Battlefield 4 sur Xbox 360, le test de BlackLabel

Publiez votre test
Signaler
BlackLabel
1
BlackLabel X360

La douleur fantome 2 !!!!!!

On commence avec une musique populaire, ça fait ambiance de film. Pas flim comme Heavy Rain ou The Last of Us, film comme au cinéma, quand on a dans un jeu vidéo une musique autre qu'une musique de jeu vidéo, qu'on dirait que ce média s'ouvre enfin à l'extérieur au lieu de vouloir tout singer. Puis là y'a 4 types dans une voiture sous l'eau et ils font des blagues alors qu'ils vont se noyer. Ouf... J'ai eu 10 secondes d'espoir, mais heureusement c'est bien un jeu vidéo...

Pis on remonte 15 minutes plus tôt. Les 4 types sont je sais pas où ni pourquoi, ils doivent rejoindre le toit d'une usine, pis là on arrive, ça s'écroule, on récupère une bagnole simpliste à manier avec aucune lisibilité comme si on avait des oeillères, pis après on tombe dans l'eau et la boucle est bouclée. Ensuite on se retrouve en Chine, y'a une guerre civile je sais pas pourquoi, et on doit récupérer des VIPs je sais pas qui c'est. Bref sans résumer toutes les missions, Battlefield 4 ne raconte rien.

J'aime bien aussi sur l'arrière de la jaquette "Le frosbite 3 fout la honte à CoD Ghost". Généralement au cinéma un film récent se place dans la lignée d'un classique, du style si vous avez aimé Gattaca, allez voir Trucmuche. Dans le jeu vidéo non, c'est la guerre des débiles. Genre "Mes effets spéciaux sont carrément plus mieux que cette daube de Transformers !!!!". D'autant plus débile comme campagne marketing que Battlefield 4, sans y parvenir évidemment, essaye de toutes ses forces d'être un Call of Duty avec des trucs qui s'écroulent et autres scènes d'action nulles, et le reste du temps c'est mou.

Pourquoi ? Ben à cause de la folie des grandeurs. Y'a deux façons d'utiliser un hardware. Vous faites des niveaux plus grands, ou vous agrandissez les niveaux (oui c'est pas pareil). Exemple : imaginons que le nouveau Hitman y'a une mission comme l'opéra, ben y'aurait sûrement plein de trucs autour de l'opéra, les rues, etc., et évidemment l'opéra pourrait être lui aussi plus grand. Bref y'aurait un quartier. EA lui c'est plutôt agrandir l'Opéra démesurément parce que... ben c'est possible. Donc les ennemis sont souvent loins dans des arènes trop grandes, on les voit à peine, faut que EA mette des croix quand on les touche. C'est nul. N'oublions pas que EA dans sa totale nullité avait dans le premier Medal of Honor essayé de reproduire le débarquement de Normandie avec 3 alliés et 3 Allemands en face. Genre ils se sont pas dits que c'était pas possible, que ça fonctionnerait pas. Non non Ils l'ont fait. Sur Playstation 12 ils le referont peut-être, et là ils mettront 100 000 000 bonhommes et pourront dire sur la jaquette "Avec le moteur frostbite 56, Medal of Honor fout la honte à la Deuxième Guerre Mondiale !".

 

Ces gars-là, la douleur fantome, c'est entre leurs deux oreilles qu'elle se situe.

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Vos tests de Battlefield 4

tous les tests