>
>
Ubisoft : Yves Guillemot crie victoire à l'issue de l'assemblée générale

Ubisoft : Yves Guillemot crie victoire à l'issue de l'assemblée générale

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
Image

Elle était très attendue, l'assemblée générale d'Ubisoft s'est tenue comme prévu sur fond de tension vendredi dernier, entre Vivendi, menaçant pour le capital et l'indépendance de l'éditeur français et Yves Guillemot, CEO et principal défenseur des intérêts de sa société.


À lire aussi : Ubisoft sous la menace d'une OPA avant la fin de l'année, Yves Guillemot monte au créneau


Yves Guillemot n'y est pas allé par quatre chemins à l'issue de l'assemblée générale d'Ubisoft.

Notre assemblée générale est une vraie victoire.

Tels étaient les mots qui rendaient compte de la satisfaction du PDG d'Ubisoft. Vivendi n'avait pourtant pas surpris en ne facilitant pas les votes sur les principales résolutions de l'AG.

La société de Vincent Bolloré s'est en effet abstenue pour l'ensemble des résolutions. Une position qui exprime l'agacement du premier actionnaire d'Ubisoft (27% du capital).

Vivendi regrette qu'au mépris de toute logique de gouvernance, il n'ait toujours pas été invité à être représenté au Conseil d'administration de l'entreprise, alors qu'il en est le premier actionnaire.

Malgré cela, c'est donc une victoire pour Ubisoft, puisque les autres actionnaires se sont rangés du côté des Guillemot. Avec l'abstention de Vivendi, toutes les résolutions sont passées à l'exception de la 31, qui prévoyait d'octroyer des actions gratuites aux employés d'Ubisoft. La meilleure manière pour la société de s'assurer que ses talents continuent à produire pour son compte. Ce rejet serait attribué au système de proxy ISS qui donne des consignes de vote automatiquement en fonction de certains critères boursiers.

Une OPA en fin d'année ?

Ubisoft a cependant d'autres solutions financières incitatives pour conserver ses talents et Yves Guillemot souligne que la position de Vivendi l'isole de plus en plus du reste des investisseurs.

Le risque d'une OPA de Vivendi en fin d'année reste réel, mais pourrait coûter très cher. Nous l'avions déjà évoqué dans une autre news, la valeur Ubisoft a gagné près de 70% depuis que Vivendi est entré au capital et un rachat pourrait représenter un risque conséquent.

Certains analystes suggèrent même qu'il serait plus rentable pour Vivendi de profiter de ces plus-values pour investir dans d'autres sociétés de jeux vidéo, plus centrées sur le secteur des jeux en ligne.

Prochaine échéance, le 23 novembre avec l'acquisition de droits de vote doubles pour Vivendi. le feuilleton n'est pas encore terminé...

[Via]

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Nintendo Switch noire avec manet…
Neuf : 299,99 €
Pack Fnac Console Sony PS4 Slim 1 To Noi…
Neuf : 299,99 €
Console Nintendo Switch avec une paire d…
Neuf : 299,99 €
Super Mario Odyssey Nintendo Switch
Nintendo Switch
Neuf : 57,99 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire + …
Neuf : 299,99 €
Call of duty World War II PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,99 €
Mario Kart 8 Deluxe Nintendo Switch
Nintendo Switch
Neuf : 44,99 €
The Legend of Zelda : Breath of the Wild…
Nintendo Switch
Neuf : 51,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,00 €
FIFA 18 PS4
PlayStation 4
Neuf : 53,70 €
Pack Sony Console PS4 Pro 1 To Blanche C…
Neuf : 349,99 €
Pack Console Microsoft Xbox One X 1 To N…
Neuf : 499,00 €
Robot Anki Cozmo Edition Collector
Objet dérivé
Neuf : 179,99 €
Star Wars Battlefront II PS4
PlayStation 4
Neuf : 58,98 €
Casque de réalité virtuelle PC Oculus Ri…
Neuf : 448,80 €
10 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (10)