>
>
Au Japon, l'augmentation d'une taxe pourrait tuer les salles d'arcade

Au Japon, l'augmentation d'une taxe pourrait tuer les salles d'arcade

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Si les lieux de loisirs que sont les salles d'arcade ont presque intégralement disparu de notre beau pays, les joueurs japonais continuent malgré tout de perpétuer cette tradition. Mais cela pourrait malheureusement ne pas durer... 


À voir aussi : TEST de 428 Shibuya Scramble : Un jeu à la hauteur de sa réputation


L'affaire ne fait pas la une des journaux dans un pays où les grands médias passent leur temps à se regarder le nombril, mais le gouvernement japonais de Shinzo Abe a récemment fait voter une augmentation de la taxe sur la consommation de 8% à 10% qui prendra effet le 1er octobre 2019.

Le taux appliqué dépendra de la nature du bien concerné, et le jeu vidéo sera comme tant d'autres concerné par cette augmentation. Le problème ? Les traditionnelles parties facturées ¥50 ou ¥100 tout rond vont devoir passer à un tarif moins tape à l'oeil de ¥54 ou ¥108, à moins que les exploitants n'acceptent de réduire leur marge.

Le site japonais Sankei a interrogé à ce sujet le propriétaire de deux salles d'arcade de Yokohama, et l'avenir ne semble guère réjouissant : 

L'industrie pourrait tout simplement disparaître.

Voilà qui n'augure rien de bon pour tout un pan de l'histoire du jeu vidéo. Kotaku nous rappelle à titre d'exemple que le nombre de salles d'arcade a chuté en dix ans de 24.000 à 14.000 enseignes, bien que les exploitants ayant opté pour des paiements numériques semblent mieux résister que les autres.

Le temps où l'on posait sa pièce de ¥100 pour affronter le champion local de Street Fighter II pourrait donc dès l'année prochaine n'être qu'un lointain souvenir...

Quels sont vos meilleurs souvenirs de salle d'arcade ? Avez-vous encore la chance d'en fréquenter ? Faites-nous part de vos avis dans les commentaires ci-dessous. 

La rédaction vous recommande

5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)