>
>
GTA IV : Lost and Damned, nos impressions

GTA IV : Lost and Damned, nos impressions

Un vrai contenu téléchargeable d'envergure ?
Par Grégory Szriftgiser - publié le

"Avant tout, le but est de satisfaire le joueur" : c'est ce que Rockstar North souhaite bien souligner avant de présenter le tout premier contenu téléchargeable de son méga blockbuster, Grand Theft Auto IV. On ne demande qu'à les croire, à l'évidence, d'autant plus qu'avant même sa sortie, The Lost and Damned a déjà rapporté plusieurs millions de dollars au développeur... de la part d'un Microsoft désirant s'en assurer l'exclusivité. Manette en mains, nous avons pu réaliser qu'a priori, Rockstar ne pipote pas - et que Microsoft a probablement fait bon usage de ses sous.

Les fans de Grand Theft Auto IV seront sans aucun doute ravis d'apprendre que The Lost and Damned leur permettra de plonger dans un univers à la fois familier, et tout à fait nouveau, pour suivre une nouvelle histoire évaluée à une dizaine d'heures de jeu. Dans la peau de Johnny Klebitz, membre du gang de motards des Losts, le joueur va redécouvrir une Liberty City certes sans nouveau quartier, mais dotée de nouveaux lieux à visiter, d'autres familiers mais légèrement changés, et surtout le long d'un scénario radicalement différent de celui qui contait les déboires de Niko Bellic.

Johnny (à gauche) et Billy (à droite) : la tension monte...

L'Art du Spin-off

Johnny Klebitz n'est pas le boss des Losts, mais le numéro 2. C'est Billy Grey, leader violent, qui mène la petite troupe de bikers, jusqu'à ce qu'il se retrouve en cure de désintox. En guerre contre les Angels of Death depuis trop longtemps pour se souvenir des raisons du conflit, les Losts se retrouvent ainsi menés par Johnny, quelques temps. Juste assez pour que ce dernier ait des envies de trêve, car tout le monde le sait : une guerre, c'est mauvais pour le business. Mais Billy, de retour de sa cure, ne l'entend pas de cette oreille. Trame de fond de cette nouvelle histoire, le groupe des Losts offre une nouvelle perspective sur l'univers de Grand Theft Auto, autant que son gameplay - car cette fois, au-delà du scénario lui-même, le groupe occupe une place centrale dans les missions et apporte son lot de nouvelles mécaniques de jeu. Mais que les fans de Niko Bellic et des autres se rassurent : à la manière de certaines séries TV, la route des Losts et de Johnny croisera à de multiples reprises celle du casting original...

Les "ride" en bande sont une composante importante du gameplay de groupe.

Des motards sociaux

L'importance ludique du groupe réside dans une nouvelle mécanique simple : celle des liens que chacun des membres développe avec les autres. Dans les faits, en roulant avec le reste de la bande, un logo des Losts au milieu du "peloton" appelle le joueur à rester du mieux possible à sa place. Par le truchement de cette mécanique simple, on déclenche des dialogues entre les membres du gang, et ceux-ci améliorent leurs relations (consultables par l'intermédiaire de jauges à tout moment). Plus celles-ci sont développées, meilleures sont leurs performances au combat ; et si on en juge par les quelques missions auxquelles nous avons pu jouer, ce ne sera pas un luxe, car The Lost and Damned semble assez corsé. Si un membre du gang meurt, il sera remplacé par une nouvelle recrue sur laquelle tout cet aspect relationnel repartira de zéro. Le travail en groupe change donc assez radicalement l'approche non seulement du scénario, mais aussi du jeu en tant que tel, même si dans l'ensemble, cela reste du GTA avec son lot de fusillades, de courses poursuites, et de deals de drogue qui tournent mal.

La bécane de Johnny est unique. Perdez là, et vous n'en retrouverez pas une autre pareille...

L'arsenal du biker

Rockstar semble avoir mis l'accent sur le grand spectacle. De nouvelles armes sont prévues quasiment à chaque nouvelle mission, et pas des moindres. Fusil à canon scié, lance-grenades, fusil à pompes semi-automatique ou Jackhammer capable de descendre un hélico en quelques tirs : on a pu s'amuser ! Aux abords d'une station service, un tir bien placé déclenche un ralenti et une explosion de tous les diables pour envoyer valser les voitures de flics qu'on a aux trousses, les fusillades prennent une nouvelle dimension en mêlant bien sûr les autres membres du gang, et le soin apporté aux nouveaux intérieurs et aux personnages semble confirmer toute l'attention que le développeur consacre à faire de cette extension un épisode à part entière. De nouveaux mini-jeux tendance bikers ajoutent eux aussi au contenu, du bras de fer aux cartes à jouer, et aideront aussi à soigner les relations du groupe et à varier les plaisirs. Rockstar n'a pas voulu communiquer pour l'instant sur la présence éventuels de nouveaux à-côté type nouvelles conquêtes du sexe faible ou autres joyeusetés... mais nous ne serions pas étonnés d'en voir, pour rejoindre les quelques nouveaux morceaux et spots radio qui accompagnent également The Lost and Damned.

On l'aura compris, ce premier épisode semble bien parti pour non seulement nous en donner pour nos sous - 1600 Microsoft Points soit environ 18,5€ - mais aussi pour nous offrir un nouvel éclairage sur l'impitoyable Liberty City, les tribulations de Niko Bellic, Playboy X, et les autres, et sur l'expérience GTA, jusqu'à aujourd'hui très "solitaire". Une approche intelligente : on n'en attendait pas moins de Rockstar. Rendez-vous est pris pour le 17 février !

Galerie photo Grand Theft Auto IV : The Lost and Damned - 10 images (cliquez pour zoomer)

Johnny (à gauche) et Billy (à droite) : la tension monte... Les "ride" en bande sont une composante importante du gameplay de groupe. La bécane de Johnny est unique. Perdez là, et vous n'en retrouverez pas une autre pareille... Les nouvelles armes sont d'une redoutable efficacité. Heureusement, car le challenge semble corsé ! Liberty City s'enrichit de nouveaux intérieurs, et lieux d'intérêts, comme la base du gang des Lost. L'ambiance est subtilement différente, mais les rencontres la nuit pour faire des affaires sont toujours là. Cette mission se résume à une fusillade, contre les "Angels of Death" ; mais avec des potes, cette fois !

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 324,00 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 50,68 €
42 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (42)