Killzone 3 sur PlayStation 3, le test de Nightmare1984

Publiez votre test
Signaler
Nightmare1984
10
Nightmare1984 PS3

Killzone = Tuerie?

Il y a 6 ans, Guerrilla présenté une vidéo target render de ce que pourrait être un Killzone sur la future Playstation 3. Ce pari de réaliser un FPS de la qualité d’une cinématique est aujourd’hui devenu réalité avec Killzone 3.

 

Une réalisation de malade !

 

Killzone 2 avait déjà placé la barre très haute en proposant une réalisation soignée que ce soit sur les graphismes splendides, une bande son assourdissante et une technique quasi parfaite. Mais force est de constater que Killzone 3 fait encore mieux ! Les graphismes ont subi un petit lifting avec des couleurs plus clairs, proposant des décors très variés et surtout remplis de détails. C’est bien simple chaque niveau regorge d’animations par centaines comme les MAWLR qui détruisent les croiseurs de l’ISA au loin ou les insectes mangeant les cadavres des Helghasts qu’on vient de refroidir.

Coté sonore Guerrilla a fait un gros travail. Le bruitage des armes a été revu à zéro pour des sons d’un réalisme saisissant. Le mixage lors des impacts de balles et/ou explosions est remarquable surtout en DTS. Le passage dans la jungle est le meilleur endroit pour se rendre compte de toute la qualité sonore dans Killzone 3. Les musiques sont sublimes avec comme thème principal une musique qui fait très Metal Gear Solid. Bref elles sont épiques, envoutantes et parfois déprimantes collant toujours parfaitement à la situation à laquelle on fait face. Les doublages en français étaient un des points noirs de Killzone 2. Ici on a le droit aux mêmes doubleurs mais qui ont fait cette fois un effort. Alors certes ce n’est toujours pas merveilleux mais au moins on n’entend plus Natko.

 

Un gameplay amélioré et des ennemis toujours aussi coriaces.

 

La jouabilité de Killzone 2 était particulière dans le sens où l’on ressentait le poids du héros que l’on incarnait, ceci pour accentuer le réalisme de la licence (voir le souci du détail pour la recharge des armes). Dans Killzone 3 on retrouve cette « lourdeur » mais cette fois ci avec moins de recul au niveau des armes et une visée plus précise. Le système de mise à couvert a été amélioré et il suffit maintenant d’appuyer sur la touche L2 pour être à couvert. Autre petites nouveautés : la glissade avant de se mettre à couvert ou les finishs au couteau bien gore qui permet d’éliminer un ennemi d’un seul coup. Le jeu est aussi compatible avec le PS Move et s’avère agréable à prendre en main avec pleins de paramètres ajustables pour un meilleur confort.

L’IA ennemie est toujours aussi au top avec des Higs qui se mettent à couvert, voir se plaque à terre pour nous tirer dessus ou font appel à des renforts quand ils sont en sous nombre. L’IA allié a été améliorée et nous colle plus dans les pattes. Rico ou Narville peuvent même nous soigner si on trépasse pas loin d’eux. Quant aux animations elles font toujours référence en la matière avec des comportements des personnages criants de réalismes.

 

Les forces et les faiblesses de Killzone 3.

 

Ce qui fait la force de Killzone 3 par rapport à son ainé tient en un mot : variété ! Que ça soit la variété des niveaux traversés ou des différents gameplays (phases en véhicule, infiltration, scène de guérilla). Le scénario est classique mais efficace avec beaucoup de scènes cinématiques. Et on enchaine les moments cultes les uns après les autres en 6 heures (en mode normal)…et c’est là le gros défaut de Killzone 3 ! La campagne solo est vraiment courte et c’est dommage que les niveaux n’ont pas été rallongés pour pouvoir explorer un peu plus le monde d’Helghan, ou de ne pas avoir mis de petites énigmes. Pareil pour le scénario qui ne s’attarde pas sur une quelconque subtilité. Tel est le prix on dirait des FPS « pop-corn »…

Killzone 3 est supérieur en tout point à son prédécesseur et devient le FPS de référence sur cette gen. Il pourrait devenir parfait si Guerrilla s’attardait un peu plus sur l’univers si riche qu’ils ont créé en étoffant leur jeu d’un peu plus de consistance que ça soit au niveau du scénario ou en allongeant les niveaux afin de permettre de les explorer au lieu de simplement les traverser. Pour se rattraper, Guerrilla nous offre un mode coop jouable en écran splitté ainsi qu’un mode online complet mais très bourrin où il est malheureusement impossible de paramétrer ses parties classées comme ce fût le cas dans Killzone 2.

 

Les plus:

 

- Une réalisation splendide.

- Des bruitages parfaits servis par des musiques épiques.

- Une jouabilité et un gameplay irréprochable.

- Une référence techniquement.

 

Les moins:

 

- Faible durée de vie en solo.

- Online moins complet que Killzone 2.

- Scénario trop vite expédié.

 

Killzone 3 est la nouvelle référence des FPS en matière de réalisation console. Avec un gameplay efficace et des moments cultes, il saura combler les amateurs de FPS grand spectacle. En espérant une campagne solo plus longue pour Killzone 4.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Killzone 3

tous les tests