God of War III sur PlayStation 3, le test de Poisseman

Publiez votre test
Signaler
Poisseman
10
Poisseman PS3

Un final de toute beauté

Kratos, parfait anti-héros avide de vengeance, s'était associé aux Titans à la fin de God of War 2 en vue d'attaquer l'Olympe et son maître absolu Zeus. Après avoir parcouru les quatre autres épisodes de la saga, me voici de retour aux commandes du plus puissant des Spartiates pour terminer en apothéose une quête faite de souffrance et de sang, une aventure qui reprend pile poil à la suite du dernier épisode sorti sur PS2. Après avoir bravé bien des dangers et vaincu plusieurs dieux, Kratos revient en forme olympique dans God of War 3.

D'abord, BORDEL COMME C'EST BEAU TELLEMENT MES YEUX ILS ONT EU DU MAL A S'HABITUER!!! Non, sans dec, c'est une sacrée claque visuelle que l'on se prend quand on lance le jeu pour la première fois... puis à chaque fois qu'on recharge sa partie. Moi qui était accoutumé aux capacités de la PS2 et de la PSP - les softs étant parmi les plus puissants techniquement parlant - le bond en avant sur PS3 est plus qu'impressionnant. Sublime et doté d'une animation incroyablement réaliste, le jeu commence donc sur d'excellentes bases, et ne s'arrête pas là.

La volonté de Kratos est motivée par la vengeance et son obsession à vouloir tuer Zeus. A plusieurs reprises par le passé, il a été trahi; et cela ne changera pas cette fois-ci non plus. Une bonne poire, notre dieu de la guerre déchu? Un peu naïf d'accord, mais il sait bien faire comprendre qu'il ne faut pas jouer avec lui, à coup de lames aiguisées bien placées. Dans ce final donc, le voila parti pour dézinguer le paternel, mais avant d'y arriver il va lui falloir s'occuper de nombre d'autres divinités qui se placeront sur son chemin, et finiront par le regretter. Un parcours semé d'embûches, de combats, d'énigmes, de plates-formes et de boss où tout un arsenal ne lui sera pas de trop pour enfin arriver au sommet.

Kratos est déjà bien équipé avec les lames d'Athéna, la Toison d'or, le Trident de Poséïdon ou encore les ailes d'Icare (tous issus des précédents épisodes), mais son inventaire va encore bien prospérer avec de nouvelles armes et capacités telles l'Arc d'Apollon ou la Lame de l'Olympe. De quoi varier un système de combat bien établi et dégommer nos multiples ennemis de toutes les façons possibles. Ah oui, à ce sujet GoW 3 est gore, au point que son 18+ ne soit vraiment pas usurpé - contrairement à nombre d'autres titres. Les QTE sont toujours présents en cours de combat, la difficulté du titre savamment dosée et les points de passage bien répartis. Rien à dire de négatif sur le gameplay, hormis quelques soucis lors des sauts et l'utilisation des ailes - j'ai toujours eu un peu de mal avec la plate-forme...

Pour faire simple, God of War 3 est un jeu jouissif au possible, dans la lignée de ses prédécesseurs et d'une beauté rarement atteinte. Sa durée de vie s'annonce plus que bonne, avec de nouveaux modes qui se débloquent à la fin de notre première partie (Défi de l'Olympe et Arène de combat). Un indispensable de la console!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de God of War III

tous les tests