>
>
Souffrir est-il jouer ?

Souffrir est-il jouer ?

La PainStation fouette vos sens
Par Julien Chièze - publié le

Depuis quelques semaines, les polémiques s'invitent allègrement dans le monde, pas toujours rose bonbon, du jeu vidéo. Et dès lors les questions affluent. Que penser en effet de l'interdiction de commercialisation de certains titres flirtant avec les pulsions les plus primaires ? Le jeu vidéo peut-il tout dépeindre, tout mettre en scène ? Que faire devant l'absence de réflexion, de maturité générale du media ? "Mature" sous-entend t-il forcément violence ? Dans ce domaine, et pour ouvrir le débat, nous avions envie de revenir sur la PainStation, une oeuvre aussi ludique que sadique atomisant les barrières du virtuel pour rendre l'expérience de jeu violemment réelle...

Voilà maintenant près de 30 ans que le jeu vidéo s'affiche sur nos écrans. Et pourtant, rares sont les productions a avoir su traverser le temps, les modes et la passion des joueurs ! Il y a pourtant un titre qui fait encore aujourd'hui figure d'icône. Son nom ? Pong ! Le pionnier numérique de nos envolées ludiques actuelles. Pong c'est tout simplement l'ancêtre du tennis numérique. Deux barres blanches rigides de chaque côté de l'écran, une balle qui virevolte malgré ses angles coupés à la serpe. Oui, Pong, tout le monde le connaît à défaut d'y avoir jamais joué. Sauf que depuis quelques années, sous l'impulsion du collectif allemand FUR, ce jeu de tennis old school connaît une nouvelle jeunesse... laissant désormais une trace indélébile non pas dans l'esprit, mais bien sur la peau des joueurs qui tenteront de s'y frotter !

Pourquoi ? Eh bien car il est désormais la pierre angulaire d'un nouveau concept à la fois ludique, mais surtout résolument masochiste, et nommé avec délectation : la PainStation !

La machine de toutes les tortures numériques...

Hall of Pain

Vous l'avez compris, ici aucun lien avec la fameuse PlayStation ! Tout a commencé en 2001. En Allemagne. A l'origine, deux étudiants de l'Académie des Arts de Cologne visent avant tout à mieux cerner le rapport des joueurs à de la vraie souffrance ludique... En effet cette machine est là pour tester vos limites, flirter avec le phénomène d'addiction et voir jusqu'à quelle extrémité physique vous serez prêt à aller pour vous assurer une victoire qui dès lors n'est plus tout à fait virtuelle ! Et là, ça change tout car, si dans l'inconscient collectif un jeu vidéo se contrôle avec une simple manette, cet ordre établi est actuellement violemment bouleversé. Avec la caméra EyeToy chez Sony qui vous plonge au coeur du jeu, ou la Wiimote la télécommande de Nintendo qui vous demande de mimer vos actions afin de les voir reproduites à l'écran... Mais en infligeant de véritable sanctions physiques, la PainStation décide donc d'aller bien plus loin, de renforcer l'immersion au point de trahir la fonction virtuelle du jeu... et rendre chaque conséquence de vos actes bien réels. 

Entre attraction et répulsion, la PainStation hypnotise.

"La souffrance est salutaire"

- Dan Brown

Avant de lancer la partie, la main qui dirige le curseur se place sur une zone cruellement baptisée : Pain Execution Unit ! Et à chaque erreur, lorsqu'on rate bêtement la balle par exemple, l'engin se transforme en machine pénitente infligeant graduellement une série de sanctions bien réelles ! Et ça peut aller d'un coup de chaleur, à la vraie décharge électrique, voire à quelques cinglants coups de lanière capables de vous infliger de belles cicatrices ! Alors vous avez dit machine infernale ou véritable perversion mentale ? Eh bien peut être... mais l'intérêt de cette « expérience » réside dans les réactions du public. Car lors de toutes ses présentations passées, comme lors du Festival Villette Numérique à Paris, la PainStation fait le plein ! Qu'il s'agisse de curieux un rien masochistes, ou de gamers invétérés, l'objet hypnotise... Mais dans le fond que cherche-t-on ici ? Eh bien le but du collectif FUR reste d'associer physiquement le corps et la technologie... pousser l'épreuve ludique jusqu'à ce qu'elle en devienne viscérale et diaboliquement sensitive.

Et encore... Là, c'est ceux qui ont gardé leur main...

"La souffrance a ses limites, pas la peur"

- Arthur Koestler

La peur de la sanction physique transcende ainsi l'expérience de jeu. L'échec n'a donc plus rien d'anodin et l'important n'est plus tant la course au score, que sa résistance à la souffrance. Tous les sens sont en alerte, la concentration maximale, suscitant alors un va-et-vient constant entre satisfaction et punition, fun et douleur... Car au-delà du jeu, la PainStation semble poser quelques questions ! Jusqu'où serez vous prêt à aller pour ne pas perdre la face... pour arracher la victoire ? Lâcherez-vous l'affaire à la première sanction/souffrance ? Voudrez-vous tester votre résistance tant physique que psychique ? Et là, tournant résolument le dos à l'effort d'ouverture au grand public entrepris par les consoles traditionnelles, ce jeu se tourne vers une relation purement virile où l'important n'est pas forcément de gagner, mais plutôt de résister ! Nuance toutefois, cette machine sadique n'a pas vocation a être commercialisée. Non, plus proche de la performance, voire même de l'oeuvre d'avant-garde, la PainStation n'a pas d'autres ambitions que de briser les codes bien établis de notre rapport au jeu. Une approche volontairement extrême qui s'exhibe par conséquent exclusivement dans des musées ou lors de salons dédiés au pop-art ! 

Reste que si pour vous la fonction première d'un jeu est forcément de procurer du plaisir, dans ce domaine, la PainStation vient de vous ouvrir des horizons vers de nouvelles sensations. Le débat est ouvert... et se prolonge juste en dessous, dans nos commentaires ! Et vous, quel type de joueurs êtes vous ? Jusqu'où seriez vous prêt à aller pour gagner ?

Galerie photo - 4 images (cliquez pour zoomer)

La machine de toutes les tortures numériques... Entre attraction et répulsion, la PainStation hypnotise. Et encore... Là, c'est ceux qui ont gardé leur main...

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 271,25 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 55,70 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 328,98 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
40 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (40)