Uncharted 3 : L'illusion de Drake - Game of the Year Edition sur PlayStation 3, le test de Juju_37700

Publiez votre test
Signaler
Juju_37700
6
Juju_37700 PS3

Il sentait bon le sable chaud!

Uncharted 3 : Drake's Deception... il porte bien son nom celui la! Après nous avoir offert un Uncharted 2 vraiment exceptionnel, bien rythmé, avec de l'action à chaque pas, la les petits gars de Naughty Dog récidivent avec ce troisième opus de la franchise toujours sur PS3.

Tout commence avec nos deux compères, Nate et Sully qui se retrouvent dans un pub à Londres. Ils doivent y rencontrer quelqu'un qui est intéressé par la bague de Nathan, bijoux qui appartenait à Sir Francis Drake son ancêtre. Bien entendu, tout ne se passe pas bien pour nos deux lascars, et comme bien souvent, cela se fini en baston générale. Pensant être sortie d'affaire, Nathan et Sully sortent du pub, mais malheureusement on les attends dehors. Katherine Marlowe, une ancienne connaissance de Sully, veut vraiment mettre la main sur l'héritage de Nathan. Mais que recèle cette bague que Marlowe s'obstine tant à vouloir? Pas le temps de tergiverser, Nathan et Sully se font tirer dessus... Nos hommes sont laissé pour mort dans les ordures en plein Londres.

Flashback, nouveau lieu. La Colombie, ou vous incarnez Nate à l'âge de 14 ans. Déjà très malin à cet âge, et aussi très doué pour se mettre dans les pires situations possible, vous aller dans un musée afin d'apercevoir et d'emprunter (pour une durée indéterminé) la fameuse bague de votre ancêtre Sir Francis Drake. C'est alors que vous rencontrez pour la première fois Sully et Marlowe. Après une course poursuite sur les toits, Sully vous sauve la vie et décide de vous prendre sous son aile. C'est ainsi que tout a commencé entre Nate et Sully.

L'histoire commencé pas trop mal, un petit peut longue à se mettre en place. J'ai bien aimé la partie, trop courte, on vous incarnez Drake étant ado. Bien fun de devoir jouer au plus malin pour vous défaire de ceux qui vous poursuivent, sans armes bien évidement. Une fois le flashback passé, de retour à notre époque, les situations s'enchaînent et on retrouve toutes le ficelles qui ont fait la gloire de la série. Énigmes (du moins durant la première partie du jeu), baston (enfin suite de QTE), et des "guns fight". Comme toujours, à vous de vous planquer derrière un mur ou autre pour vous mettre à l'abri, et par la même occasion récupérer de la vie si besoin, C'est précisément à ce moment la que quelque chose a changé par rapport au second opus. La visée se fait vraiment laborieuse et beaucoup moins précise qu'avant. Il n'est par rare de louper son coup. Ensuite, un autre changement dans le gameplay, et c'est une bonne nouvelle, vous pouvez désormais renvoyer les grenades que vos ennemies vous envoie. Il est évident que vous disposerez d'un court laps de temps pour prendre une décision. Malgré tout, cette innovation est forte plaisante et j'y avais recourt des que possible. Un bon point donc.

La première partie du jeu se passe a Londres, en passant par la France et on fini en Syrie. Bon, pour Londres RAS, mais la France... Je ne sais pas ou ils sont allé mais je ne pense pas que l'on ai quelque chose de semblable. Une vrai jungle comme le dit si bien notre amis Sully. Bref, passons ce "petit" détails. Comme prévu, quand Nathan passe, quelque chose trépasse. Ce quelque chose en question est bien sur le château. Tout feu tout flamme, vous devez vous échapper de cet enfer. Très impressionnant comme situation et bien maîtrisé par Naughty Dog. On commence légèrement a deviner, et un peut à se lasser, des situations rocambolesque de Drake, je doit bien l'admettre. Toujours une planche qui casse, un escalier qui s'effondre, une pierre qui roule sur vous... Nathan Drake, le Pierre Richard du jeu vidéo. Y'a toujours une couille. Et, on fini en Syrie, avec les Cryptes. Mon dieu que cette première partie fut longue et ennuyeuse. Des énigmes, qui ma foi mon demandé de réfléchir, mais si non gros manque de rythme et un profond ennuis malgré les péripétie et autre guns fight.

La deuxième partie se passe au Yemen. On y retrouve Elena, notre cher reporter sans frontière, qui vous guidera et aidera dans votre quête. Cette partie au Yemen et bien plus rythmé, plus colorée aussi. Pour les besoins du scénario, vous ferez la connaissance d'un pirate qui est à la solde de Marlowe et il vous invitera gentiment à faire connaissance avec tout son équipage. A ce stade de l'aventure, vous vous retrouvez dans un cimetière de bateaux. Ce chapitre est vraiment excellent et relance l'intérêt du titre. Après avoir rejoué le Titanic, Nate se retrouve à devoir entrer clandestinement à bord d'un cargo. Cet étape se soldera par un échec, et comme a l'accoutume, en plein ciel Nathan tentera d'éliminer ses adversaire avant que l'avion ne s'abîme dans le désert. La, on a eu le droit à du grand spectacle tel que je l'aime. C'est pour ça que l'on joue à ce jeu quand même! Une fois dans le désert, c'est partie pour errer et espérer trouver une oasis pour pouvoir se désaltérer. Entre mirage et tempête de sable, vous aller devoir survivre dans cette nature hostile. Votre salut viendra de Salim, qui vous sauvera d'une mort certaine. Une fois les présentations effectué, vous reprenez votre chemin afin d'y retrouver Sully. La s'enchaîne des combats en pleine tempête de sable, bien amené, tempête qui se trouve être un redoutable ennemie. Une fois trouvé ce que veut réellement Marlowe et toute son équipe, Sully et Nat devrons trouver un moyen d'arrêter cette folie qui pourrait bien déclencher une catastrophe si Marlowe arrive à ses fin.

Voila ce qui vous attends dans cette aventure (grosso modo). Comme dit précédemment, le tout n'est pas mauvais mais manque de renouveau, un petit peut de folie dans tout ça. Les situations s'enchaînent et se ressemblent, jusqu'à plus soif. A part quelque fois ou les évènements sont bien trouvé. L'avion, le cimetière de bateaux et le désert par exemple sont parmi les situations qui j'ai vraiment apprécié. J'aurai aimé jouer Nathan ado. Voila un changement bienvenue pour la franchise. Ne plus devoir tirer à tout bout de champs, mais plutôt réfléchir à comment se sortir de situations délicates. Bien sur, Sully nous aurait couvert en cas de coup dur. Je reconnais que niveau scénario ce n'est pas "super" innovant, mais cela aurait apporté de la fraîcheur au titre selon moi. Un pays comme la Colombie aurait été vraiment sympa comme cadre pour cet Uncharted. Bref, déçu, vraiment.

Autre point négatif, les bugs. Ubisoft leur a donné des leçons ou quoi?? Le nombre de bugs que j'ai eu, pour un épisode d'Uncharted, est vraiment hallucinant. Bugs de collision, des persos qui restent bloqué en pleine cinématique, ou qui répète à l'infini les même gestes. Bugs quand Nate saute dans les escaliers pour affronter un adversaire. Le perso est totalement perdu, et frappe dans le vide. Bref, vraiment surpris par Naughty Dog pour le coup. J'ai la version Game of the Year, peut-être que cette version est plus buggé que la version "normale".

Autre points gênant, le corps à corps. C'est mou bordel! Je n'avais pas cette impression la pour Uncharted 2. Les QTE sont vraiment pénibles a effectuer et j'aurais préféré un gameplay totalement diffèrent et repensé juste pour les affrontements au corps à corps. Pas non plus du Dead or Alive ou Virtua Fighter, mais quelque chose de plus souple et instinctif. Pour rester sur les QTE, putain le boss de fin... Une vrai plaie!!!! Ça vaut pas un bon affrontement comme celui du second opus. Avec du skill et une tactique pour l'éliminer. La, c'est juste une suite de QTE pénibles, comme pour la version Vita d'ailleurs en passant, et ça casse complètement le rythme pour le coup. Dommage. On pourrait citer encore le manque de liberté dans l'exploration, lors des phases de "grimpette". C'est clair que ce n'est pas Assassin's Creed à ce niveau la.

Pour le positif, l'ambiance général et les graphismes qui restent le point fort du titre. Durée de vie correct pour ce genre de production. Perso, j'avais mis le jeu en Hard pour plus de difficulté au niveau des affrontements. Rien de bien insurmontable non plus. Les combats à la fin contre les espèces d'"Inferno", ils me font vraiment penser au boss de SoulEdge, sont vraiment ardus et corsés. Du bon challenge mais uniquement en fin de jeu.

Voila ce que j'ai retenu de ce Uncharted 3 : Drake's Deception. Un bon jeu, un bon divertissement, mais qui ne restera pas comme ses deux opus précédents, dans les mémoires. Surtout le second Uncharted qui reste pour moi le meilleur de la franchise à tout point de vu. Si vous devez en faire qu'un seul, faites Uncharted 2 : Amoung the Thieves.

Que faut-il retenir de ce jeu :

+ Graphisme et ambiance
+ L'humour toujours présent
+ Le fan service, car on y retrouve tout les persos de la franchise pour ce troisième épisode
- On tourne en rond dans les idées et évènements
- Bugs, précision dans les tirs, manque de liberté
- QTE, boss de fin pas à la hauteur.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Uncharted 3 : L'illusion de Drake - Game of the Year Edition

tous les tests