Knights Contract sur Xbox 360, le test de Yohann26

Publiez votre test
Signaler
Yohann26
2
Yohann26 X360

L'exemple à ne pas suivre.

 

Si j'étais un professeur qui devait enseigner l'art de développer des jeux vidéo et que je cherchais un exemple de jeu récent comme modèle de ce qu'il ne faut surtout pas faire, je me servirai sans aucun doute de Knights Contract.

 

Il suffit de quelques minutes pour comprendre que le jeu va vous décevoir, on y retrouve réuni en un seul jeu tout les défauts qu'un studio japonais a la fâcheuse tendance à trainer derrière lui.

Commencez par acheter le moteur Unreal engine 3, que vous ne savez toujours pas maitriser depuis le temps (temps de chargement avant et après combat, avant et après une cinématique, qui sont encodés de manière très grossière soit dit en passant), et vous avait déjà de quoi detruire tout le rythme du jeu, et casser la moindre mise en scène ou immersion possible.

 

Ensuite rajoutez un level design quelconque, un univers médiéval sans personnalité, qui va vous proposer une simpliste histoire de blâme de chasse aux gentilles sorcières qui va tourner à la vengeance.

 

Continuons: des décors sommaires et étroits, alliés à des textures floues et grossière. Vous commencez à avoir une idée de l'esthétique du jeu, ce n'est pas tout.

Une caméra qui n'arrive pas du tout à vous suivre, des voix anglaises insipides, qui résistent un texte de manière scolaire, rajoutez un système de jeu totalement pompé sur Devil May Cry et les vieux BTA de la vieille avec les mêmes trucs et astuces plus vraiment au goût du jour mais très chère aux japonais: point de sauvegarde sur la carte, ou en fin de niveau seulement, pas de sauvegarde auto donc, des murs magiques pour vous forcer à rester dans l’arène durant les combats, un système de jeu découpé en stage avec un jolie score à la fin... Bref un air de déjà vu.

 

Un système de lock d'ennemis et de pouvoirs magiques plutôt maladroit et pas pratique à utiliser, une IA de votre allié (parce que tout le jeu est basé sur la progression de votre guerrier et son amie de fortune sorcière à protéger, une habitude en ce moment chez Namco Bandai) au raz des pâquerettes vraiment frustrante et gênante pour la progression.

 

La liste n'est pas fini. Un scénario tout ce qu'il y a de plus cliché, avec un héros amnésique qui retrouve peu à peu la mémoire et qui va redécouvrir son sombre passé doucement, et qui se retrouve allié avec une sorcière mystérieuse contre son gré... le truc qui ne passe plus très bien aujourd'hui en 2011...

 

Bref on comprend mieux pourquoi Namco Bandai n'a fait aucune promo autour du jeux a quelques jours de sa sortie, un jeu à éviter, surtout avec quelques réussites du BTA ces derniers temps (Bayonetta, Castlevania,...) qui le rende encore plus ridicule et obsolète.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de Knights Contract

tous les tests