inFAMOUS : Second Son sur PS4, le test de Baroncrop647

Publiez votre test
Signaler
Baroncrop647
7
Baroncrop647 PS4

Un grand pouvoir...

...implique de grandes résponsabilités. Merci Oncle Ben,je crois qu'on est au courant depuis le temps. Cette citation aurait d'ailleurs totalement pue figurer au dos de la jaquette du jeu,tant c'est de ça qu'il est question dans Second Son. Troiséme volet de la franchise inFAMOUS,la formule et trés similaire à celles des précédents volets: prenez un individu lambda,dotez le de pouvoirs éxtraordinaire et voyez ce qu'il en fait. Parue sur PS4 en 2014,faisant à la fois office de fer de lance et de vitrine technologique de la plateforme,le jeu avait sue se faire bonne presse à sa sortie. Alors infame éscroquerie ou fameuse trouvaille ?

Exit Cole McGrath,héro des précédents jeux et bonjour Delsin Rowe,un amérindien ayant tout du jeune adulte rebel: adepte du tag,beau gosse,pas avare en punchlines bien sentie et semblant avoir régulierment des soucis avec la police,notre protagoniste si il peut sembler carrément cliché au début, finit vite par gagner en consistance et on finit irrémédiablement par s'attacher à lui. Appartenant à la tribue des Akomish,le jeune homme va se retrouver rapidement dans une situation des plus délicate apres qu'un porteur (entendez par "porteur" une personne doté de super pouvoirs) lui ai transmis involontairement ses pouvoirs de fumé avant de s'enfuir car poursuivi par le DUP,une agence gouvernemental armée ayant pour but de traquer les porteurs qu'elle qualifie de "Biotérroristes". A sa tete Augustine Brooke,une femme froide et calculatrice étant elle meme une redoutable porteuse maitrisant le béton à sa guise. C'est à cette derniére que Delsin va etre confronté trés tot dans le jeu et innutile de dire que la rencontre entre ce jeune homme insolent n'ayant pas sa langue dans sa poche et cette femme dur ne reculant devant rien pour accomplir sa mission sera des plus douloureuse pour...Delsin et sa tribu. Commence alors la mission de Delsin afin de sauver les siens du mal que leurs à infligé Augustine ainsi que pour éradiquer le DUP.

Premier constat: inFAMOUS Second Son est jolie. Trés jolie meme. Le jeu profite d'une réalisation soigné,les effets de lumiéres tout comme ceux lié aux pouvoirs sont tout simplement somptueux,les personnages sont trés bien modélisé et le jeu ne souffre d'aucun véritable soucis techniquement parlant. Tout est toujours parfaitement fluide;y comprit les phases d'action les plus vener faisant intervenir pas mal d'explosion,d'effets et de personnages à l'écran. A dire vrai je n'ai eu qu'un seul gros ralentissement à déplorer durant mes 30h de jeu ce qui fait trés peu vous en conviendrez. La recréation de la ville de Seattle force quand à elle le respect. Reproduite de maniére particulierment fidéle,elle fourmille de petit détails et offre un terrain de jeu propice à l'utilisation des pouvoirs de Delsin. Ces fameux pouvoirs d'ailleurs parlons en.

Quasiment dés le début du jeu,notre héro se retrouve en possession de pouvoirs de fumée: ces derniers lui permettent de passer à travers les conduits d'aération et les murs,de faire tousser ses adversaires pour pouvoir les achever tranquille  voir carrément de les faire valdinguer dans les airs à l'aide de véritable missile. Il s lui sont également trés utile pour se déplacer en ville,pouvant  etre utiliser pour planer sur plusieurs dizaines de metres ou bien pour se propulser en avant. Et la fumée ne sera pas le seul joujou récupérable par Delsin . Car si les autres porteus de l'univers de inFAMOUS ne maitrisent que un seul et unique pouvoir Delsin lui peux littéralement s'approprier celui des autres faisant ainsi de lui une véritable éponge à pouvoirs (comme il le dit lui meme). Cela dit calmez vos ardeurs,il n'y a pas non plus des dizaines de pouvoirs différents à récupérer dans le jeu. En fait en contant la fumée;il n'y en a que 4 différents et pouvant etre amélioré grace à des collecibles. On pourrait penser que c'est relativement peu mais ces derniers sont suffisement riche et bien éxploité pour que l'on ne s'ennuie pas (à part un vraiment pas ouf). Dommage que le quatriéme n'arrive que trés  tardivement dans l'aventure...

C'est donc aidé de ses pouvoirs (SPOILS: Fumée,Néon;Ecrans et Béton) que Delsin va lutter contre le trés puissant DUP et ses troupes d'élite...enfin d'élite c'est vite dit. L'intélligence artificielle ne fait pas vraiment des prouesses et dans les faits,les soldats du DUP ne sont vèritablement dangereux que en trés grand nombre ou bien alors quand ils sont accompagné d'une de ces INSUPPORTABLE tourelles automatique. Il est à noter que les développeurs ont eu laprésence d'ésprit de varier un peu les différentes unités que l'on affronte ce qui est plutot une bonne chose. L'on à meme le droit à quelques combats de Boss de qualité un peu innégale mais qui ont le mérite d'etre la. Ce que l'on ne pourra pas reprocher au jeu également c'est l'énérgie et le sentiment de puissance qui se dégage de affrontements: nerveux à souhait, les différents pouvoirs de Delsin posséde tous leurs spécificités en combat ce qui permet de varier les plaisir quand il faut cogner sur le DUP. D'autant plus que comme dit plus haut,les pouvoirs de Delsin sont améliorable et l'ont peut aussi récupérer de nouvelles capaités lié à ces derniers ce qui encourage vraiment à récupérer le plus de noyaux possible afin de faire de notre jeune porteur une vrai machine de guerre. Les rixtes sont ainsi réellement agréable à jouer à défauts d'etre difficile. Mais bon il est tellement rigolo inFAMOUS Second Son quand il s'agit de tout péter.

Le Karma,que serait un inFAMOUS sans lui ? Pour faire simple (et de toute façon c'est assez simple)le Karma est divisé en deux catégories: le karma bénéfique et le karma maléfique. L'on récolte du Karma bénéfique en éffectuant de bonnes actions tel que stoper un trafic de drogue,sauver des innocents bléssé,neutraliser un énnemi plutot que de l'éliminer etc. A l'inverse tirer sur les civiles,mettre à mort nos énnemis,fliguer les policiers ou  bien tirer sur les militants anti-porteurs aura tendance à nous faire gagner du karma maléfique. Plus on éffectue de bonnes ou de mauvaise actions,plus l'on gagne de bons ou de mauvais points de karma,faisant progrésser le rang corréspondant .Alors deviendra vous un véritable héro,protecteur de la veuve et de l'orphelin,capable de pardonner meme à ses énnemis ou bien serrez vous un atroce meurtrier avide de sang,faisant aussi bien couler ce dernier chez ses énnemis que chez d'innocents citoyens ? Ces deux possibilités permettent ainsi d'avoir des issus différentes et de modifier légérement le gameplay du jeu: il est ainsi plus facile de jouer en étant un connard sans coeur et le karma maléfique est dans les faits plus simple à gagner par exemple. Certaines cinématiques intéractive vous proposant de faire un choix (toujours trés clair et assez peu subtile) voien leurs déroulement  modifié selon que vous ayez pris l'un ou l'autre de ces choix: allez vous pousser ce jeune garçon brutalisé toute sa vie durant à utiliser ses pouvoirspour faire régner sa loi ou bien allez vous le mettre dans le droit chemin ? Toujours à vous de voir,vos choix et vous actions ayant à la fois une influence sur ces cinématiques,mais aussi sur la vision que les citoyens de Seattle auront de vous ainsi que sur les pouvoirs que vous pourrez débloquer et bien évidemment  la fin du jeu.

Jeu qui n'est d'ailleurs pas trés long à peine une dizaine d'heures pour l'histoire principal et quelques unes de plus pour le finir à 100%. Et que le jeu soit pas long est plutot une bonne chose,cela donne la sensation qu'il s'arrete quand il n'a plus rien à dire au lieu de forcer pour aggrandir de maniére malhonnéte sa durée de vie. Et pourtant malgrés tout une certaine répétitivité finit par s'installer,assez tot qui plus est. Arrivé à 5h de jeu je commençais deja à ma lasser un peu de Delsin,ce dernier ne regagnant mon intéret qu'avec l'arrivé d'un nouveau pouvoir. Le jeu posséde aussi pas mal d'annexe: détruire des caméras de sécurité,laisser libre cours à la créativité de Delsin en taguant des murs(à l'aide du pavé tactile de la PS4),provoquer des rencontres musclé avec le DUP etc...pourtant tout ces petits à coté ne parvienne pas vraiment à suciter un réel  intéret en plus de ne pas récompenser les joueurs qui prendront le temps de les faire . On faits plus ces annexes parce qu'ils sont la et qu'on envie de finir les différents quartiers du jeu à 100% que pour le fun qu'ils proposent dans la grande majorité des cas. Cette répétitivité n'est pas non plus contrebalançé par les quelques phases d'enquete du jeu qui,si elles ont elles aussi le mérite d'éxister s'avère etre franchement  molle  et innintéressante à jouer.

Au final je n'ai pas grand chose à reprocher à Secon Son: ses personnages sont attachant et bien éxploité,il est graphiquement trés propre avec de sublimes effets,son gameplay et fluide et  addictif (du moins au début),il n'est pas trop long et propose un systeme de combat trés nerveux...mais il souffre également d'une trop grande répetitivité qui ne m'engage pas. Ce qui est plutot dommage car le jeu n'est deja pas trés long commz déja dit plus haut. L'on à vraiment l'impression de faire toujours la meme chose à savoir se déplacer d'un point A à un point B  tirer sur des types en jaune un peu neuneu puis recommencer le processus. Les annexes ne sont franchement pas trés motivant à faire et au final pas trés utile. Certains personnages sont plus éffacé que d'autres  et comme l'a trés bien mentionné l'auteur du test tout les pouvoirs ne se valent pas et on à tendance à en éviter un en particulier... inFAMOUS Second Son n'est pas un mauvais bougre il en est meme trés loin et en y repensant j'ai quand meme passer un trés bon moment dessus dans ses premiéres heures. L'histoire moins manichéenne qu'elle n'en à l'air aide également à rester accrocher dans l'aventure et le seniment de toute puissance offert par les pouvoirs de Delsin est déléctable. Quand à la  ville de Seattle,elle est resplendissante et agréable à parcourir ! Second Son,c'est donc un jeu généreux,fait avec le coeur et l'envie de permettre au joueur de se glisser dans la peau d'un etre hors du commun. Un jeu aussi divertissant et jouissif qu'il est répétitif est imparfait. Mais bon au final tout les jeux le sont (imparfait j'entends). Loin d'etre une véritable perle mais tout aussi loin d'etre une infame bouse. A faire si vous avez aimé les opus précédents et que vous avez toujours apprécier les super-héros à la X-men. 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de inFAMOUS : Second Son

tous les tests