>
>
NBA 2K League : Une Draft plus vraie que nature... mais sans Français

NBA 2K League : Une Draft plus vraie que nature... mais sans Français

Par Alix Dulac - publié le

La première saison de la NBA 2K League, la compétition internationale officielle lancée conjointement par la NBA et 2K Sports, va enfin entrer dans le vif du sujet après la Draft qui s'est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi.  Un événement en tout point réaliste... mais qui n'a fait le bonheur d'aucun Français.

Aux Etats-Unis, on connaissait déjà la Draft NBA, qui électrise chaque année des millions de foyers et qui a écrit bon nombre de légendes.

On a appris depuis quelques heures à connaitre son homologue virtuel, la Draft de la NBA 2K League, le championnat du monde sur la licence NBA 2K18, organisé conjointement par la NBA et 2K Sports. Et comme sa grande soeur réelle, cette Draft virtuelle a été un show remarquable.

 

 

La preuve ? C'est tout simplement le commissaire en chef de la prestigieuse ligue américaine de basket, Adam Silver, qui a révélé le premier choix de cette Draft au Madison Square Garden de New York : Artreyo "Dimez" Boyd, choisi par les Dallas Mavericks  ou plutôt les Mavs Gaming, la division esportive de la franchise texane, qui a d'ores et déjà mis les moyens pour accueillir ses nouveaux joueurs.

"Dimez", qui évoluera au poste de meneur de jeu, a eu les honneurs du coup de fil du propriétaire des Mavericks, Mark Cuban en personne pour le féliciter. Reste à savoir si les 14 heures quotidiennes qu'a réservé "Dimez" pour développer son avatar sur NBA 2K18 paieront dans cette ligue inédite.

 

 

35.000 à 32.000 dollars de salaires sur six mois pour les draftés !

En tout, ce sont 102 joueurs, issus des différentes étapes de qualifications- ils étaient 72 000 à avoir tenté leur chance ! -, qui ont été draftés. Et ce que l'on peut regretter, c'est que l'Europe et plus particulièrement la France n'aient pas pu tirer leur épingle du jeu.

Sur les 102 draftés, 95 sont américains et trois seulement sont issus du Vieux Continent,  à savoir deux Britanniques et un Allemand. Pas de Français donc parmi les 17 franchises NBA ayant répondu à l'appel de cette première édition et pas de rêve américain pour eux, un rêve en tout point alléchant.

 

 

Chaque joueur de chaque franchise (composée d'une équipe de six éléments, cinq titulaires et un remplaçant) sera logé, nourri et blanchi par celle-ci durant l'intégralité de la League, qui débutera au mois de mai et se terminera en août prochain.

Mieux, ils seront payés, avec une répartition bien précise : 35 000 dollars pour les premiers tours de Draft et 32 000 pour les autres, pour des contrats de six mois.

Enfin, le cashprize de cette formidable compétition est d'1 million de dollars, auxquels viendront s'ajouter des dotations issues de tournois promotionnels. Bref, la NBA 2K League, c'est du lourd et on a hâte maintenant de voir tout ce petit monde en action.

La rédaction vous recommande