>
>
Jusqu'à deux ans de prison pour les trolls coupables de harcèlement

Jusqu'à deux ans de prison pour les trolls coupables de harcèlement

Par Romain Mahut - publié le
Image

La protection offerte par l'écran combinée à la sensation d'impunité et parfois à l'anonymat donnent souvent des ailes aux trolls d'Internet. Le Royaume-Uni compte prendre des mesures strictes pour remédier à cela.


À lire aussi : Xbox France trolle Manaudou et Nagui


Les internautes britanniques jugés coupables de harcèlement sur Internet, une forme particulièrement virulente de trolling, pourraient bientôt recevoir des peines de prison allant jusqu'à deux ans. C'est en tout cas ce qu'a suggéré le gouvernement britannique dans une proposition de loi rendue publique le 19 octobre.

Interrogé par le journal britannique Mail on Sunday, et relayé par le site du journal Le Monde, le secrétaire d'État à la justice, Chris Grayling, ne mâche pas ses mots au sujet des raisons qui ont poussé le gouvernement à proposer cette mesure :

Il s'agit d'une loi pour combattre la cruauté et marquer notre détermination à prendre position contre les meutes aboyant sur Internet.

Ces trolls d'Internet sont des lâches qui empoisonnent la vie de la nation. Personne ne tolèrerait que l'on distille un tel venin en personne, donc cela n'a pas non plus sa place sur les réseaux sociaux.

À noter que cette nouvelle loi ne ferait qu'augmenter une punition déjà existante. La peine actuellement encourue par les personnes jugées coupable de harcèlement en ligne est en effet de six mois de prison.

A noter qu'en France, le cyber-harcèlement n'est pour l'instant pas reconnu comme étant une infraction. Des peines spécifiquement liées à lui n'existent donc pas. En revanche, une personne jugée coupable de faits pouvant être rattachés au harcèlement en ligne peut malgré tout voir sa responsabilité engagée comme le précise le site gouvernemental Agir Contre le Harcèlement à l'École :

  • Une injure ou une diffamation publique peut être punie d'une amende de 12.000 euros (art. 32 de la Loi du 29 juillet 1881).
  • Pour le droit à l'image, la peine maximum encourue est d'un an de prison et de 45.000 euros d'amende (art. 226-1, 226-2 du Code pénal).
  • L'usurpation d'identité peut être punie d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende (art. 226-4-1 du Code pénal).
  • La diffusion de contenu à caractère pornographique d'un mineur est passible de 5 ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende.

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Nintendo Switch noire avec manet…
Neuf : 329,99 €
Uncharted The Lost Legacy PS4
PlayStation 4
Neuf : 33,99 €
Casque de réalité virtuelle PC Oculus Ri…
Neuf : 449,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Metroid Retu…
Neuf : 219,00 €
Console Nintendo Switch avec une paire d…
Neuf : 329,99 €
FIFA 18 PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,99 €
The Legend of Zelda : Breath of the Wild…
Nintendo Switch
Neuf : 54,99 €
Console de jeux Sony PS4 Slim 1 To + Hor…
Neuf : 349,99 €
Mario et Les Lapins Crétins Kingdom Batt…
Nintendo Switch
Neuf : 49,99 €
Super Mario Odyssey Nintendo Switch
Nintendo Switch
Neuf : 55,89 €
Mario Kart 8 Deluxe Nintendo Switch
Nintendo Switch
Neuf : 47,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Splatoon 2 Nintendo Switch
Nintendo Switch
Neuf : 49,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go Blanche + M…
Neuf : 293,05 €
41 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (41)