StarCraft II : Wings of Liberty sur PC, le test de Kokoro

Publiez votre test
Signaler
Kokoro
Kokoro PC

Brelan stratégique

Note: J'ai décidé de faire deux parties pour ce test, une pour la campagne solo et une pour le multi, tout simplement parce que chacune de ces deux parties est riche (on pourrait presque parler de deux jeux en un) et qu'il y a pas mal de différences entre les deux.

 

Cela fait maintenant douze ans que beaucoup de joueurs PC attendent une suite au très célèbre Starcraft. En ce qui me concerne, cela fait quelques mois que j'attends de pouvoir découvrir cet univers. Je n'ai jamais joué au premier, et c'est un ami qui, à la base, m'a donné envie de m'intéresser à cette suite. Puis il y a eu tout ce buzz médiatique. J'ai donc craqué sur SCII le jour de sa sortie, et me suis lancé dans un genre totalement nouveau pour moi: le STR.

 

 

La campagne solo

 

Je ne vais pas vous résumer toute l'histoire de Starcraft. Quiconque s'intéresse à cette suite aura soit fini le premier, soit lu les nombreux résumés de l'histoire disponibles sur internet (et aussi ici sur Gameblog). Et dans le pire des cas, l'histoire vous sera brièvement résumée lors de l'installation (bonne idée, ca passe plus vite du coup) et les faits importants rappellés tout au long de l'histoire (que ce soit en flashback, ou simplement évoqués). Starcraft II se déroule 4 ans après les évènements du premier, et on suit James Raynor dans sa lutte contre le dominion, un gouvernement corrompu dirigé par Mengsk. Mais très vite, cette lute deviendra secondaire face au retour d'une menace beaucoup plus dangereuse: les Zergs, une race d'aliens insectoides qui semblent vouloir éradiquer toute forme de vie dans l'univers, et qui sont dirigés par l'impitoyable Reine des Lames, anciennement humaine connue sous le nom de Sarah Kerrigan, qui était très proche de James Raynor, et qui a été trahie par Mengsk. Oui, faut suivre.

On incarne donc la race des terrans (les humains) dans Wings of Liberty, et plus particulièrement la faction révolutionnaire "Les Rebelles de Raynor" (une subtilité qui permettra d'affronter les trois races au cours de la campagne). Autant être honnête, l'univers de SCII ne brille pas par son originalité. On a l'impression d'avoir déjà vu les trois races (humains/aliens insectoides/aliens évolués technologiquement). Et pourtant, je me suis laissé emporter par le scénario. Tout d'abord parce que si le fond est classique, l'enrobage est lui magnifique. La localisation du titre en français est par exemple parfaite, d'autres éditeurs devraient s'en inspirer. Les doublages sont très réussis et convaincants (on retrouve les meilleurs doubleurs français réunis en un jeu!), et tout a été traduit, des noms d'unités aux tags révolutionnaires en petit sur les batiments! La mise en scène est également très bonne, et que dire des (rares) cinématiques qui déchirent la rétine! Mais l'histoire est intéressante car on s'attache beaucoup aux personnages. Ils ne sont pas très originaux, mais ils ne manquent pas de charme, ni d'humour. Finalement, SCII est bien le blockbuster annoncé, et se rapproche des gros films américains: il n'y a rien de révolutionnaire ni d'extraordinaire dans l'histoire (il y a quand même quelques surprises qui vous attendent et des passages épiques, rassurez vous), mais elle est efficace et on passe un bon moment.
En ce qui concerne la partie jeu, cette campagne n'est pas seulement un tutorial pour nous préparer au multi. Non, pour ca, il y a les défis qui vous permettront d'apprendre à bien vous servir de vos unités en fonction des situations. On démarre avec très peu de type d'unités, et on en gagne une à chaque mission. Cela permet d'apprendre le fonctionnement du jeu petit à petit (gestion de ressource, unités, défense, etc...), mais aussi d'apporter de la variété dans les missions. D'ailleurs, en parlant des missions, elles ne se ressemblent presque pas. Alors on aura bien des objectifs classiques (défendre une base, récupérer un objet, détruire la base ennemie), mais avec des éléments qui nous mettent la pression (climat hostile, pression de l'ennemi), ou des missions un peu spéciales où l'on doit se faire plus discret ou contrôler un héros (unité plus puissante que les unités de base) par exemple. En plus de cela, on a toujours des objectifs secondaires, comme secourir des troupes, collecter des échantillons zergs, etc... qui nous forcent un peu à sortir de notre base et à prendre des risques. Et pour les plus motivés, il y a les hauts faits. Semblables aux succès, on obtient assez facilement les deux premiers de chaque mission, mais le troisième demande en général d'accomplir une action compliquée en mode difficile, et nous oblige à jouer d'une autre facon pour y arriver. Il y aura aussi à quelques moments des choix à faire, entre deux objectifs opposés. Bien que ces choix soient un peu trop "bien/mal", ils permettent d'impliquer un peu plus le joueur dans l'histoire, en lui laissant quelques choix à faire. Bref, il y a vraiment de quoi faire.

Ce qui est aussi très bien dans cette campagne, c'est qu'on n'enchaine pas les missions comme ca, en passant de temps en temps par un menu. Entre deux missions, on est sur l'Hyperion, un vaisseau. On peut naviguer entre les différentes parties du vaisseau: le bar où l'on peut écouter de la country, regarder les infos ou jouer à un shoot them up sur une borne d'arcade, l'armurerie où l'on peut améliorer ses unités ou regarder en détail les véhicules que l'on possède, le laboratoire, où l'on recherche de nouvelles technologies et la passerelles où l'on choisi les missions à faire, et ou on peut refaire les missions déjà faites. Dans tous ces endroits, on pourra aussi discuter avec les personnages importants. J'ai vraiment aimé cet aspect du jeu, car ca permet de souffler un peu entre deux missions, et cela renforce l'immersion.
Un petit mot sur la difficulté. J'ai joué la campagne en moyen, et la difficulté monte petit à petit, même si rien n'est insurmontable. J'ai trouvé la difficulté moyenne bien dosée pour un non initié du genre comme moi: y'a eu des moments compliqués, du challenge, mais aucun blocage sérieux. Mais que les joueurs expérimentés se rassurent, ils pourront passer directement en difficile ou en brutal, pour avoir des ennemis redoutables en face! Au final, je garde une très bonne impression de la campagne solo. Je me suis bien amusé, et j'ai hate que le prochain épisode sorte pour connaitre la suite de l'histoire.

 

 

 

Le mode multi

 

Le mode multi de SCII est assez différent de la campagne. Sachez d'abord que, dans un soucis d'équilibre, des unités et des améliorations présentes dans la campagne ont tout simplement disparu. On peut ici incarner les trois races. Et c'est là qu'on se rend compte que chacune d'entre elle est unique. On a les terran, plutôt polyvalents et qui sont surtout très bons en défense grâce aux bunker et aux tank, les protoss, dont les unités coutent plus cher mais sont plus puissantes, mais qui sont dépendant de leur pylones et enfin les zergs, qui se jouent vraiment très différemment des deux autres races, et qui comptent surtout sur leur nombre et leur vitesse. Si en solo on peut se permettre de prendre son temps (en normal en tout cas), en multi il faut être très réactif. Dès les premières minutes de jeu, des troupes peuvent débarquer chez vous et mettre un terme à la partie! Il faut donc se développer très vite, et essayer de frapper en premier. J'ai appris pas mal de choses au cours des parties (et surtout au cours des défaites ^^'), comme l'importance de toujours envoyer un éclaireur pour garder un oeil sur la base ennemie, choisir un bon build order (l'ordre de construction d'unités/de batiments au départ, qui peut être déterminant pour la suite) et d'avoir une économie solide: accumuler trop de ressources ou tout dépenser dans des unités qui n'arrivent pas immédiatement conduit souvent à une défaite. Et je suis sur qu'il me reste encore énormément de choses à apprendre. SCII est, comme son ainé, un jeu qui s'annonce très riche en multi. Bien que j'ai plus perdu que gagné, je m'amuse pas mal en multi, car je m'améliore au fil des parties, et j'espère bientôt renverser la tendance!
Niveau interface, tout est bon. On trouve des parties rapidement, et c'est très stable. On a le droit à 50 matchs d'entrainement avant de se lancer dans les ligues, des matchs avec une vitesse plus lente, et où on ne peut pas rusher. Pratique pour découvrir les races et mécaniques de jeu. Mais on peut aussi directement passer aux matchs de classement, qui, en fonction de nos résultats, nous classerons au bout de 5 match dans l'une des ligues du jeu (Bronze, Argent, Or, Diamant, Platinum). Ce système de ligue permet de nous placer face à des joueurs de notre niveau, et donc de progresser, jusqu'à éventuellement passer dans la ligue du dessus. Au niveau des matchs, ca va du 1 contre 1 au 4 contre 4.
Le mode multi est une partie très importante de SCII. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il représente 90% du jeu comme certains extrémistes, mais une fois le solo fait dans tous les sens, il ne reste "que" le multi, et pour être honnête, il risque bien de vous occuper jusqu'à la sortie du prochain épisode, si toutefois vous avez le courage de vous y impliquer, et la force de vous relever de défaites parfois... cuisantes.

 

 

Réalisation: Très bonne

Les graphismes dépendent de la machine que l'on a, mais ils sont plutôt bons, même en configuration moyenne. La direction artistique est plutôt réussie, les musiques, bien que pas mémorables, remplissent très bien leur rôle. La localisation est exemplaire, et les doublages très bons. Battlenet est une interface pratique et claire, et le système de jeu en ligne est bien fait, rapide et stable.

 

Intérêt: Elevé

Bien que l'histoire ne soit pas super originale, elle se laisse suivre agréablement, et on passe un très bon moment. La campagne solo est vraiment intéressante à suivre, et les moments que l'on passe sur l'Hypérion permettent de souffler entre deux missions. Le mode multi est quand a lui un puits sans fond de possibilités, de plaisir et de batailles, pour peut qu'on n'ait pas peur de se lancer dedans.

 

Plaisir: Immense

Les STR, c'est un genre de jeu à part, qui peut parfois frustrer les nouveaux joueurs. Mais ici, ce n'est pas le cas (enfin, si on accroche et qu'on persévère). Le mode normal possède une difficulté bien dosée, et au pire vous pouvez vous rabattre sur le mode facile. La campagne solo est divertissante, et le multi permet de prolonger le plaisir. Si les subtilités du jeu sont un peu difficiles à maitriser au début, a chaque fois qu'on les découvre et qu'on apprend à s'en servir, on redécouvre presque le jeu, avec de nombreuses possibilités, ce qui est très plaisant.

 

Gameplay: Au top!

En mode campagne, les missions sont très variées et on peut améliorer ses unités au fil du temps. Les hauts faits apportent un challenge supplémentaire. La récolte de ressources n'est pas la partie la plus importante du gameplay de SCII (deux types de ressources à récupérer), mais il faut quand même surveiller son économie. Il faut aussi être habile de ses doigts lorsque l'on se lance dans la bataille, pour utiliser les capacités spéciales des unités, que ce soit les pouvoirs ou les attaque à longue portée. Le système de jeu repose sur un style "pierre-papier-ciseau", chaque unité et faible contre une, et forte contre une autre. Il faudra donc faire en sorte de créer des armées équilibrées, et de s'adapter en fonction de la situation. En mode multi, la réactivité dans les batailles et la gestion des ressources sont deux points décisifs.

 

Durée de vie: Jusqu'à Heart of the Swarm?

La campagne propose une dizaine d'heures de jeu, et encore, il y a de nombreuses raisons de la relancer plus d'une fois. Les défis nous mettent dans des situations où l'on apprendra à bien se servir des unités des trois races. Quant au mode multi, si on s'investit dedans, on pourra y jouer jusqu'à Heart of the Swarm, comme Starcraft, qui a été joué jusqu'à l'arrivé de... Wings of Liberty.

 

 

Alors finalement...?

 

Incroyablement bon! Starcraft II est un jeu excellent, et je pense même qu'il s'agit du jeu idéal pour se lancer dans les STR. Entre une campagne solo vraiment intéressante, variée et disposant d'un scénario agréable à suivre, et le multi qui a une durée de vie quasiment infinie, Starcraft II est un STR qui ne manque pas de qualités. Je le recommande à tous ceux qui comme moi ont envie de se lancer dans ce genre de jeux, et je pense aussi qu'il plaira aux fans du genre. Rendez vous sur Battlenet, pour des batailles impitoyables! ;D

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de StarCraft II : Wings of Liberty

tous les tests