>
>
Sony dépose un brevet sur la rétrocompatibilité, créé par Mark Cerny, la PS5 en vue ?

Sony dépose un brevet sur la rétrocompatibilité, créé par Mark Cerny, la PS5 en vue ?

Par Romain Mahut - publié le
Image

En termes d'image et de communication, Microsoft a réalisé un bon coup en annonçant l'arrivée de la rétrocompatibilité sur Xbox One. Sony, qui ne la propose pas sur PS4, le sait. Et de toute évidence, le constructeur japonais ne va pas se contenter du statu quo. 


À lire aussi : PS5 : Rétrocompatibilité, 4K et date de sortie estimées par un analyste


Une consultation de la base de données de l'United States Patent and Trademark Office (USPTO), autrement dit le bureau américain en charge des dépôts de brevets et autres marques, révèle que Sony Interactive Entertainment America a déposé le 13 février dernier un nouveau brevet. Et pas n'importe quel brevet. 

Inventé par Mark Cerny, l'architecte de la PS4, et David Simpson, lead programmer chez Naughty Dog, ce brevet concerne explicitement la rétrocompatibilité ("backwards compatibility" en Anglais). Sans surprise, ce document est extrêmement précis et illustré à l'aide de nombreux schémas. Les curieux peuvent le retrouver dans son intégralité dans notre galerie ci-dessous

Ce brevet détaille les méthodes pouvant être utilisées pour permettre la rétrocompatibilité. Dans l'introduction du document, ses créateurs expliquent brièvement ce qu'est la rétrocompatibilité, pourquoi elle est utile et pourquoi elle ne fonctionne pas dans certains cas :

Certains aspects de cette présentation font référence à un système ou à une méthode qui procure la rétrocompatibilité à des applications/titres conçus pour de plus vieilles versions d'un système informatique. [...]

Il est fréquent qu'un ensemble d'applications soit créé pour un système informatique comme une console de jeu ou un smartphone. Et lorsqu'une variation ou une version plus avancée de ce système informatique est commercialisée, il est désirable que les applications de l'ancien appareil tourne parfaitement sur la nouvelle machine sans décompilation ou modification prenant en compte les propriétés du nouvel appareil. Cet aspect du nouvel appareil, contenu dans son architecture hardware, son firmware et son système d'exploitation, est souvent décrit comme étant la "rétrocompatibilité."

La rétrocompatibilité est souvent atteinte via la compatibilité binaire, qui permet au nouvel appareil d'exécuter des programmes créés pour l'ancien appareil. En revanche, lorsque le comportement en temps réel d'une catégorie d'appareil est essentiel à leur opération, comme c'est le cas avec les consoles de jeu ou les smartphones, des différences significatives en matière de rapidité d'opération d'un nouvel appareil peut l'empêcher d'être rétrocompatible avec un ancien appareil. Si le nouvel appareil a de moins bonnes performances que l'ancien appareil, des problèmes empêchant la rétrocompatibilité peuvent survenir. Ce qui est également vrai lorsque le nouvel appareil a de meilleures performances, ou des caractéristiques de performance différentes, de celles de l'ancien appareil. 

Dans le reste du brevet, les deux inventeurs détaillent des solutions rendant possible la rétrocompatibilité et les moyens pouvant être mis en place pour résoudre les différents problèmes. Ils évoquent par exemple un "mode rétrocompatibilité" qui, une fois activé, ferait tourner une nouvelle machine d'une manière similaire à la machine avec laquelle il souhaite être rétrocompatible. 

Bien évidemment, ce nouveau brevet n'est pas explicitement lié à des consoles en particulier. Il serait cependant étonnant que la rétrocompatibilité PS3 soit annoncée sur PS4 si tard dans le cycle de vie de cette dernière.

Il serait moins surprenant en revanche que Sony dévoile la PS5 en révélant d'emblée que la console est rétrocompatible avec sa/ses grande/s soeur/s. Pour rappel, certains analystes tablent depuis plusieurs mois sur la rétrocompatibilité de la PS5. Ce nouveau brevet semble en tout cas indiquer qu'il s'agit de quelque chose auquel Sony réfléchit sérieusement. 

La rétrocompatibilité sur PS5 serait-elle un argument de vente de la nouvelle machine selon vous ? L'utiliseriez-vous ? Dites-nous tout dans les commentaires ci-dessous. 

Galerie photo - 20 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

122 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (122)