Dragon Quest IX : Les Sentinelles du Firmament sur DS, le test de moacmoii

Publiez votre test
Signaler
moacmoii
10
moacmoii DS

Le RPG japonais au firmament.

Ce n’est un secret pour personne, le RPG japonais a perdu de sa superbe ces dernières années. Après un Final Fantasy XIII plus que décévant, Square Enix se devait de relever la barre avec son autre série mythique, Dragon Quest. Pari réussi ?

La série des Dragon Quest est une institution telle, que son éditeur s’oblige à sortir les jeux le samedi pour éviter l’absentéisme scolaire et dans les entreprises (pour plus d’information, il suffit de faire une recherche sur la sortie de Dragon Quest 3 sur Nes). La recette du succès est un scénario simple mais intéressant, un bestiaire haut en couleur basé sur le design d’Akira Toriyama et surtout un système de jeu qui n’évolue que très peu au fil des épisodes.

Un Dragon Quest c’est un peu comme une recette de cuisine de famille, on la fait évoluer par petites touches sans remettre en cause les fondamentaux. Dans cet épisode, on retrouve donc le système de combat habituel de la série agrémenté de petites améliorations comme le retour des classes pour les personnages (vous pourrez même changer de classe en cours de jeux, mais vous devrez recommencer au niveau 1 et donc avec des caractéristiques ridicules) mais aussi l’apparition de coup de grâce. Ces coups peuvent être offensifs ou défensifs suivant la classe de votre personnage.

Le jeu reste dans la tradition avec des combats au tour par tour. Petit changement par rapport aux autres épisodes DS, cette fois-ci les ennemis apparaissent sur la carte et vous pourrez donc les éviter ou au contraire les chasser. Autre changement d’inspiration occidentale (les créateurs parlent de Diablo et Baldur’s Gates), l’apparition d’une multitude de quêtes annexes et la course à l’équipement qui passe par l’achat mais aussi par la construction de son propre équipement. Petit plus esthétique, votre équipement changera visuellement l’apparence de votre personnage.

Mais l’évolution majeure du jeu est l’apparition d’un mode multi joueur. En vous réunissant en multi joueur local, vous pourrez avancer dans l’aventure d’un des joueurs. Malheureusement, vous ne pourrez pas jouer sur internet ce qui est dommageable, vu la structure du jeu. Par contre, la Nintendo Wifi connexion servira quand même à télécharger de nouvelles quêtes à réaliser seul ou à plusieurs.

Passons aux paragraphes imposés :

Jouabilité :
De petites évolutions qui conservent les atouts du jeu sans qu’on ait l’impression de refaire une énième fois le même jeu.

Graphismes :
Un exemple du potentiel de la DS.

Son :
Les thèmes sont connus mais sont toujours très agréables.

Intérêt :
Un Dragon Quest doté d’un mode multi joueur local et d’une durée de vie phénoménale.

En conclusion, Dragon Quest 9 est une pure petite merveille qui joue sur ses forces et n’essaie pas d’innover pour innover. Malheureusement, le jeu n’est pas parfait du fait d’un multi joueur qui n’est disponible qu’en local. Pour le reste, nous sommes en présence du meilleur du RPG japonais depuis longtemsp, un jeu rassurant à plus d’un titre.

Mon appréciation : Très Bon

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Dragon Quest IX : Les Sentinelles du Firmament

tous les tests