>
>
Polémique des loot boxes : Valve désactive l'échange d'objets de deux jeux en Hollande

Polémique des loot boxes : Valve désactive l'échange d'objets de deux jeux en Hollande

Par Romain Mahut - publié le
Image

La polémique autour de l'utilisation des loot boxes faite par certains jeux n'en finit plus de faire parler d'elle. Faute d'avoir trouvé une meilleure solution pour le moment, Valve a décidé de plier face aux très sérieuses mises en garde effectuées par les autorités hollandaises il y a quelques mois. 


À lire aussi : La Belgique déclare les loot boxes de trois jeux illégales


Le site GamesIndustry rapporte la décision récemment prise par Valve de désactiver l'échange d'objets et le marché de la communauté Steam de deux jeux en Hollande. Ces deux titres sont DOTA 2 et Counter-Strike : Global Offensive. 

La Netherlands Gaming Authority (NGA), autrement dit l'organisme officiel de contrôle des jeux de hasard en Hollande, a prévenu Valve en mai dernier qu'à cause de leur gestion des loot boxes, ces deux jeux enfreignaient le Dutch Better Gaming Act. La NGA a également précisé à l'éditeur américain qu'il avait jusqu'au 20 juin pour se mettre en conformité. 

Faute d'avoir trouvé une solution à temps, Valve a préféré désactiver l'échange d'objets in-game plutôt que de risquer de se retrouver hors-la-loi. Dans un message diffusé auprès des joueurs hollandais, la société de Gabe Newell annonce la nouvelle tout en expliquant qu'elle n'est pas d'accord avec les conclusions des autorités hollandaises :

Nous ne comprenons, ni ne sommes d'accord, avec les conclusions légales de la NGA et nous leur avons répondu afin de leur fournir davantage d'explications au sujet de CS:GO et DOTA 2.

En attendant, la NGA menace de poursuivre Valve si nous ne mettons pas en place une solution avant le 20 juin... Pour le moment, notre seule alternative pratique est de désactiver l'échange d'objets et les transferts via le marché de la communauté Steam sur CS:GO et DOTA 2 chez les consommateurs hollandais.

Nous vous présentons nos excuses pour la gêne occasionnée. Nous espérons qu'après des échanges supplémentaires avec la NGA, ces derniers affineront leurs demandes légales de manière à ce que nous trouvions une solutions moins gênante. 

Si plusieurs gouvernements ont trouvé des choses à redire au sujet de la manière d'utiliser les loot boxes de plusieurs jeux, les autorités hollandaises estiment que les loot boxes deviennent hors-la-loi à partir du moment où les objets virtuels peuvent être échangés d'un joueur un l'autre. Selon elles, cela confère une valeur marchande à ces mêmes objets. 

Pour rappel, la Belgique a également déterminé que CS:GO est un jeu de hasard. La commission des jeux de hasard belge n'a cependant pas donné d'ultimatum à Valve pour qu'il se mette en conformité. Elle promet cependant qu'elle va prendre son temps pour permettre à la police de réaliser ses rapports.

Les loot boxes n'ont as fini de faire parler d'elles. L'accent mis par EA la semaine dernière pendant l'E3 sur l'absence de loot boxes de plusieurs de ses jeux a en tout cas permis de montrer que la polémique et ses retombées ont eu un impact sur les éditeurs. 

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)