>
>
Le studio de Subanutica licencie son sound designer après un tweet datant de 2016

Le studio de Subanutica licencie son sound designer après un tweet datant de 2016

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Il n'est pas tous les jours facile de voir ses propos repris et commentés sur la place publique : la responsable du sound design Simon Chylinski vient en effet d'en faire les frais, puisque le studio Unknown Worlds responsable du récent Subnautica qui a charmé tel une sirène notre imperturbable Camille vient de la remercier à cause... d'un tweet. 


À voir aussi : TEST de Subnautica : Le jeu de survie ultime de ces dernières années ?


Si nos politiques se font régulièrement rattraper par des batteries de casseroles qui font les choux gras de cette bonne vieille presse papier (et TV), voilà qu'un gazouillis datant de 2016 vient de coûter sa place à Simon Chylinski, chargée du sound design de ce jeu de survie en eaux troubles qui aura contribué à faire de Camille un champion de l'apnée. 

En effet, c'est une réponse à un sondage lancé par le réalisateur de Subnautica Charlie Cleveland qui a refait surface cette semaine : le gus souhaitait à l'époque savoir si les joueurs auraient préféré voir le studio proposer la possibilité de jouer une femme, ou bien de voir le gameplay du titre peaufiné. 

À 74%, c'est la seconde option qui aura été choisie, au grand dam de Simon Chylinski :

Nous avons besoin d'un curseur de "diversité" dans les options. Cela pourrait rendre le personnage plus sombre, plus féminin et moins sexy.

Le souci, c'est que cette réponse aura permis de déterrer bon nombre d'autres tweets de la même Simon Chylinski pas toujours très sympathiques à l'encontre des questions de genre ou d'immigration.

Et parce qu'en 2018, tout va plus vite, la sound designer aura été dans la foulée licenciée d'Unknown Worlds, sous couvert d'incompatibilité de valeurs :

Durant le weekend, nous avons découvert que l'une des membres de notre équipe a émis plusieurs commentaires insultants en ligne qui vont à l'encontre des valeurs de notre entreprise. Après en avoir discuté avec elle, nous avons décidé de stopper immédiatement notre collaboration.

 

 

 

 

La rédaction vous recommande

3 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (3)