>
>
Dragon Quest VIII : L'Odyssée du Roi Maudit, nos impressions bénies

Dragon Quest VIII : L'Odyssée du Roi Maudit, nos impressions bénies

Par Yann Bernard - publié le

Voilà dix ans, cette saga légendaire du RPG - prétendument trop japonisante pour le Vieux Continent - débarquait enfin chez nous, avec le huitième épisode sur PS2. Un retard qui n'a pas empêché Dragon Quest d'acquérir rapidement ses lettres de noblesse, les qualités de l'Odyssée du Roi Maudit notamment en matière de localisation n'y étant pas étrangères. Se révèlent-elles aussi brillantes, voire encore plus nombreuses dans cette version 3DS ? Nos impressions...

Les premières notes du célébrissime thème de Dragon Quest suffisent d'emblée à nous ramener une décennie en arrière, ou même un peu plus. En effet, il s'agit d'une orchestration synthétique des fabuleuses musiques de ce huitième volet, à l'instar de la version nippone originale sur PlayStation 2, alors que l'édition occidentale avait bénéficié à l'époque de l'interprétation du prestigieux Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra. Pas de quoi s'appesantir sur les hypothétiques causes d'un tel revirement, qu'il résulte de soucis de taille de fichier ou de droits, puisqu'un autre ajout majeur de la déclinaison localisée était la présence de formidables doublages en anglais accompagnés de sous-titres en français, qui demeurent fort heureusement au programme de ce cru 3DS.

Un monde à ciel ouvert

On se retrouve ainsi plongé immédiatement dans l'atmosphère magique de l'Odyssée du Roi Maudit, avec son immense univers en 3D, l'une des réalisations les plus exigeantes de la portable. Si les textures, les éléments aquatiques et les éclairages suivant l'heure de la journée semblent moins élaborés que sur le cru de salon, il faut les comparer côte à côte pour s'en apercevoir. La baisse de densité de la végétation est toutefois plus évidente, d'autant qu'elle s'accompagne d'un clipping que le léger brouillard ne parvient pas à masquer quand l'horizon se montre de fait trop dégagé. En outre les vaches, moutons et autres papillons ont également disparu, ce qui ne veut pas dire que ces grands espaces soient devenus déserts. Car en plus des coffres cachés dans les recoins, tous les ennemis s'avèrent désormais visibles.

Terres sauvages

Seuls les plus dangereux étaient repérables à distance auparavant, les joutes survenant comme de coutume de manière aléatoire le reste du temps. Dans le sillage des précédents remakes et de Dragon Quest IX, l'ensemble des bestioles se baladent à présent au grand jour. Certaines créatures lancent l'assaut illico, d'autres fuient ou ignorent royalement nos héros lorsqu'ils passent à proximité, sans que le niveau des troupes respectives n'ait d'incidence sur leur comportement. Les monstres plus redoutables ne se distinguent donc que par leur rareté parmi les espèces de la zone, et éventuellement par deux lames entrecroisées au dessus de leur tête qui soulignent leur caractère belliqueux. Une raison supplémentaire de garder un oeil sur la carte, directement affichée sur l'écran tactile, et d'observer l'environnement.

Safari photo

Surtout qu'en sus de la prise en charge du stick C pour contrôler la caméra sur New Nintendo 3DS (gérée via la croix de direction et les gâchettes le cas échéant), on a dorénavant loisir de prendre des clichés à tout moment, mise en scène des personnages à l'appui. Cette fonction initialement incluse sans la moindre explication ne tarde pas à s'insinuer dans l'histoire, puisqu'elle s'inscrit au sein des quêtes optionnelles qui viennent encore étoffer cette aventure. Autrement dit, cette Odyssée du Roi Maudit revisitée ne se limite pas à une croisière nostalgique vouée aux photos souvenirs. Elle vise notamment à mieux connaître certains personnages, le récit levant le voile sur le parcours de Dhoulmagus tandis que deux protagonistes d'envergure rejoignent l'équipe, sans parler d'autres contenus additionnels... du moins jusqu'au test.

ON L'ATTEND... A LA FOLIE !!!
Du point de vue technologique, le très exigeant Dragon Quest VIII paraît ici logiquement en deçà de son homologue sur console de salon. Néanmoins cet écart ne se montre guère évident, surtout que la disparition d'une partie de la faune est compensée par les hordes d'ennemis désormais visibles. En outre l'Odyssée du Roi Maudit s'enrichit au passage de quêtes supplémentaires, certaines liées à la prise de photos et d'autres destinées à développer davantage les personnages, histoire de s'immerger encore plus profondément dans cet immense univers. En somme, une aventure fantastique à (re)découvrir qui pourrait bien détrôner la version originale avec cette déclinaison revue et étoffée sur 3DS. Verdict pour le test, le mois prochain...

Galerie photo Dragon Quest VIII : L'Odyssée du Roi Maudit - 4 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

Top ventes

Pack Fnac Console Microsoft Xbox One S 5…
Neuf : 279,00 €
Console Nintendo Switch Rouge + Code de …
Neuf : 349,99 €
Super Mario Odyssey Nintendo Switch
Nintendo Switch
Neuf : 44,99 €
Console Nintendo Classic Mini Super Nint…
Neuf : 0,00 €
Occasion : 116,09 €
Pack Console Microsoft Xbox One X 1 To N…
Neuf : 499,00 €
Console Nintendo Switch noire avec manet…
Neuf : 328,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go Noire + FIF…
Neuf : 387,50 €
Assassin's Creed Origins PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,99 €
FIFA 18 PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,49 €
Pack Console Sony PS4 Pro 1 To Noire + F…
Neuf : 439,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 398,90 €
Gran Turismo Sport PS4
PlayStation 4
Neuf : 51,89 €
Gran Turismo Sport PS4 + Manette sans fi…
PlayStation 4
Neuf : 89,99 €
Volant Thrustmaster T300RS GT Edition po…
Neuf : 359,99 €
Casque de réalité virtuelle PC Oculus Ri…
Neuf : 419,00 €
10 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (10)