Uncharted 3 : L'illusion de Drake sur PlayStation 3, le test de Nightmare1984

Publiez votre test
Signaler
Nightmare1984
10
Nightmare1984 PS3

Ceci n'est pas une illusion.

 

Dans la vie il est difficile de créer un exploit, mais le plus dur est sans doute de le renouveler avec maestria. C’est pourtant ce que viennent de réaliser les « petits » génies de chez Naughty Dog avec Uncharted 3 : L’illusion de Drake, qui s’impose une fois de plus comme une œuvre culte.

 

Drake’s Obsession.

 

Toujours obsédé par Sir Francis Drake, son illustre ancêtre, Nathan va dans ce troisième épisode partir à la recherche de l’Atlantide des Sables, une mystérieuse cité engloutie sous le désert du Rub’ al Khali afin de découvrir un des secrets de son lointain aïeul et pour Sully une occasion de se remplir les poches. Malheureusement pour eux, ils ne seront pas les seuls dans cette quête car une organisation secrète dirigée par une certaine Katherine Marlowe aura la ferme intention de leurs mettre des bâtons dans les roues.

On retrouve tous les alliés de Nate des précédents épisodes ainsi que de nouveaux personnages au charisme impressionnant ! Mention spécial à Talbot le bras droit de Marlowe qui fait partis des méchants les mieux travaillés de cette gen. Cependant il est regrettable que certains personnages passent un peu vite à la trappe, surement pour conserver un excellent rythme à la narration.

Le scénario d’Uncharted 3 se veut plus intimiste sur la vie et les origines de Nate. On en apprendra d’avantage sur son passé qui le lie avec Sully. Bref une histoire plus mature que les épisodes précédents où les scénaristes se sont amusés à créer plusieurs rebondissements voir à manipuler le joueur d’où le sous-titre du jeu : L’illusion de Drake. N’allez pas croire pour autant que l’humour, marque de fabrique de la franchise, ait disparu bien au contraire.

Les dialogues sont toujours aussi savoureux avec une VF tout simplement parfaite. Même la synchronisation labiale est une réussite. Pas d’inquiétude à avoir pour le fan club d’Elena concernant sa voix qui reste identique durant tout le jeu contrairement à Among Thieves.

 

Drake’s Emotion.

 

Malgré le fait qu’Uncharted 2 avait placé la barre très haute en termes de réalisation, les Dogs ne se sont pas reposés sur leurs lauriers. Les graphismes sont toujours aussi sublimes avec des décors variés et remplis de détails. Les visages des protagonistes ont subis un énorme lifting à tel point que leurs expressions faciales rivalisent avec celles de LA Noire.

Contrairement à Uncharted 2 le nombre de personnages présent à l’écran a plus que doublé et sans que l’animation ne bronche d’un poil. En effet certain niveau proposeront plus d’une trentaine de personnages simultanément.

Autre différence avec son prédécesseur, Uncharted 3 propose des décors vivants. Entendez par là qu’ils changent en temps réel et ont un impact direct avec le gameplay. Que ça soit un château qui brule et modifie le décor ou un bateau de croisière avec ses houles de plusieurs mètres de haut qui font tanguer le navire déplaçant des containers sur le pont créant ainsi des abris de fortunes etc etc… pas de doute le jeu surpasse de loin tout ce que l’on peut voir sur consoles en matière de réalisation.

L’aspect sonore a lui aussi été travaillé avec minutie. Les bruitages sont parfaitement mixés et les différents sons ont fait l’objet d’un soin particulier. L’immersion est également garantie par des musiques envoutantes. On retrouvera bien sur le thème principal d’Uncharted mais aussi des musiques qui s’inspirent des lieux traversés.

De nouvelles animations ont fait leurs apparitions rendant les mouvements de Nathan très crédibles et malgré quelques ratés : léger flottement durant certains déplacements, d’autres pourront être utiles pendant les fusillades. En effet il sera possible de voler l’arme d’un ennemi pendant un combat à main nue ou l’éliminer en dégoupillant sa propre grenade par exemple.

 

Drake’s Ammunition.

 

Les habitués de la série retrouveront avec bonheur le gameplay cher à la franchise à savoir : des fusillades nerveuses, des phases d’escalades/plates-formes et les énigmes. Même si on se retrouve en terrain connu, Naughty Dog a grandement amélioré le gameplay afin de proposer suffisamment de nouveautés pour ne pas avoir une impression de déjà-vu.

Les combats à main nue sont beaucoup plus dynamiques qu’auparavant. En plus de pouvoir frapper ou contrer un ennemi, Nate pourra aussi en attraper un pour l’exécuter avec un finish grâce à un élément du décor. Pour cela l’IA a été programmée en conséquence pour nous contourner pendant que les ennemis de devant font diversion ou essaie de nous déloger de notre couverture avec des grenades, grenades que l’on pourra désormais récupérer pour les balancer (avec un bon timing) sur nos vis-à-vis. Tout cela rend les combats très dynamiques.

Le level design a été étudié en conséquence et les niveaux sont devenus beaucoup plus vastes afin d’avoir le choix d’arpenter une situation de différentes manières. Dans certains cas il sera même possible de se la jouer Solid Snake en nettoyant toute une zone sans se faire repérer. Cette méthode sera vivement conseillée dans les niveaux de difficultés les plus élevés car en plus d’empêcher des éventuels renforts lourdement armés d’intervenir, on récupèrera des armes rares ainsi que des munitions supplémentaires.

Les phases de plates-formes sont toujours aussi faciles à prendre en main. La caméra légèrement de travers lors des sauts rend ces derniers très spectaculaires. Certaines séquences demanderont un petit peu de dextérité lors de course poursuite ou de zones à fuir le plus rapidement possible rendant un bel hommage aux Crash Bandicoot.

Il est désormais possible de plonger sous l’eau durant quelques secondes soit pour franchir un obstacle ou pour esquiver les tirs ennemis, mais il est regrettable que les développeurs ne se soient pas plus attardés dessus pour nous proposer par exemple des phases d’exploration sous-marine.

Critiqué dans le deuxième épisode, les énigmes en plus d’être beaucoup plus nombreuses, ont vu leurs difficultés augmenter pour peu que l’on ait enlevé les aides dans les options. Rassurez-vous rien d’insurmontable non plus.

 

Drake’s « Deception » ?

 

Ayant fait son apparition dans Uncharted 2, le multijoueur fait son grand retour dans ce troisième épisode. Divisé en deux parties distinctes à savoir le mode compétitif jouable à dix joueurs en ligne avec la possibilité d’inviter un ami sur le même écran et le mode coopératif jouable à trois.

Dans ce dernier le but sera de traverser des niveaux inspirés de la franchise avec un petit scénario à la clé. Au nombre de cinq, chaque map est composée de plusieurs checkpoints. En plus de pouvoir personnaliser ses propres armes en achetant des améliorations grâce à l’argent obtenu en fin de partie, chaque joueur aura la possibilité d’activer un bonus à toute l’équipe durant les affrontements comme des munitions illimitées pendant un certain laps de temps par exemple. Le travail d’équipe est primordial et il faudra éviter de mourir moins d'un certain nombre de fois sous peine de game over.

L’autre gros morceau est le mode compétitif où l’on retrouve les différents modes de jeu du précédent volet comme la capture d’idole ou les matchs à mort en équipe. Les nouveautés hormis le nombre impressionnants de choses à débloquer (armes, compétences, fringues etc) sont les matchs en 2 contre 2 contre 2, les niveaux qui sont pour la plupart dynamiques (comme par exemple une tempête de sable qui arrive en plein milieu d’un combat ou un hélicoptère qui nettoie une zone) et des bonus à activer en cours de partie.

Bref on retrouve grosso modo le même multi instauré dans Uncharted 2 avec malheureusement les mêmes défauts qui n’ont toujours pas été corrigés à commencer par le fait de devoir vider 458 millions de chargeurs dans la tête d’un gars pour qu’il commence à chopper une migraine et d’attendre par moment plusieurs minutes pour trouver une partie. Au final un multi qui aurait pu devenir génial à défaut d’être frustrant et qui vaut surtout pour son coop.

 

Drake’s Conclusion.

 

En l’espace de cinq ans, Naughty Dog a créé une franchise exceptionnelle qui même si elle n’invente aucunement le genre, la transcende sur tous les points. S’améliorant au fil des épisodes jusqu’à devenir la référence du jeu d’action/aventure, chaque Uncharted propose au joueur une aventure épique ou se mélange parfaitement une réalisation irréprochable, une histoire passionnante et un gameplay varié et jouissif au possible. Ce troisième épisode ne déroge pas à la règle, et même si on pourra lui reprocher quelques soucis au niveau de l’IA ou de certaines animations, L’illusion de Drake n’est pas une déception mais bel et bien un chef d’œuvre !

 

Les plus:


- Une réalisation époustouflante.

- Des gunfights nerveux.

- La bande son parfaite.

- Le scénario riche en rebondissements.

 

Les moins:


- L'IA perfectible.

- Syndrôme "balles à blanc" sur le multi.

 

Naughty Dog livre une nouvelle fois un chef d’œuvre quasiment parfait qu’il serait blasphématoire de passer à côté pour tous possesseurs de Playstation 3. Fan d’Uncharted, de TPS nerveux ou d’Indiana Jones vous savez ce qu’il vous reste à faire. Un aperçu du jeu vidéo sur Playstation 4...?

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Uncharted 3 : L'illusion de Drake

tous les tests