aventure inédit au Smash de la Switch, et auquel nous avons donc pu nous essayer.

Kirby superstar

Seul rescapé de l'attaque de Kilaire (l'orbe entourée d'ailes qu'on découvre dans la cinématique d'intro, avec ses sbires gantés), la petite boule rose Kirby est le premier et unique combattant disponible pour porter secours aux autres personnages du gigantesque roster, qu'il faudra délivrer en terrassant leurs doubles maléfiques. Avant de rencontrer et libérer Mario (pour ensuite pouvoir le jouer), et en déplaçant Kirby sur une carte, l'occasion nous a été offerte de constater que différentes situations et conditions de victoire sont proposées au fil des affrontements, du classique face à face jusqu'à expulsion de l'aire de combat, en passant par la bagarre de mêlée face à plusieurs Yoshi ou du duel où il faudra faire baisser des PV plutôt que d'augmenter des pourcentages. Des variantes qu'on connait déjà dans la série mais qui permettent de constater que ce mode aventure proposera de la diversité, en plus d'une nouveauté majeure : les Esprits.

Outre des personnages trophées à débloquer et qui interviennent pendant les affrontements, une multitude de personnages tirés de toutes les séries dont sont issus les combattants et au-delà, sont également désormais présents en tant qu'Esprit, soit Primaire, soit de Soutien. En effet, dans ce mode La Lueur du Monde, vous attribuerez des Esprits à votre personnage afin de lui octroyer différents bonus en combat, matérialisés parfois par la possession d'un objet dès le début du combat, offerts par les esprits de Soutien assignés à votre esprit Primaire. Le nombre d'Esprits à attribuer est évidemment limité et certains prennent plus de place que d'autres, ce qui demande à déterminer si l'on préférera se priver d'un Esprit de Soutien pour profiter d'un Esprit Primaire costaud tel que l'un des gardiens de Zelda : Breath of the Wild, qui occupe deux emplacements dédiés plutôt qu'un seul.

Au-delà de la nouveauté que cela apporte en combat, la collection de ces Esprits s'apparente à un nouveau jeu dans le jeu, dont l'immensité de la quête, en plus des options de personnalisations offertes, impressionne. Parmi les Esprits utilisés lors de nos parties, des Pokémon comme Évoli et Onyx, Thibou d'Animal Crossing ou encore Raymond Bryce, héros de Disaster : Day of Crisis, pour ne citer que quelques-uns des personnages Esprits que nous avons découvert, et preuve s'il en est que l'on trouve vraiment toute sorte de personnages. De ceux attendus comme les méchants à l'aspect inoffensif des jeux Kirby, Mario, en passant par les combattants de Street Fighter, les personnages secondaires de Castlevania, les compagnons de Fire Emblem, les rivaux de Mega Man ou encore les protagonistes de Xenoblade Chronicles 2... La proposition est tellement énorme qu'elle s'apparente à un who's who du jeu vidéo, piochant aussi parmi une galerie de personnages méconnus, voire même carrément anecdotiques, ce qui contribue encore au charme encyclopédique de la série.

Attrapez-les tous !

Un mode dédié à l'obtention de ces Esprits est d'ailleurs proposé. Dans Le Tableau des Esprits, ceux-ci apparaissent aléatoirement sur l'écran sous forme de cartes, chacune possédant un nombre d'étoiles plus ou moins important selon leur rareté, leur niveau étant déterminé par un mot : Novice, Pro, Vétéran ou encore... Légendaire. Les cartes proposées se renouvellent à la fin du compte à rebours qu'elles affichent en permanence, mais libre à vous de réinitialiser le tirage avant la fin du décompte, pour voir par exemple apparaître une carte Légendaire, catégorie d'Esprit évidemment la plus puissante mais forcément la plus difficile à obtenir. En effet, l'obtention de ces nouveaux Esprits se règle en combat et demande de répondre à des conditions particulières.

Une fois votre personnage équipé correctement en Esprits pour faire jeu égal avec celui que vous souhaitez obtenir, vous pourrez comme ce fut le cas lors d'une tentative de récupération d'un Esprit de catégorie légendaire issu de Xenoblade, vous retrouver à débuter dans un niveau entièrement recouvert de flammes... L'équipement du bon Esprit pourra atténuer malus ou autre situation loufoque de ce genre. Mais comme si ça ne suffisait pas, ces cartes, ces Esprits, se voient également attribuer un type, à la manière d'un pierre-feuille-ciseaux, en l'occurrence ici Attaque-Saisie-Défense, en plus d'un type Neutre. On équipera alors également ses Esprits en fonction de ce critère. Ces Esprits, il faudra les nourrir en objets dédiés ramassés au gré de la progression pour les faire évoluer, les renforcer en même temps que votre personnage. Une fois au niveau 99, le maximum, certains esprits pourront d'ailleurs changer de forme, on pense bien évidemment d'abord à certains Pokémon. Un jeu dans le jeu proportionnel en intérêt et en durée au nombre d'Esprits et de situation proposés... gigantesque, donc.

Enfin, pour compléter ce trio de modes solo, le mode Classique, qui s'apparente à un mode Arcade, est toujours disponible, et comme sur les versions 3DS et Wii U, on pourra placer un curseur de difficulté qui déterminera la qualité et la quantité des récompenses finales. Selon le personnage que vous choisissez parmi les 74 que proposent le jeu (à débloquer, et sans compter les personnages qui seront proposés par la suite), le cheminement sera différent, tout comme le boss de fin. Une bonne façon d'éviter la routine.

Here comes a new challenger !

Si la version commerciale ne proposera d'emblée que le casting du jeu original sorti sur Nintendo 64, nous avons pu nous essayer en multi à une version où tous les personnages annoncés étaient disponibles, à l'exception de la Plante Piranha. L'occasion de constater que le jeu semble plus nerveux que son prédécesseur et que les plus lourdauds comme Ganondorf semblent désormais plus réactifs, à l'image d'un King K. Rool qui surprend avec sa couronne boomerang, parfaite pour une mort subite gagnée en toute fourberie. L'Inkling, rapide, semble plein de possibilités par son attaque de peinture à distance et sa faculté à faire le ménage sur une aire de jeu en passant le rouleau à vitesse grand V. Il faudra cependant surveiller sa jauge de peinture et la recharger en devenant poulpe. Simon Belmont et sa descendance/variante Richter, tous deux héros de Castlevania, s'apparentent à Link ou Mega Man, polyvalents grâce à leur arsenal et particulièrement efficaces quand c'est bien l'extrême pointe du fouet qui claque sur le museau d'un adversaire. Ridley, monstre ailé de Metroid qui a l'avantage de voler, ne semble pas d'emblée dévoiler toutes ses capacités, alors que Félinferno, le catcheur Pokémon, est évidemment d'abord redoutable au corps-à-corps et par ses saisies. Le temps passé à découvrir ces nouveaux personnages et redécouvrir ceux déjà présents aura en tout cas conforté notre enthousiasme sur le jeu et l'envie de nous y remettre rapidement.

ON L'ATTEND... COMME DES FOUS !
Après une version 3DS / Wii U au sommet, il semblait difficile de faire vraiment mieux, plus grand, plus fort, et c'est pourtant le chemin que semble prendre Super Smash Bros. Ultimate. Si le mode solo La Lueur du Monde  offre un récit à celles et ceux qu'une telle absence aurait attristé, c'est surtout l'apparition des esprits qui retient notre attention, promettant des heures et des heures de jeu à les dénicher, en plus du menu gigantesque déjà proposé par ce Smash Switch, qui peaufine encore, au regard du soin porté à chaque personnage, des variantes de jeu et du contenu qui s'étoffe toujours plus, le moindre détail. Une seule crainte à l'approche de sa sortie : manquer de temps et de superlatifs pour ce titre qui s'annonce colossal et d'une générosité inouïe.

Galerie photo Super Smash Bros. Ultimate - 12 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

10 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (10)