Assassin's Creed : Revelations sur Xbox 360, le test de Waylander&Kevane

Publiez votre test
Signaler
Waylander&Kevane
8
Waylander&Kevane X360

Un assassin à bout de souffle ?

Salut à tous, pour mon premier test j’ai décidé de vous faire partager mon expérience sur Assassin’s Creed : Revelations, le dernier épisode des aventures d’Ezio comme vous savez. Je n’ai pas encore finis le jeu à 100%, j’ai finis la partie Ezio mais il me reste les séquences de mémoire de Desmond à terminer.

 

Points fors :

Un scénario plus intimiste

Alors déception, pas déception ? Globalement non, le jeu est bon mais pas satisfaisant et j’ai été déçu là où je ne m’attendais pas à l’être. Je m’explique, j’avais vu de nombreuses critiques sur l’histoire de Revelations, et bien celle-ci ne me déçois globalement pas, j’ai même retrouvé avec plaisir un aspect qui c’était perdu dans la série, pour ne pas trop spoiler je dirai que les raisons invoquées par les templiers pour justifier leur actes sont bien plus proche de ce qu’on trouve dans Assassin’s Creed premier du nom que dans ses suites, donc de ce côté-là ça fais plaisir.

De plus l’histoire d’Ezio est intéressante dans la mesure où le personnage à bien évolué, il est de plus en plus sage et en proie à des conflits d’ordre personnel, tirailler entre son désir de vivre une histoire d’amour ou de protéger cette femme de la guerre dans laquelle il est impliquer. Un Ezio moins dragueur et plus posé, le personnage change, il y a de l’évolution. Quand à la partie Desmond quelques révélations sympa et une fin à l’image des précédents mais on sent qu’on commence à voir le bout du tunnel.

Un gameplay toujours bien calibrer...

Le gameplay fonctionne toujours aussi bien, les commandes répondent bien et l’ajout du crochet fait merveille, je reste néanmoins dubitatif quant à l’intérêt des bombes que j’ai rarement utilisées.

 

...Enfin pas toujours

Ce qui m’a déçu c’est en premier lieue la partie combat et un point en particulier les enchainements quand vous tuez des ennemis à la chaine, dans Brotherhood on avait l’impression de faire une danse mortuaire rapide et précise, les morts s’enchainaient et Ezio allait plus ou moins droit au but en se permettant quelques petites fantaisies. Ici certains coups sont affligeants de lenteur, sans aucune raison, nous laissant incapable d’agir pendant 2 ou 3 secondes, précieuses dans un tel combat, je ne comprends pas l’intérêt de tels coups. Exemple : Ezio enfonce sa lame dans le corps d’un soldat et au lieu de retirer l’épée il attend que le corps glisse dessus et tombe de lui-même au sol, What The Fuck j’ai envie de dire !

Trop de variété tue la variété

Second point qui m’a déçu c’est le nombre de choses que peux faire Ezio, le nombre de choses qu’il y à gérer, les assassins, ses repères, les villes de la mer méditerranée, son indice de reconnaissance des templiers, les bâtiments à acheter et à rénover, bref il y en a trop, trop de choses à faire et un peu trop fouillis à mon gout.

Assassin's Creed et la chirurgie esthétique

Autre point qui me gène, le changement de voix d’Altair, et le visage de Desmond, c’est bien simple, soit le visage à été complètement louper, soit UBISOFT n’a pu l’autorisation d’utiliser le visage du mannequin qui prête son visage à Desmond, Altair et Ezio, on ne reconnait pas Desmond et c’est bien dommage. Je ne vais pas rentrer plus dans les détails, cet Assassin’s Creed est pour moi un bon jeu mais ne me laissera pas un souvenir aussi marquant que les autres épisodes. Ubisoft va devoir se surpasser pour Assassin’s Creed 3 et je leur conseil vivement de ralentir le rythme des sorties d’Assassin’s Creed ou alors ils finiront par faire de cette série une simple « pompe à fric ».

 

 Conclusion :

Même si j’ai dis plus de choses sur les défauts du jeu celui-ci m’aura laissé un souvenir agréable. Pour les fans il n’y à pas à se poser de question, acheter le, pour les autres attendez qu’il soit dispo d’occasion, comme ça Ubisoft ne touchera rien dessus !

 

Personnellement je verrai bien un AC 3 uniquement centré sur Desmond… 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Assassin's Creed : Revelations

tous les tests