>
>
Guilty Gear : Après Dragon Ball FighterZ, Arc System pourrait simplifier le gameplay

Guilty Gear : Après Dragon Ball FighterZ, Arc System pourrait simplifier le gameplay

Par Thomas Pillon - publié le
Image

C'est un sacré changement de paradigme qui pourrait avoir lieu chez Arc System Works : après le succès critique et commercial d'un certain Dragon Ball FighterZ, il se pourrait que la philosophie hardcore gamer qui animait depuis le début le développeur cède la place à une approche plus ouverte.


A voir aussi : TEST de The Seven Deadly Sins Knights of Britannia 


La réflexion sort tout droit de la bouche de Daisuke Ishiwatari, le créateur/développeur/compositeur/acteur aux manettes de la série de baston 2D depuis sa création en 1998 qui s'est en effet confié à nos confrères de Destructoid.

Avec six épisodes majeurs à son actif, le gameplay précis et exigeant de Guilty Gear pourrait faire les frais de l'appétence du public pour les combos rapide à sortir et visuellement très satisfaisants du dernier Arc System en date.  

Je peux vous dire que Dragon Ball FighterZ a été développé en tenant compte des leçons tirées des séries Guilty Gear et BlazeBlue. En ce qui concerne Guilty Gear, il est important pour nous de conserver les gens acquis à notre cause, mais nous souhaiterions en même temps élargir notre base pour faire venir plus de joueurs.  

Ishiwatari souhaiterait donc faire sortir sa saga de la niche dans laquelle elle s'était installée avec un certain succès depuis une vingtaine d'années. Guilty Gear Xrd Rev 2 pourrait ainsi sonner le glas d'une certaine idée de la technicité

Après la sortie de Guilty Gear Xrd Rev 2, il nous faut clairement nous améliorer. La clé est évidemment de gagner de nouveaux joueurs au détriment de la complexité. Mais si nous corrigeons tout ce qui existe, ce ne sera plus vraiment Guilty Gear. Tout ça est assez difficile à équilibrer. Mais pour notre prochain jeu, nous allons revoir à la baisse le nombre de mécaniques de jeu, qui sont trop compliquées pour la plupart des gens. Vous pouvez vous y attendre pour la suite.

Voilà qui a le mérite d'être clair. En même temps, après 20 ans de bons et loyaux services auprès des fans de baston 2D, on peut aisément comprendre la volonté de surfer et de profiter de la visibilité offerte par la licence Dragon Ball pour tenter autre chose. Pour le meilleur ? Seul l'avenir nous le dira...

La rédaction vous recommande

14 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (14)