>
>
Capcom fait le bilan : Vers des DLC gratuits et le retour de vieilles licences

Capcom fait le bilan : Vers des DLC gratuits et le retour de vieilles licences

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Parce que tout n'est pas que polygones et durée de vie dans le petit monde du jeu vidéo, Capcom vient de dévoiler un très sérieux bilan de l'année écoulée, qui nous permet de deviner les contours de la stratégie de l'éditeur d'Osaka pour les mois à venir.


À voir aussi : TEST de Mega Man 11 : La bonne crise de la trentaine


Heureusement pour nous, ledit bilan est disponible en anglais à cette adresse, et nous allons donc nous faire un plaisir de disséquer avec vous les éléments les plus intéressants de cette somme de quelque 110 pages, pleine de chiffres et de graphiques.

Alors que les ventes de jeux au Japon seraient amenées à doucement décliner selon les prédictions de l'éditeur, la part des ventes à l'étranger devrait connaître une croissance continue, pour finalement représenter pas moins de 85% du marché.

Les licences prisées des joueurs occidentaux devraient donc continuer à peser dans la balance des sorties :

Les licences Resident Evil et Street Fighter sont déjà populaires sur le marché occidental, mais nous espérons également faire de Monster Hunter une marque au succès mondial grâce à la sortie de Monster Hunter World, qui s'est écoulé à 7,9 millions d'exemplaires à la fin mars 2018.  

Après avoir chanté les louanges des versions dématérialisées qui permettent d'augmenter la marge de manière substantielle et de mieux maîtriser les dates de sorties, Capcom nous apprend dans le même paragraphe qu'il devra compter sur "ses licences dormantes", sans citer le moindre nom. Faut-il s'attendre à un retour en grâce de Rival Schools ou de Viewtiful Joe ? Rien n'est moins sûr... 

L'une des pistes avancées pour développer la croissance de l'entreprise réside dans le fait de proposer des DLC gratuits aux joueurs, sans pour autant laisser tomber les season pass et autres extensions payantes, cela va de soit :

Capcom se concentre sur l'amélioration de la satisfaction des joueurs, grâce à des contenus téléchargeables gratuits, qui augmentent l'attachement à une licence et et permettront plus de croissance via les futurs épisodes.

En clair : filez quelques items aux joueurs, et ils achèteront l'opus suivant.

Enfin, les joueurs de versus fighting seront sans doute ravis d'apprendre que Capcom semble avoir tiré les leçons du catastrophique lancement de Street Fighter V, et jure que l'on ne l'y prendra plus.  

Si vous n'avez rien de prévu de week-end, nous vous conseillons la lecture de l'intégralité de ce document ô combien riche en informations stratégiques, promis.

Que pensez-vous de la stratégie de Capcom ? Quelles licences aimeriez-vous voir revenir sur le devant de la scène ? Faites-nous part de vos envies dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

15 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (15)