Uncharted 4 : A Thief's End sur PS4, le test de Game Lover

Publiez votre test
Signaler
Game Lover
9
Game Lover PS4

Uncharted 4 et accessibilité

Cet été nous nous sommes attaqué à Uncharted 4, l'exclusivité PS4 de Naughty Dog. Difficile de passer à côté vu le matraquage médiatique, mais il le mérite à plusieurs niveaux.

Alors voyons ce que donne ce nouveau et a priori dernier épisode de la licence !

L'interface

Première déception, comme bien des jeux, après de multiples réglages et mises à jour difficile à gérer autrement qu'en validant "à l'aveugle", nous aboutissons sur un menu de lancement totalement écrit. Donc un lancement difficile pour un non lecteur. Et pourtant ! Ce menu cache une très belle surprise si on se donne la peine d'aller dans les options avec de l'aide.

Vous aurez en effet la possibilité de rendre les caméras liées. D'habitude, il faut gérer le mouvement du personnage avec un stick et celui de sa tête avec l'autre. On peut donc marcher vers la droite en regardant à gauche, mais il faut les deux mains et une bonne représentation spatiale pour bien maîtriser les deux. Avec cette option, le personnage regarde systématiquement dans la direction où il se déplace. Ca le rend plus rigide comme s'il avait des ½illères ou un sacré torticolis, mais au moins il est utilisable avec un stick.

Pour Nico qui habituellement "avec une seule main, je dois faire les deux séparément, bouger et seulement après regarder", c'est un sacré plus. Si en plus vous ajoutez l'option de visée automatique, c'est le bonheur. D'un mouvement de stick vous tournez le personnage, sa vision et vous ciblez l'ennemi. 

Autre option des plus utiles pour les personnes qui ont des soucis de coordination, de rapidité ou de fatigabilité des mains : le tir multiple. En effet, avec cette option, rester appuyer sur le bouton équivaut à cliquer dessus comme un forcené. Une option qu' "on aurait aimé l'avoir sur God of War 3 et d'autres" explique Zizou. En effet, pour lui, ce genre de situation où il faut gérer plein d'éléments d'action sont particulièrement stressante émotionnellement.

C'est sur que ces options réduisent grandement la difficulté du jeu, mais elles vous permettent surtout de la doser. Si vous voulez surtout l'histoire, simplifiez au max les phases d'action, ou juste ce qu'il faut pour compenser votre handicap.

Sinon, pour le reste, on retrouve les avantages et inconvénient d'un jeu d'action : la part belle est laissée à l'image au détriment des informations à l'écran. 

Lorsqu'au début du jeu vous vous retrouvez confronté à une nouvelle action comme grimper, courir, tirer... Vous obtenez une explication écrite, mais accompagnée d'indications visuelles également pour vous montrer les touches à utiliser. Dommage, cela n'apparaît qu'une seule fois.

Notons tout de même qu'en approchant d'un objet, la touche utilisable apparaît. De plus, lorsque vous mettez du temps à trouver un passage, une indication visuelle apparaît pour vous aider à avancer.

La jouabilité

 On ne vous apprendra rien, c'est un jeu d'aventure - action et on en retrouve les grandes lignes : un scénario et des personnages développés et appuyés par de nombreuses cinématiques (les mauvaises langues diront trop) venant s'insérer dans différentes phases de jeu : exploration, combat, énigme...  

Matboss retrouve vite ses repères puisque "c'est comme Tomb raiderdans les grandes lignes, ou "c'est cool, c'est comme Spiderman" pour Zizou qui s'essaye à une phase d'exploration en se balançant au bout de son grappin.

Pour Zizou "le premier combat est un peu compliqué, c'est comme le catch." Les coups sont variés, mais pas forcément indiqués. Il a  donc du découvrir en testant, mais c'est difficile pour lui d'intégrer toute ces informations d'un coup.

Les phases d'exploration feront appel à votre dextérité, d'ailleurs pour Jukebox, "moi je jouerai seul, je passerai mon temps en bas des rochers !" Il faut trouver par où passer, donc les plus impatients peuvent lâcher, mais heureusement si vous êtes trop long à sortir d'une zone, une aide visuelle vous explique par où passer. On apprécie !

Les phases d'énigme ne sont quant à elle pas toujours évidentes à trouver et elles demanderont de l'aide pour certains qui ont des difficultés à analyser une situation. On aurait aimé pouvoir les esquiver, mais si vous avez du mal, appelez à l'aide.

 Les graphismes

 En plus de graphismes d'une grande qualité, variés puisqu'on voit du pays dans cette aventure, on a de nombreuses cinématiques très bien réalisées et en intégration parfaite dans le jeu au point d'obtenir le silence dans l'équipe pour suivre l'histoire, ce qui est rare ! Enfin... quand Nico qui a déjà commencé le jeu ne nous raconte pas la suite... heureusement, il ne l'a pas depuis longtemps !

L'ambiance sonore

 Des voix de qualité pour le doublage et une bonne intégration, nous n'avons pas noté de problème ou de gêne à ce niveau là.

Comme on dit, si une bande son passe inaperçu, c'est qu'elle est parfaite !

 

Notre avis

Uncharted 4 est donc un très bon titre d'action et d'aventure, avec son alternance de phases d'action, d'exploration, de combat et d'énigmes. On reste dans du connu en terme de contenu, ce qui nous arrange, mais d'une très bonne qualité !

On retrouve malheureusement quelques écueils liés au style de jeu qui vous demande une bonne maîtrise pour les phase d'exploration et d'action, une rapidité d'action pour les combats et de la réflexion et de l'analyse pour les énigmes.

Pourtant, on note un menu d'accessibilité rarement aussi développé avec pas mal d'options qui viendront faciliter la vie des personnes en situation de handicap.

Et ce n'est pas un hasard ! En effet, c'est parce que les développeurs ont été touchés par l'initiative d'une personne en situation de handicap, Josh Straub, qui a créé un blog un peu comme le nôtre pour tester et noter les jeux D.A.G.E.R pour Disabled Accessibility for Gaming Entertainment Rating System. Ça nous laisse l'espoir de faire de même à l'avenir ? Amis développeurs / éditeurs, on a pas fini de vous embêter !

 Et si j'ai un handicap visuel ?

Depuis que Cop a quitté l'équipe, nous manquons de données sur ce point. Un de nos nouveaux testeurs pourra nous en dire plus sur les futurs articles !

A priori, pas d'éléments gênants à ce niveau.

 Et si j'ai un handicap auditif ?

Il n'y a pas de phase basée sur l'audition, sur ce que nous avons pu voir, et les options permettent d'avoir des sous-titres pour aider à la compréhension de l'histoire, essentielle à la progression vous vous en douterez.

 Et si j'ai un handicap mental ?

 La plus grande partie du jeu sera accessible puisque c'est avant tout un jeu d'action / aventure. Une fois que vous aurez maîtrisé les actions, comme le combat, l'utilisation du grappin... seules les phases d'énigme seront un réel problème, car cela demande d'analyser les situations, de décoder des informations... c'est assez compliqué et demandera certainement de l'aide.

Et si j'ai un handicap moteur ?

Comme nous l'avons expliqué dans l'interface pour les options, le menu d'accessibilité est plus riche que dans bien d'autres jeux. C'est grâce à l'intervention d'un blog anglais assez semblable au nôtre et permettra de simplifier la vie de bien des personnes en situation de handicap physique. Abusez-en !

source :  http://www.game-lover.org/review/uncharted-4/ 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Uncharted 4 : A Thief's End

tous les tests