Doctor Who : The Eternity Clock sur PlayStation 3, le test de Kratos838

Publiez votre test
Signaler
Kratos838
7
Kratos838 PS3

Bien mais peut faire mieux

  Doctor Who passionne de par son Univers riche, et son humour britannique si particulières interprété par le Docteur, dernier de son espèce, les Seigneurs du Temps, capable de voyager à travers le Temps et l'Espace, et héros principal de la série.

 

  Pour résumer assez rapidement le scénario sans trop spoilé, le jeu prend comme héros le Docteur (encore heureux) ainsi que River Song, qui voyageront à différentes époques, de Londres principalement, allant du milieu du XVIème siècle à un Londres futuriste afin de réparer une horloge pas comme les autres...

  Pour remédier au problème, le Docteur aura dans son arsenal, comme toujours, son fameux tournevis sonique et son papier psychique. River préférera utiliser un bon vieux pistolet laser pour repousser l’ennemi. L'ennemi lui, ne sera pas étranger aux fans, car on retrouvera les Daleks et les Cybermen, ennemis incontournables du Docteur. Pour compléter le bestiaire, on aura aussi droit aux Silences, ainsi qu'aux Siluriens. Concernant l'IA en revanche, c'est loin d'une réussite.

 

Gameplay

 

  Car elle s'avère assez décevante. Entre les ennemis qui surveillent un mur (!) pendant de longues secondes et une IA allié qui est toujours à la traîne -quand elle n'est pas bloqué contre un mur- ça peut s'avérer frustrant. Heureusement, le plus gros du jeu n'est pas de devoir affronter les ennemis de face, mais plutôt de résoudre des énigmes et des puzzles. Ainsi, à de très nombreuses reprises, on devra, à l'aide de mini-jeux, ouvrir des filtres de persuasion, ouvrir des portes ou fermer des tuyaux qui renfermaient du gaz toxique. Seul souci, ces mini-jeux ne sont qu'aux nombres de quatre.

  Concernant l'utilisation du tournevis sonique, elle se révèle agréable et précis, l'utilisant pour ouvrir des portes (encore grâce à des mini-jeux) et activer des montes-charges. Le pistolet quand à lui, se révèle un peu plus compliqué. Surtout du fait que le jeu utilise un gameplay 2D sur un décor 3D et ça peut s'avérer gênant de viser les côtés, mais ce n'est pas non plus si problématique. Pour ma part, à part pour un boss, ça ne m'a pas trop gêné.

  A noter par ailleurs la bonne idée, lorsqu'on affrontes les Silences, espèces extra-terrestres qui dans la série, fait qu'on oublie leurs existences dès qu'on détourne le regard, qu'il faut systématiquement en avoir un dans le champ de vision du personnage. En cas d'échec, c'est le game over et ne reste plus qu'à recommencer au dernier checkpoint. Il faut dans ce cas, avancer de façon beaucoup plus minutieuse et s'assurer d'en avoir au moins un à l'écran.

  Je rajouterais aussi que l'on peut jouer à deux en offline. La bonne idée vient qu'au lieu de faire un chapitre avec le Docteur puis le suivant avec River Song en mode solo, les deux joueurs joueront un chapitre différent en écran scindé jusqu'à ce que les deux personnages soient réunis. En ce moment-là, les deux coopéreront en résolvant des énigmes chacun de son côtés pour faire avancer l'autre.

  Pour la durée de vie totale, faudra compter entre 6 et 8 heures de jeu, selon la difficulté des puzzles que l'on choisit, et si on cherche à prendre tout les bonus caché ici et là.

 

 

  Question graphismes maintenant, le jeu s'en sort plutôt bien. Utilisant le moteur d'Unreal Engine 3, les textures sont propres, on reconnaît le Docteur incarné par Matt Smith, River Song ainsi que les ennemis au premier coup d’œil lors des petites cinématiques. Les décors des différentes époques de Londres sont plutôt bien réussis, mais l'ensemble manque de vie et de finition.

  On restera également sur notre faim concernant la VF des deux personnages principaux, qui ne sont pas les deux doubleurs officielles de la série, même si celle des ennemis, notamment les voix « robotiques » des Cybermens et des Daleks, sont assez réussi et ressemblant à la série. Mais que ceux qui préfèrent la VO se rassure, ils pourront toujours mettre leurs PS3 en anglais afin de profiter pleinement des voix officielles de la série.

  Les thèmes de la série sont également présents et permettent de s'immerger dans l'aventure comme il se doit.

 

Pour résumer...

 

  Docteur Who : L’Horloge d’Éternité se révèle être un bon jeu, que les fans pourront apprécier je pense, les autres pourront toujours se laisser tenter par ce jeu à condition de ne pas être rebuté par les puzzles game.

  Pour ma part, j'ai été agréablement surpris, le jeu ne cherchant pas à vouloir trop bien faire, et sachant qu'une suite est prévue, on peut se dire que pour un début, c'est réussi. Mais le jeu n'est pas non plus sans défaut, loin de là.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de Doctor Who : The Eternity Clock

tous les tests