Kingdom Hearts 3D Dream Drop Distance sur Nintendo 3DS, le test de DSX

Publiez votre test
Signaler
DSX
8
DSX 3DS

Kingdom Hearts III:Démo

6 ans se sont écoulés depuis la sortie de ce que je considère toujours comme le meilleur épisode de cette saga, Kingdom Hearts II. 6 ans qu'on nous balance des épisodes s'intercalant à droite à gauche et la suite de ce KH2 se fait toujours attendre. Et non, KH Re:Coded n'est pas la suite de KH2, avant que quelqu'un ne fasse la remarque. Simplement un jeu pas mauvais en soi mais absolument inutile se déroulant durant les crédits de fin du second opus. Dont seules les fins et fins secrètes servent réellement à quelque chose.

 

Les épisodes sortis sur consoles Nintendo n'ont jamais été ce qu'il y a de plus indispensable, même s'ils apportaient suffisamment de pierres à l'édifice plutôt mastoc qu'est la série Kingdom Hearts. Mais Re:Coded plaçait quand même la barre bien bas. Quasiment uniquement de la redite à tous les niveaux, ce titre nous montrait également l'amour que porte Nomura aux héros tête à claques qui aiment parcourir la galaxie en pyjama.

Alors à l'annonce de Dream Drop Distance, je me suis évidemment dis que c'était la goutte ( *Badum Tss*) de trop. Enfin, la goutte de trop... en plus. Avec un premier trailer qui mettait encore une fois Pyjama Boy sur le devant de la scène. Je me suis tout naturellement demandé ce qu'ils allé encore nous pondre avec ce volet 3DS.

 

Bah du coup, qu'est ce qu'il en est ? Juste le meilleur épisode sorti chez Nintendo (et pourtant c'était un sacré challenge =D ) et accessoirement mon second épisode favoris, malgré quelques défauts bien dommages que je m'en vais vous citer. A commencer par le système de "Drop" qui consiste en fait à alterner entre Sora et Riku (les deux personnages que l'on contrôle ici) sans vous demander votre avis.

Et tant pis pour vous si vous étiez à un pauvre coup de terrasser un boss relou, vous devrez tout refaire lorsque vous reprendrez contrôle du perso avec qui vous lui maraviez la tête. Frustrant, mais finalement pas si dérangeant que ça globalement, si on oublie le coup des boss.

 

Ensuite, le nombre de mondes malheureusement pas très élevé mais on a cela dit peu de recyclage dans tout ça. Et on ne va pas s'en plaindre parce qu'autant de nouveautés dans un KH Nintendo, c'est une première. Pour ceux qui ne connaissent pas les mondes présents, je ne vous les spoilerai pas, mais ceux-ci sont franchement sympathiques et on en retiendra un en particulier pour sa qualité graphique juste incroyable.

Rassurez-vous cela dit, même pour ce qui concerne le reste, le jeu est vraiment magnifique. Les personnages quels qu'ils soient sont modélisés et animés avec un réel soin. On est clairement un cran au dessus de Birth by Sleep et, niveau visages, un petit cran au dessus des opus PS2 également.

 

Très peu de passages avec des personnages aux bouches en 2D ultra moches, la plupart des cutscenes ont vraiment bénéficié d'une animation sublime des tronches. Et ça fait d'autant plus plaisir que la narration est à côté, en plus d'être contée de façon assez inhabituelle pour la série, bourrée de passages à faire bandouiller sec le fan de la première heure. Qui sincèrement augure du lourd pour le provisoirement nonchalant Kingdom Hearts 3.

Tout cela annonce donc du très gros, et on se demande ce que sera le gameplay du 3e opus tellement celui de DDD est au dessus de tout ce qu'on a vu jusqu'à maintenant. Globalement, le système de combats reprend les bases de celui de Birth By Sleep, Shoot Lock et D-Link en moins mais des alliés (aux allures de Pokémon vu sous LSD) en plus, avec lesquels vous pourrez fusionner. Et si le boost de puissance (Riku) ou la grosse attaque (Sora) que vous conférera ces fusions ne s'avère au final qu'une forme différente d'une mécanique déjà connu, c'est bien le Flow Motion tout beau tout neuf qui donnera toute sa fraîcheur au gameplay. A vous les joies des sauts muraux et autres pirouettes cacahuètes.

 

Si vous n'avez pas encore fait tous les autres épisodes, je vous suggère vraiment de vous y mettre avant de vous attaquer à DDD. Que ce soit pour le gameplay ou le scénario, c'est vraiment un conseil que je vous donne. Et d'ailleurs, on est en droit de se demander comment ce nouveau gameplay hyper accrocheur évoluera dans le prochain épisode. Parce qu'une fois qu'on y prend goût, il sera difficile de revenir aux déplacement traditionnels, avec les pieds qui touchent le sol tout ça.

M'enfin, je laisse à Nomura le soin de nous concocter ses habituelles explications scénaristiques scénaristiques abracadabrantesques, pour nous justifier cette fois une jouabilité qui pourrait être encore plus folle que celle de DDD, puisqu'apparemment c'est la voie vers laquelle il souhaite se diriger.

 

Moi qui attendait cet épisode uniquement parce que je suis un fan assidu (j'ai bien acheté Re:Coded, c'est pour vous dire...), j'ai été agréablement surpris de voir qu'il ne s'agissait pas d'un épisode foutage de gueule de plus comme on commençait à en avoir malheureusement l'habitude (cela dit c'est pas parce qu'un épisode rentre dans la catégorie "foutage de gueule" qu'il ne peut pas être appréciable). Kingdom Hearts Dream Drop Distance est une réelle mise en bouche consistante avant le combat final, il met grosso modo en place le schéma de ce que sera le dernier chapitre de la saga Xehanort. Et une chose est sûre, c'est que je n'en peux plus de l'attendre. Et à partir d'aujourd'hui, encore moins que ces 6 dernières années.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Kingdom Hearts 3D Dream Drop Distance

tous les tests