> > Phil Fish : que penser du sale gosse du jeu vidéo ?

Phil Fish : que penser du sale gosse du jeu vidéo ?

Cultivons nos différences... avec respect
Par Julien Chièze - publié le
Phil Fish, symptôme d'un mal plus général ?

L'info est tombée hier sur Twitter, avant de se propager comme une traînée de poudre. Suite à des insultes proférées par Marcus Beer, host du show Invisible Walls sur GameTrailers, Phil Fish pète un câble et annonce l'annulation de FEZ II, précisant aussi vouloir quitter l'industrie du jeu vidéo ! Mais pourquoi en est-on arrivé là ? 

Annoncé sur Twitter, puis confirmé sur le site officiel de Polytron, FEZ II est donc bien annulé.

Le constat est amer. Evidemment Marcus Beer est allé trop loin dans son émission. Evidemment l'invective publique n'est jamais une victoire, ni un jeu. Mais on peut se demander si, à force de cracher sur tout ce qui bouge (constructeurs, éditeurs, joueurs...), Phil Fish n'a tout simplement pas récolté ce qu'il méritait (cherchait ?), à savoir une bonne gifle ! Décryptage...

Historique d'un serial provocateur

Phil Fish, de son vrai nom Philippe Poisson, est un électron libre. Voila plus de deux ans qu'il dégomme tout et tout le monde sur son compte Twitter (désormais protégé) ou en convention. Rapide tour d'horizon de ses cibles préférées :

Et tout cela sans parler de ses happenings/dérapages twitteresques quasi quotidiens dont il a (avait ?) le secret. En clair, Phil n'a pas sa langue dans poche quand il s'agit de cracher sa bile sans vraiment de retenue. 

Ainsi, de clash en propos acerbes, bien loin de ses jeux, Fish aura réussi à se forger un nom, cultivant l'image d'un petit gamin prétentieux et colérique. Résultat attendu, après les insultes de Marcus Beer, le ton est encore monté d'un cran. Et Phil Fish de balancer : 

Compare ta vie à la mienne et va te suicider.

OK. Alors peut-on vraiment tout dire sur le net, impunément ? Sur le sujet, ma position est claire : quand on fait un métier public, on a aussi le devoir de savoir un minimum se contrôler. Avec le pouvoir viennent les responsabilités. Il faut savoir être au-dessus de la mêlée et ne pas se transformer en vulgaire troll... ce qu'avait fini par devenir Phil Fish. 

J'aurai un message à adresser à l'homme : OK... va bouder comme un gosse et concentre-toi sur ta création, car oui, tu as du talent. Ne le gâche pas en ridicules querelles sur Twitter... et reviens.

A ce titre, cela ne m'étonnerait d'ailleurs pas qu'il fasse machine arrière d'ici quelques jours. Allez, quelques semaines tout au plus. Comme un enfant. 

Montage NeoGaf de certaines sorties musclées de Phil Fish.

 

Le créateur VS l'homme

Pour autant, ne mélangeons pas tout. Il y a l'homme et il y a le créateur. Que Phil Fish soit détestable ? A chacun de le juger. Reste une certitude : son premier jeu, FEZ, était une pépite, certes imparfaite, mais diablement différente du flot commun... et s'il advenait qu'il se retire vraiment du jeu vidéo après avoir annoncé l'annulation de FEZ II (quelques jours après l'avoir annoncé), finalement, ce sont nous, les joueurs, qui auraient perdu. Et ça, difficile de s'en réjouir. 

Ainsi, plutôt que de tout arrêter, de tout envoyer chier comme un ado en pleine crise... pourquoi ne pas tout simplement quitter Twitter, un temps du moins ? Se retirer de la mêlée. C'est par les jeux qu'un créateur obtient sa légitimité, pas par son activité sur Twitter. 

A ce titre, je vous renvoie à un article d'un de nos membres. Le titre ? L'immaturité chez le joueur. Oui, notre média a besoin de grandir... mais pas seulement via ses productions. Pour nous aussi, joueurs, acteurs ou commentateurs de cette industrie, il est temps de prendre un peu de hauteur. Pour nous et notre média.

Réseaux sociaux : la loi du plus con ?

Il y a quelques jours, le community manager de Call of Duty explosait lui aussi :

Ces coups de gueule et ces désidératas des brutes de l'internet (...) voilà pourquoi le monde ne prend pas souvent le jeu au sérieux ; voilà pourquoi on pense que les joueurs sont d'immatures trous du cul pleurnichards.

Les mots sont durs, mais font écho à une réalité que nous connaissons tous. En ligne ou sur les forums, l'air est parfois irrespirable. 

Ainsi questionnons-nous un instant tout de même sur toute cette instantanéité, ces concours de cynisme, d'insultes parfois anonymes qui font le quotidien des réseaux sociaux. La différence et la diversité des points de vue constitue des forces lorsqu'elles permettent de faire naître le débat, de questionner l'évidence communément reconnue.

Mais a-t-on vraiment besoin d'en venir à s'insulter, à se manquer de respect, à taper verbalement plus fort que l'autre ? Pourquoi forums et réseaux sociaux finissent par devenir des cours d'école de (très) bas niveau ? Est-ce obligatoire ? Ne peut-on pas discuter des choses qui nous séparent, nous opposent, en respectant l'avis de l'autre ?

Pendant des mois Phil Fish a usé de cynisme, de "trollisme", de phrases à l'emporte pièce, glissant souvent vers l'irrespect... il s'est pris un sacré retour de flamme. Et aura fini par ne plus le supporter. Victime collatérale d'un triste état d'esprit d'internet où on peut demander à l'un de "se suicider", menacer l'autre de lui "briser les bras", ou encore à un dernier "d'aller mourir sale connard", sans que cela ne choque plus personne... 

Pourquoi s'exprimer sur le net... si différemment de ce que l'on ferait face à face ? Car pour la plupart, jamais ils n'oseraient tenir ses propos "dans la vraie vie vraie"... sous peine de s'en prendre une bien méritée, probablement. Alors pourquoi se lâcher ? Pourquoi jouer les gros durs du web, cracher sur tout et tout le monde ? Oh, je ne suis pas naïf, j'ai la réponse. Pour autant, posons-nous la question. Est-ce vraiment cela que l'on veut ? Est-ce un climat délétère que nous voulons pour ces lieux d'échange et de confrontation d'opinion ? Cela n'apporte rien de bon. Nous en avons une éclatante preuve encore aujourd'hui.

Et si ce qui se passe actuellement avec Phil Fish nous permettait de prendre conscience de quelques éléments ? Et si nous arrêtions ces enfantillages, cette escalade ? Evidemment ce ne sera pas simple. Mais cela vaut le coup. Discuter avec envie, passion et divergence de points de vue (le tout mâtiné d'un zeste de mauvaise foi), mille fois oui, mais avant tout respectons l'autre. Et si justement tout cela nous servait de leçon sur la manière dont nous, joueurs et utilisateurs de ces outils de communication, nous communiquons aujourd'hui... pour ne pas reproduire les mêmes erreurs demain ?

Après, vous n'êtes peut être pas d'accord avec tout ou partie des points de vue exprimés ici. C'est le jeu. N'hésitez pas à exposer les vôtres...

Phil Fish : que penser du sale gosse du jeu vidéo ?

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (139)

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 369,95 €
Console PS4 Sony 500 Go + GTA V
Neuf : 399,60 €
Console Sony PS4 500 Go Noire + Far Cry …
Neuf : 439,60 €
Console Microsoft Xbox One + Assassin's …
Neuf : 379,90 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 289,71 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 448,70 €
GTA 5 PS4
PlayStation 4
Neuf : 51,89 €
Assassin's Creed Unity Edition Spéciale …
PlayStation 4
Neuf : 56,15 €
Console Xbox One + FIFA 15 Microsoft
Neuf : 379,90 €
Console PS4 500 Go Blanche + DriveClub -…
Neuf : 439,60 €
Super Smash Bros U Wii U
Nintendo Wii U
Neuf : 51,98 €
Far Cry 4 Edition Limitée PS4
PlayStation 4
Neuf : 56,89 €
Console Nintendo 3DS XL - blanche + Mari…
Neuf : 199,90 €
Call of Duty Advanced Warfare édition st…
PlayStation 4
Neuf : 50,86 €
Console Nintendo 3DS XL Rose + Animal Cr…
Neuf : 199,86 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (139)