XCOM : Enemy Unknown sur PC, le test de Pyramid Head

Publiez votre test
Signaler
Pyramid Head
10
Pyramid Head PC

Mains moites et tachycardie.

Vasquez est morte, c'est la troisième perte en 5 minutes. Rien vu venir. Sur le toit de la station essence, dernier rempart entre cette saloperie et les civils à sauver, O'flaherty avale sa salive et ajuste son tir sur le crâne démesuré de la créature. Puisse cette balle l'envoyer en enfer pour de bon. 

XCOM vous propulse à la tête de la dernière chance de l'humanité, un projet rassemblant la crême des scientifiques de la planète et de militaires spécialisés. Son but  : Repousser l'invasion extraterrestre. Leurs formes sont multiples, du classique petit gris au robot tueur en passant par de pauvres civils zombifiés et incubés, il faudra tout mettre en oeuvre pour leur rendre chaque coups. 

Une base secrète complète sous vos ordres, des soldats à recruter, des recherches scientifiques à pousser, des aliens à capturer, la vie d'un commandant XCOM est constitué de choix, tous lourds de conséquences. Devez-vous favoriser votre faible défense aérienne ou améliorer l'équipement de vos hommes ? Devez-vous intervenir en Grande Bretagne qui est à deux doigts de sombrer dans la panique totale ou au Mexique qui pourra vous aider à tenir bon financièrement jusqu'au prochain mois ? Choix, choix, choix. 

Le temps file, vous développez votre base sous-terraine, les interventions armées s'enchainent. Explorer fébrilement un OVNI descendu par vos avions, secourir des civils dans une ville en proie au chaos, une partie d'XCOM vous mets sans cesse sous pression. Vos dépenses devront être calculées, vos priorités définies. Vous vous attacherez à vos soldats, qui monteront en grade et  en efficacité, vous leur donnerez des petits surnoms, vous les bichonnerez  (ce nouveau fusil sniper laser qui m'a couté les yeux de la tête ira tellement bien sur O'flaherty.) Vous pleurerez leur pertes.

Il est temps d'évoquer le mode de difficulté Homme de fer, ce mode représente selon moi tout ce qui fait le sel du jeu, à savoir une seule sauvegarde, et l'impossibilité de revenir en arrière. Un pays perdu, un soldat mort, tout cela est irrémédiable. Vous ferez des Game Over terribles, certaines missions tourneront au massacre, vous ragerez, vous apprendez de vos erreurs,  vous en redemanderez. Le Demon's Souls du tour par tour en somme.

Car oui XCOM c'est du tour par tour, vous placez prudemment vos petits soldats, qu'ils puissent se couvrir en cas d'imprévu, toujours se préparer au pire, ramener tout le monde sain et sauf au bercail vous donnera d'immenses satisfactions (préparez une boite de cigares pour l'occasion.) Vous serez fiers de vos choix tactiques. Prendre à revers, en sandwich, placer un sniper en hauteur, tout cela pourra payer, mais pour les E.T aussi... Et on a beau être dans une vue isométrique les ennemis vous feront véritablement flipper et payer votre précipitation, découvrir une nouvelle classe meurtrière encore inconnue il y a 30 secondes alors que votre chouchou est en 1ère ligne vous donnera des petits frissons à la base du dos.

Bref avec XCOM vous serez toujours sur le fil, c'est la garantie de soirées pleines de rebondissements, de choix déchirants. Un véritable rollercoaster émotionnel. Fierté, peur, choix cruciaux, tout ça sur une seule galette. Foncez !

Précisons que le jeu se joue très bien à la manette, limite mieux qu'à la souris curieusement.

 Et n'oubliez pas : Mode de difficulté Classique, Homme de fer. Sinon à quoi bon.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Vos tests de XCOM : Enemy Unknown

tous les tests