>
>
Test Drive Unlimited 2 : nos impressions

Test Drive Unlimited 2 : nos impressions

Massivement motorisé
Par Cony - publié le

Le 11 mai dernier, Namco Bandai Games organisait son Level Up, évènement lors duquel l'éditeur présentait son line-up de jeux pour la fin d'année, en amont de l'E3. Parmi les titres dévoilés, Test Drive Unlimited 2. Une suite réclamée à cors et à cris par toute une communauté de fous du volant, qui avait hâte de se relancer sur le bitume virtuel de ce digne représentant du M.O.O.R. (Massively Open Online Racing). Cheveux au vent ou pas, libres comme l'air ou presque, vous allez cette fois découvrir l'île d'Ibiza sous toutes ses coutures et sa vie nocturne dans toute sa luxure, au volant des plus beaux bolides du monde. Toujours immobilisé au garage pour les derniers réglages, Test Drive Unlimited 2 devrait s'aligner sur la grille de départ cet automne.

Just cruisin' ?

Dans l'esprit, ce TDU2 n'est pas si loin de son illustre ancêtre qui fit les beaux jours de l'Amiga et de l'Atari ST. À l'époque il s'agissait déjà d'arpenter l'asphalte et de serpenter sur les routes de montagnes au volant de gros bolides, réduits alors au nombre de trois ou quatre, juste pour le plaisir de conduire. C'est ce plaisir, simple, à l'heure du tuning et des rodéos nocturnes, que nous propose de retrouver le nouveau "jeu de course on-line massivement ouvert " d'Eden Studios. Mais n'allez pas croire pour autant que vous n'aurez rien d'autre à faire que regarder les mouches s'écraser sur votre pare-brise , car vous seriez loin, très loin de la vérité. En effet, si TDU2 encourage la conduite libre et propose un mode solo, il s'agit avant tout d'un jeu communautaire, d'une destination virtuelle ou peuvent se retrouver tous les accrocs du volants. Il fallait donc prévoir de quoi les contenter, tout en respectant leur attentes et leurs différences. Pour cela, le jeu propose un système de customisation très complet qui s'étend du véhicule à l'apparence du joueur en passant par sa maison, mais repose surtout sur la possibilité de créer ou rejoindre un Club de conducteurs, calqué sur le modèle des guildes du MMORPG. Au rang des nouveautés, on note également l'apparition de 4X4 et de compétitions Off Road qui manquaient au premier volet.

In da Club

En relation étroite avec la communauté de joueurs de TDU premier du nom, Eden Games s'est acharné à développer cette suite comme la voyait ses fans et les Clubs sont la réponse à leurs attentes. Que ce soit sur le bord de la route ou chez le concessionnaire, dans TDU2 tous les joueurs peuvent se croiser, se parler et créer des affinités. Pour valoriser ces échanges et ces relations, le jeu propose aux conducteurs qui s'apprécient de concourir sous une même bannière, le Club. Chaque joueur aura donc la possibilité de créer son propre club, d'y imposer ses règles et d'en gérer les membres ou d'en rejoindre un déjà existant. Unis et donc plus forts dans les compétitions, les membres d'un club pourront également s'affronter entre eux dans des épreuves spécifiques et gagner des prototypes et autres monstres de puissance mis à leur disposition exclusive.

Let's Ride !

Les joueurs ainsi affiliés auront également la possibilité de s'inviter dans les maisons des uns des autres pour comparer le luxe de leurs Cribs, le bling-bling de la déco intérieure ou organiser des soirées. Ils pourront même faire des virées ensemble, l'un au volant, l'autre sur le siège passager. Faire un tour, déposer un pote à un endroit précis devient alors possible dans un jeu vidéo ! Outre la convivialité que cela implique, ce principe offre un réel intérêt in-game. En effet, avant de pouvoir utiliser les raccourcis et rejoindre instantanément n'importe quel endroit de la carte, il faut l'avoir visité et ce, même depuis le siège passager. Partir à l'aventure ensemble ou partager des découvertes, micro- casques à l'appui, tout en gagnant de l'expérience et de l'argent , avouons que c'est assez original et plutôt tentant...

More Money

Dans TDU2, le moteur n'est pas que sous le capot : c'est aussi l'argent. Qu'il s'agisse d'une course ou d'une simple ballade, le joueur est rémunéré dès qu'il pose les mains sur le volant. Tout cet argent lui permet bien sûr d'améliorer son train de vie et de passer du stade de "j'fais d'la peine avec mon épave" à "J'me la raconte avec mes caisses, mes sapes et ma baraque", mais lui servira aussi à améliorer le standing de son Club et à financer ses participations à des courses prestigieuses. Malheureusement pour les pros du tunning, cet argent ne pourra pas leur servir à modifier leur petit bijou à coups de néons bleus de quinze mètres et autres bas de caisses en résine de kevlar, aspect volontairement délaissé par le jeu. Ils pourront néanmoins se consoler avec la multitude de véhicules proposés, la possibilité d'en changer livrée, avec la couleur,  et des stickers, et d'effectuer des régalages mécaniques très précis, histoire que l'on ne croise pas la même voiture à tous les coins de rue, comme... dans la vrai vie !

Ridin' Dirty

Bien pensé, entrainant et très ouvert, il y a cependant, à ce stade, une réserve que l'on peut émettre sur TDU2, c'est d'être un peu trop utopique dans son concept. Espérons que les rapports entre joueurs restent cordiaux et que l'on n'assiste pas à une déferlante de pirates de la route unis par une couleur, un pavillon et un même but : nous pourrir le jeu. De même, il restera difficile de calmer nos plus bas instincts sans frustration, lorsqu' en visite chez le concessionnaire on s'imaginera exploser la vitrine au volant de la voiture de nos rêves sans débourser un centime. Inutile non plus d'imaginer que l'on puisse décrocher du mur, la collection de flingues chromés qui orne notre villa pour aller braquer la tire du voisin, c'est juste là pour faire beau... Pourtant la police est présente dans la ville, mais le seul excès permis par le jeu c'est la vitesse ! Ne pensez pas non plus vous pencher vers le siège passager, ni redéfinir les lois de la gravité dans le jacuzzi de votre villa avec vos amis du sexe opposé... Et n'allez pas croire que j'ai l'esprit mal placé, tous ces éléments sont suggérés, à portée de main, presque palpables, et sortent du cadre strict du jeu de caisse. On allume, on flambe, mais pas touche ! Test Drive Unlimited 2 serait-t-il donc limité ? Si Eden Games se dit ouvert aux propositions et très à l'écoute de la communauté pour continuer de faire évoluer l'expérience TDU, notamment en intégrant régulièrement du nouveau contenu, le développeur compte bien garder la main sur son jeu et maintenir la cap dans la direction choisie !

À l'heure où beaucoup de titres se tirent la bourre pour s'imposer comme le jeu de caisse ultime, TDU2 la joue fine et emprunte un itinéraire bis. Une belle réalisation, des centaines de véhicules, un principe riche, convivial et ouvert... Sur le papier TDU2 a tout pour ravir ses fans et séduire un nouveau public. Cependant, comme tout jeu basé sur l'expérience en ligne, le succès de TDU 2 dépendra de ce que sa communauté de joueurs en fera. De son côté, Eden Games semble avoir mis tous les éléments entre leurs mains pour leur offrir une expérience de qualité et d'une grande originalité.

Galerie photo Test Drive Unlimited 2 - 13 images (cliquez pour zoomer)

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Casque de réalité virtuelle Oculus Rift …
Neuf : 699,00 €
5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)