Brothers : a Tale of Two Sons sur PlayStation 3, le test de Loundra

Publiez votre test
Signaler
Loundra
4
Loundra PS3

Brothers ou le langage du Yaourt

  Bonjour à vous joueurs et joueuses !

Je sais que vous le savez, mais sait-on jamais, des âmes perdues ont peut-être oubliées :

ce test est P-E-R-S-O-N-N-E-L

Je ne spoilerai pas ou peu, donc celles et ceux qui n’y ont pas encore joué, ne vous inquiétez pas ! Ce test peut être lu sans soucis !

 

Le jeu est sorti le 4 septembre 2013 sur PS3, Xbox 360 et PC 

Il a été développé par Starbreeze Studios (Vous savez, les gens de Payday !)  

Type de jeu : Aventure-Action-Plateforme

L’histoire : 2 jeunes frères vont devoir allez chercher un remède pour leur père mourant

 

On (Julien Chièze en fait, oui monsieur, VOUS !) m’a donné envie d’essayer ce petit jeu indépendant. Dans combien de Podcasts nous en a-t-on parlé ? Même un dossier est sorti sur ce jeu. Les tests sont tous unanimes : Brothers est LE jeu poétique indépendant de l’année 2013. Et moi j’aime bien la poésie.

Tiens, des promos sur le PSN. Occasion parfaite, je prends, ça m’a l’air merveilleux, peut-être le Journey de 2013 ??!!

Non.

Ô que NON !

Ce jeu m’a poignardé dans le dos, c’est un assassin, un tueur d’âme sensible ! Je crie au scandale : Brothers :Tale of Two Sons m’a tuer !

Attention, le jeu est bon. Je n’ai absolument pas pensé qu’il était baclé-pourri-moche-injouable-cliché (quoique, cliché si un peu)

Bref, NE VOUS ENERVEZ PAS MECREANTS !

Laissez-moi le temps de me justifier !!

 

:)

 

Les pourquoi j’ai refoulé ce jeu :

 

L’écran titre :

Je lance Brothers. J’ai à peine eu le temps d’appuyer sur « START » que déjà, je le sens mal. L’écran titre annonce la couleur de l’aventure : « Tu vas pleurer »

J’ai réellement hésité à arrêter ma ps3. Je suis une grande sensible et j’évite dès que je le peux tout ce qui touche au drame.

Va te faire foutre Curiosité, tu as été la plus forte, mais un jour, je vaincrai !!

 

Le début du jeu :

Après le doute, la curiosité, j’ai appuyé sur « START »

Une cinématique commence…se termine.

J’ai encore envie d’arrêter ! Pourquoi tant de torture ? A peine 2 minutes et ça y est je fais déjà une crise !! Ahhhhh !!!

 

Le monde : 

Son aspect glauque et mélancolique. Quand on nous vend un jeu comme étant poétique (oui d’accord la poésie peut aussi être mélancolique, me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !) et qu’on se retrouve face à des champs de batailles dévastés le matin même, un bestiaire plus que bizarre, des australopithèques vaudous, des ruines, un cimetière et des monstres invisibles, j’ai senti qu’on s’était un peu foutu de ma gueule! Je n’ai rien contre ce genre de monde, mais là non, c’est pas du tout ce à quoi je m’attendais et la surprise n’a pas eu sur moi l’effet souhaité.

 

Les chargements et les sacades :

Alors oui c’est un petit jeu indé, mais j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de chargements.. Ah et beaucoup trop de ss-ssaa-c-c-ca-d—des ! Super dommage !! Ça m’a sorti du jeu plusieurs fois !

 

La fin du jeu : (pas de spoil ! Nooo stress..)

Ça a été pour moi tout simplement affreux. Comment les joueurs ont-ils pu aimer ce jeu après une fin pareille ? Tout a été gâché, ruiné par le dernier acte! Je parle ici de ce que le gameplay nous fait faire ! J’ai tellement été secoué que j’ai demandé à mon frère (lolilol) de jouer la fin à ma place. Impossible de me faire jouer ça.  La dernière cinématique, générique. J’ai versé ma larme et j’suis parti déprimer dans mon lit. J’ai décidé de bouder Julien Chièze quelque temps aussi, et toc !

 

Les pourquoi ce jeu à gagner 2 étoiles :

 

Les personnages :

Les 2 frères sont très mignons, j’ai beaucoup aimé leurs caractères différents mais complémentaires. Leur design m’a également plu, surtout le plus jeune. On dirait qu’il a un poulpe sur la tête en guise de cheveux >< Je me suis beaucoup attachée à eux (« erreur monumentale » comme dirait Schwarzy) ! Mais passer 3h avec ces 2 jeunes gens m’a fait apprécier le jeu malgré tout...enfin un tout petit  peu !

 

Le monde : (malgré le glauque et la mélancolie !)

Que voulez-vous, j’ai été déçu. Cependant j’ai décidé de juger objectivement ce point : la direction artistique de ce jeu est juste magnifique ! Oui, ça sonne contradictoire avec ce que j’ai écrit plus haut.  J’ai vu dans cet univers des tonnes d’éléments déjà utilisés dans d’autres jeux, voire même tirés de certains films, mais Brothers à sa pâte graphique bien à lui et est ainsi unique.

 

Le Gameplay :

Je suis un peu dyslexique,  ma droite et ma gauche me font défaut. Je ne vous dis pas comment j’ai galéré une fois les 2 frères en main. L1 et R1 pour le grand, L2 et R2 pour le poulpe. J’ai mis une bonne heure à m’y habituer, et encore, quand le gameplay se compliquait un peu, c’était la catastrophe. Malgré mes problèmes, j’ai trouvé très intéressant cette manière de jouer. Je n’avais jamais joué de cette façon et cette nouvelle expérience de gameplay m’a beaucoup plu.  Elle permet de lier ces frères comme jamais.

Les phases de plates-formes sont bonnes, assez intuitives.

 

La musique :

Rien à redire. L’ambiance musicale du jeu joue un grand rôle et elle le joue très bien. C’est beau !

 

Pour conclure :

« Loundra a débloqué un trophée : Noyade dans les 2 yeux »

Vous avez surement lus des tonnes d’avis positifs et (peut-être un petit peu de) négatifs. Un jeu s’apprécie selon l’humeur, la personnalité, les vécus de chacun. Pour moi ça ne s’est pas bien passé. J’ai 2 frères et jamais ô grand jamais je ne leur souhaite pareille aventure ! Vous non plus j'espère ><"Mais j’ai bien compris que pour d’autres, ce jeu a été une petite perle.

Cela dit, vous aurez remarqué que je ne suis pas restée insensible à cette épopée. De ce point de vue-là, Brothers a réussis à me chambouler, à me faire ressentir un trop plein d’émotions !

 

                 Le mot de la fin :

Spéciale dédicace au personnage qui en a le plus chié dans cette aventure,  j’ai nommé,          

                le PAPA !

Ce brave homme est malade comme un chien tout le long de l’aventure de ses fils. Et le pauvre est allongé sur une table en bois, sans rien pour son confort. Franchement, mesdames messieurs les développeurs, vous n’auriez pas pu lui ajouter une couette, une paillasse, ou même un torchon pour qu’il y pose sa tête ? NAN, une putain de table en bois ! En plus le vieux « médecin » qui s’occupe de lui l’oblige à rester allonger…C’est tout simplement de la torture ! C'est ignoble !!

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Brothers : a Tale of Two Sons

tous les tests