>
>
Killzone Shadow Fall : que vaut vraiment l'exclu PS4 ?

Killzone Shadow Fall : que vaut vraiment l'exclu PS4 ?

Un FPS vraiment Next Gen ?
Par Carole Quintaine - publié le

Avec le report de DriveClub et de Watch_Dogs (et son pack exclu PS4), il est évident qu'une responsabilité supplémentaire repose sur les épaules de Killzone : Shadow Fall. Le doute n'est plus permis, l'exclusivité la plus attendue du lancement de la PS4 se doit de placer la barre haute. Alors le FPS se montrera-t-il à la hauteur de l'enjeu ? Pour se forger un premier avis précis à un mois du lancement, direction Amsterdam, et les studios de Guerrilla Games, où nous avons pu mettre les mains sur la campagne solo et le multi du titre...

Depuis le second opus de la saga il faut bien avouer que Killzone sait tenir en haleine les amateurs de FPS avec un univers immersif et brutal, ainsi qu'une réalisation soignée imposant le respect. Et même si l'épisode 3 n'apportait guère de nouveautés majeures, ce nouveau volet semble tenir ses promesses...

35 ans plus tard

Dans ce volet qui nous entraîne 35 ans après les évènements de Killzone 3, vous incarnerez Lucas Kellan, un Shadow Marshal qui va devoir évoluer sur une Vekta divisée. En pleine guerre froide, la planète est coupée en deux par un mur séparant les Vektans des Helghast. Désormais, c'est la fille de Scolar Visari, l'antagoniste de Killzone 2, qui dirige les soldats Helghasts. Accrochez-vous...

Au cœur du scénario, le héros sera poussé à la réflexion, et le joueur avec... En effet, les méchants ne sont pas toujours aussi mauvais que ce que l'on croit, et ce nouvel opus nous joue avec les perspectives. Selon Angie Smets, productrice exécutive du jeu, la volonté de Guerrilla est de proposer quelque chose de nouveau aux joueurs et surtout de permettre à ceux n'ayant pas joué aux premiers épisodes de faire le jeu sans se retrouver complètement paumés. Le tout en conservant intact l'univers de la série. En parlant d'univers, le soin apporté aux détails des décors, et le réalisme général sautent aux yeux. Les jeux d'ombres et de lumières, les mouvements des divers éléments, comme les feuilles des arbres s'agitant doucement au gré du vent... tout est d'une beauté à couper le souffle !

La beauté ne fait pas tout

Les deux chapitres dans lesquels j'ai pu évoluer m'ont permis de découvrir environ deux heures de jeu sur les 10 à 12 heures que ce dernier offrira.

Dans les niveaux proposés on se retrouve donc dans la peau de Lucas à l'intérieur d'un hélico en plein vol alors que son boss le brief rapidement sur sa mission. Il faut alors absolument retrouver Tyran, le chef ennemi, qui se cache quelque part à l'ouest de Vekta. On se retrouve donc très vite dans le feu de l'action au coeur d'un immeuble futuriste où l'on doit sauver des otages tout en évitant de se faire allumer par les Helghasts. Après un joli saut en rappel dans le vide on se retrouve pendu au bout d'une simple corde accrochée à un vaisseau dans lequel le Tyran en question tente de s'enfuir... Il faudra alors se débarrasser des ennemis à l'intérieur de l'engin en leur tirant dessus afin de pouvoir remonter de long de la corde histoire de ne pas s'écraser sur les nombreux gratte-ciel en feu que nous survolons pendant ces quelques minutes. Grand spectacle garanti !  Peu après, l'action poursuit de plus belle dans un camp Helghast à l'intérieur duquel des Vectans vivent reclus dans des containers et où notre soldat s'est infiltré afin de poursuivre sa mission. Après avoir fait exploser une bombe dans un train nous voici de nouveau sur les traces de Tyran...

Dans cette seconde partie, l'action prend encore plus de rythme avec encore plus d'ennemis ce qui rend la progression plus corsée et carrément jouissive d'autant que les corps à corps sont ultra-violents avec notamment la possibilité de tuer deux ennemis en même temps ! En termes d'arsenal, sachez que de nouvelles armes seront bien sûr disponibles dont une mitraillette futuriste qui pourra  être chargée quelques secondes avant de tirer pour déclencher une attaque plus puissante.

Malgré tout on se rend tout de suite compte que le gameplay, s'il reste nerveux et dynamique, est un peu plus lent que dans les épisodes précédents, choix volontaire de Guerrilla qui le souhaitait plus tactique notamment grâce à l'arrivée de la principale nouveauté, l'OWL. Ce petit drone de soutien va en effet devenir votre meilleur allié tout au long de l'histoire et aura de nombreuses capacités vous facilitant grandement la progression. Il est d'ailleurs très clairement indispensable de l'utiliser si vous voulez avancer sans trop souffrir car vos ennemis sont toujours aussi nombreux et ne vous feront pas de cadeau ! 

Oiseau de nuit multifonctions

Plusieurs fonctions donc pour notre OWL. Celles-ci pourront être sélectionnées via le pavé tactile de la manette par un simple glissement de doigts. C'est donc grâce à ce simple geste que vous pourrez changer le mode de votre drone. Une roue de compétence apparaitra alors vous permettant de choisir ce qui correspond le mieux à la situation.

Une fois la fonction choisie il suffira de presser L1 pour que l'OWL intervienne ; celui-ci pourra jouer le rôle de bouclier en faisant apparaître un écran protecteur devant vous ; il pourra aussi étourdir vos ennemis ou encore attirer leur attention afin de vous permettre de les éviter et éventuellement de les attaquer par derrière ce qui renforce le coté stratégique du gameplay. Il pourra aussi servir de tyrolienne afin d'atteindre des points inaccessibles en contrebas. Mais ce n'est pas tout : notre nouveau copain peut également pirater des systèmes, scanner les alentours pour localiser les gardes mais aussi vous ramener à la vie ! Tout ceci moyennant le fait d'avoir de l'adrénaline sur soi. Celle-ci pourra se trouver un peu partout sur votre chemin ainsi que sur les corps des ennemis que vous venez de refroidir...

Il faut d'ailleurs penser à mener des investigations pour en trouver et ne pas en manquer car sans elle, l'OWL ne sera pas en mesure de réagir et vous serez bien embêté sans lui à vos côtés ! A noter que s'il se trouve trop amoché, il disparaitra et réapparaitra comme par enchantement dans votre dos, prêt à reprendre du service immédiatement... C'est beau la technologie.

Un univers plus vaste et varié

Eric Boltjes, lead designer du jeu me confiait, non sans une certaine fierté, que les niveaux du jeu avaient été conçus de manière à être bien plus vastes que dans les épisodes précédents, ceci afin de permettre aux joueurs d'avoir une plus grande liberté d'action et de pouvoir notamment contourner le danger et surprendre l'ennemi. 

Concrètement, on se rend compte effectivement que les niveaux offrent plus de liberté mais également un contraste étonnant : entre les environnements à la végétation luxuriante et les coins plus sombres et glauques de Vekta où vivent les réfugiés, ce volet nous offre un univers riche et varié très inspiré par Blade Runner ou encore Aliens. En termes d'ambiance musicale, il faut savoir que Guerrilla a fait appel à deux compositeurs pour que les thèmes des deux factions soient radicalement différents et rendent l'expérience encore plus immersive. Certains thèmes m'ont d'ailleurs rappelé certains passages de la BO de The Dark Knight Rises avec ses chants scandés...

Un multijoueur qui tient ses promesses

Mais parlons de la seconde grosse partie de cette avant-première puisque j'ai aussi pu tester le multijoueur qui, je ne vais pas vous le cacher, se révèle être une véritable tuerie ! A ce sujet sachez, qu'à l'instar de Killzone 3, le jeu permet des affrontements jusqu'à 24 joueurs en ligne. A noter également qu'il n'y aura pas de véhicules, exit donc les exosquelettes et les jetpacks. Pourquoi de telles décision ? Pour renforcer le rythme général et rendre le tout beaucoup moins bordélique que par le passé...

Nous avons donc pu découvrir quatre cartes sur les dix qui seront proposées au final. "The Forest", une forêt dans un décor très montagneux au coeur d'une nature sauvage, "The Wall", un camp où les joueurs évoluent dans un environnement sombre sous une pluie incessante. "The Park", qui nous entraîne dans un décors lumineux dans ce qui semble être un ancien centre commercial entouré d'une végétation abondante et "The station" une ancienne station de métro futuriste à moitié détruite par la guerre...

Nous avons ainsi passé deux bonnes heures dans le très très bon mode "Zone de guerre" qui propose de changer d'objectif à chaque manche notamment, Recherche et destruction, Capture et Sauvetage de balises.

Si l'on évoque les Classes, elles sont au nombre de trois : Scout, Assaut et Support. Chacune de ces classes déterminera votre manière de jouer, les armes et aides que vous pourrez utiliser. La classe Assaut donne accès à des armes plus puissantes bien sûr mais aussi à quatre capacités spéciales : le speed dash qui vous permettra d'aller plus vite dans un certain laps de temps, le bouclier nano identique à celui du solo, le tir étourdissant qui désorientera vos adversaires le temps de les prendre par surprise et un drone d'attaque...

En ce qui concerne la classe Scout, celle-ci vous permet d'adopter un style plus discret et d'accéder à des armes comme le fusil sniper ou encore à des silencieux... En termes de capacités vous pouvez utiliser entre autres un manteau de camouflage, la téléportation d'urgence ou encore un drone étourdissant pour déstabiliser vos adversaires...

Enfin la classe Soutien vous permet de soigner vos équipiers grâce au drone de réanimation que vous possédez d'office mais aussi de compter par exemple sur le soutien d'un drone de défense aérien ou sur l'efficacité d'une tourelle...De plus il pourra utiliser des colis de santé et de munitions.! 

A noter que toutes les armes (22 nouvelles au total) seront disponibles dès le départ et pourront évidemment être upgradées au fur et à mesure de votre progression dans le jeu. A ce propos, l'aide à la visée a été supprimée mais on ne sent même pas la différence tant la manette est réactive et performante. Après plusieurs heures, j'ai trouvé le tout encore plus précis que dans les épisodes précédents.

Comme si ça ne suffisait pas

Sachez également que vous pourrez créer votre propre mode de jeu en customisant votre partie. Par exemple, vous pouvez créer un mode de jeu dans le style "Chasseur-chassés" dans lequel vos soldats ne sont armés que de couteaux que vous opposerez à d'autres joueurs armés, eux de mitraillettes...

Pour nous donner une idée de ce que cela pourrait donner, nous avons également pu jouer dans deux parties un peu différentes des zones de guerre de base "Paranoïa in the Park" dans lequel seuls la classe Scout pouvait être utilisée et où nous devions jouer au sniper, sans radar et avec une seul vie... Dans un tout autre style "Run'n gun Capture fun" nous proposait d'évoluer armé d'un shotgun et à un rythme survolté dans un mode Capture de balises avec une santé très faible...

Pour être tout à fait complet, sachez que pas moins de 1.500 challenges seront disponibles afin de vous permettre de débloquer des bonus et de pouvoir par la suite personnaliser votre équipement. En effet, ce système basé sur les challenges, vous fera monter dans le classement. Steven Ter Heide, directeur du jeu ajoute d'ailleurs qu'ils continueront à ajouter des challenges après la sortie du jeu. 

Après deux jours à Amsterdam, après avoir tâté du solo, puis du multijoueur, vous aurez compris que je rentre rassurée quant à la destinée de Killzone : Shadow Fall. Nerveux dans son gameplay, séduisant visuellement avec ses environnements à couper le souffle, immersif avec sa bande son explosive... il devient carrément impossible de ne pas être totalement immergé dans cet univers ! Ce Killzone devrait donc être capable d'offrir une première expérience next-gen assez mémorable. Jugement définitif dans un mois...

Galerie photo Killzone : Shadow Fall - 11 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 358,28 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 55,06 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 50,68 €
78 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (78)