1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Les nouveaux plans de Nintendo pour le jeu mobile : Furukawa vise le milliard de dollars

Les nouveaux plans de Nintendo pour le jeu mobile : Furukawa vise le milliard de dollars

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Alors que le nouveau PDG de Nintendo n'a pas encore posé ses fesses dans le fauteuil qui lui siéra dès le mois de juin prochain, Shuntaro Furukawa entend bien impulser dès à présent sa stratégie pour les années à venir. Les actionnaires risquent de continuer à se frotter les mains...


À voir aussi : Le nouveau PDG de Nintendo "a grandi en jouant à la NES" et "respecte beaucoup Miyamoto"


Le président en devenir a en effet accordé sa première interview à l'Asian Nikkei Review, où il dévoile ses plans pour les prochaines années. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le gus ne manque pas d'ambition, puisque Furukawa espère rapidement générer ¥100 milliards de C.A. grâce au jeu mobile, soit plus de $910 millions au cours actuel.

Qui veut gagner des milliards ?

Avec ¥39 milliards de revenus engrangés pour l'année fiscale 2017-2018, il va sans dire que les ambitions de Furukawa vont devoir s'accompagner d'une hausse de la production de jeux Nintendo destinés au smartphones :

De mon point de vue, les jeux mobiles sont le secteur que je souhaite développer le plus. J'ai envie qu'un nouveau jeu se transforme en quelque chose d'énorme, comme cela peut être le cas sur les consoles de jeu. C'est ce qui va conduire la politique de Nintendo.

Et lorsque le Nikkei interroge la nouvelle tête pensante de l'entreprise plus que centenaire sur le carton phénoménal de Pokémon Go en 2017 et quant à la perspective de renouveler un tel carton, l'intéressé ne se démonte pas :

Pokémon Go a adapté son histoire et son gameplay aux smartphones, cela a été une véritable prise de conscience. Je ne peux pas dire que nous ne soyons pas en train de développer quelque chose de similaire.

Roado to Stadu de Fransu

Mais les déclarations de Furukawa ne s'arrêtent pas là : dans la mesure où Nintendo espère vendre 20 millions de Switch pour l'année fiscale 2018-2019, ce qui reviendrait à dépasser le très bon score de 17 millions de consoles écoulées pour l'année qui s'achève, le futur PDG dresse le constat d'un certain immobilisme :

Depuis 30 ans, nous avons toujours vendu nos produits sur les mêmes marchés : le Japon, les États-Unis, et l'Europe. 

Les nouvelles pistes étudiées par Nintendo sont claires : le géant de Kyoto compte aller chercher des parts de marché au Moyen-Orient ainsi qu'en Asie du Sud, deux régions qui pourraient injecter quelques Pokédollars dans les comptes de l'entreprise déjà bien portante. 

Mais pour observer cette nouvelle stratégie mise en action, il faudra attendre la prise de fonction de Shuntaro Furukawa, qui aura lieu le 28 juin 2018. D'ici là, c'est encore Kimishima qui fait la loi.

Que pensez-vous des objectifs très ambitieux de Furukawa ? Qu'attendez-vous de la part de Nintendo sur smartphones ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires ci-dessous ! 

 

La rédaction vous recommande

5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)