>
>
League of Legends : Le lead game designer répond aux critiques sur la meta du jeu

League of Legends : Le lead game designer répond aux critiques sur la meta du jeu

Par Eva Martinello - publié le
Image

Ghostcrawler, le lead game design de Riot Games, a communiqué sur les récentes critiques concernant la meta de League of Legends, notamment celles du joueur Doublelift.


À voir aussi : League of Legends : Le trailer du skin Akali rebelle est sorti, la vidéo


Récemment, la meta fait beaucoup parler d'elle sur League of Legends, et emporte avec elle des changements de joueurs au niveau compétitif. C'est ainsi que l'on voit des joueurs rester sur le banc de touche le temps de s'adapter à la nouvelle meta, comme Rekkles en Europe. 

Ces changements drastiques, qui ont eu lieu trop tôt pour que les professionnels puissent correctement s'y préparer, ont été vivement critiqués par la communauté. Le joueur professionnel Doublelift, notamment, a adressé des critiques auxquelles le lead game designer a récemment répondu, Ghostcrawler, dans un long post sur le forum officiel. La vidéo complète de Doublelift se trouve à cette adresse.

Ce dernier a tenu à réfuter certains de ses arguments, tout en avouant être "d'accord avec une grande partie de ce qu'il a dit".

Tout d'abord, il explique que les changements perpétuels de la meta répondent à l'objectif de rendre le jeu "parfait", un but qu'il sait inatteignable, mais nécessaire pour relever l'intérêt du jeu. Il cite la communauté Smash qui ne bénéficie pas de ces changements réguliers, ce qui les pousse à trouver eux-mêmes des innovations dans le jeu.

Il affirme que les changements ne doivent surtout pas intervenir en dehors de cet intérêt. Or, Doublelift affirme que ce rythme de changements doit être ralenti pour que les joueurs puissent suivre, les patches étant bien trop rapprochés.

Là-dessus, Ghostcrawler avoue ne pas avoir mesuré l'ampleur des changements qui ont été amorcés en 2018, avec la refonte des runes, mais aussi le nombre conséquent de reworks de champions (avec Aatrox, Akali et Nunu pour les plus récents). Le pic de changements étant celui à la mi-saison, avant le Summer Split, qui a consisté en 3 patches très importants au lieu d'un seul. Pour rappel, les joueurs ne s'étaient pas encore appropriés la meta, ce qui donnait lieu à des matches très différents et aléatoires, et ce particulièrement en BO1

Selon Ghostwriter, cette approche ne sera plus utilisée sur cette saison ni sur la présaison de 2019, qui n'auront qu'un patch unique très important, et pour le reste, des patches beaucoup moins "disruptifs".

Enfin, le game designer avoue ne pas avoir voulu oblitérer les ADC statiques de la meta, ce qui a été le cas puisque ces derniers ont disparu au profit de mages, de tanks et d'ADC mobiles. Une conséquence que l'équipe vise à corriger avec ses derniers patches.

Pour terminer, Ghostwriter précise que Riot Games gardera un intérêt important pour le rework de champions qui ont un manque d'intérêt durable des joueurs, comme Aatrox, qui a fait beaucoup de bruit. Il cite le message du streamer Voyboy, dont il estime bien expliquer la problématique.

En effet, ce dernier précise que les joueurs professionnels s'approprient leurs champions préférés et n'ont pas toujours un avis objectif sur le rework ou le nerf de certains champions, alors que cela vise à relancer l'intérêt du plus grand nombre pour les champions, où à les équilibrer en cas de nerf.

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)