Pokémon Version Argent SoulSilver sur DS, le test de Sirocco

Publiez votre test
Signaler
Sirocco
8
Sirocco DS

- L'Argent Ne Déteint-Il Jamais ? -

La licence Pokemon est apparue pour la première fois sur Game Boy, en 1996. 14 ans après, on peut dire que la série a fait son petit bonhomme de chemin, avec pas moins de 4 générations de jeu, et toujours autant de succès. Et il n'est pas prêt de s'arrêter, car après la refonte mitigée des Versions Rouge et Bleu, Nintendo s'attaque aujourd'hui aux versions Or et Argent, elles aussi issues de la Game Boy, et qui figurent comme étant les plus appréciées de la série.

C'est donc sur nos petites DS que les nouvelles itérations, intitulées Or HeartGold et Argent SoulSilver, débarquent, afin de renouveler des épisodes déjà datés de 10 ans.

Et autant vous le dire tout de suite, la technologie a beaucoup évolué depuis une dizaine d'années. Pourtant, partagée entre austérité et accessibilité, un peu à la manière des Dragon Quest, la série a peu évolué sur le fond depuis ses origines. Alors, même si le plaisir de capturer les innombrables bestioles du monde de Kanto, Johto, etc... le principe du jeu commence tout de même à s'essouffler. Malgré tout, l'intérêt est toujours présent.

10 Ans Ont Passé...10 Ans Déjà

Tout d'abord, il faut rappeler que la série Pokemon n'a jamais été réputée pour la qualité graphique de ses jeux. Avec des décors assez simples, une alternance basique entre villes et environnements extérieurs, comme le faisait les anciens RPG à la japonaise, les versions Or et Argent, bien que largement supérieures à parents sur le plan technique, ne proposaient pas non plus une expérience à couper le souffle. Tant mieux d'ailleurs, puisque cela n'a jamais été le but de la saga.

Toutefois, on peut remarquer que ces remakes des jeux de la deuxième génération sont loin, très loin, d'être ternes, sur le plan technique. Sans pour autant se damner devant des sprites HD, le travail graphique de refonte est bien fait, tout simplement. Inspirées directement de ce que proposaient Diamant / Perle / Platine, HeartGold / SoulSilver se montrent tout aussi chatoyants, colorés, agréables à visiter. Sans puiser dans l'intégralité des ressources intrinsèques de la console, les jeux s'avèrent propres, bien réalisés, sans problèmes techniques à noter. Bref, tout est réussi, à défaut d'être transcendant.

Alors que les environnements du jeu bénéficient d'une bonne esthétique, ravissant toujours notre oeil de gamer avisé, le travail est cependant toujours aussi minimaliste pour ce qui est des combats. Les animations de nos Pokemons sont toujours aussi pauvres, seules les attaques bénéficient d'un traitement spécifique, avec des effets 3D plutôt réussis, mais qui ne bouleversent pas non plus les habitudes prises en jouant sur un console, qui a déjà démontré qu'elle était capable de bien mieux faire.

En revanche, on appréciera l'ambiance du jeu, enfantine mais sympathique, au fond, les personnages toujours aussi riches en couleurs, même s'ils manquent cruellement de background, et surtout, ces Pokemons, toujours aussi différents les uns des autres, pleins de vie, malgré leur immobilisme, et qui incitent à la poursuite de votre objectif : celle de devenir le plus grand dresseur de Pokemon en activité.

Entre Chasse Et Dressage...

Car si le jeu a pas mal évolué au plan graphique, le gameplay reste strictement le même. Vous devrez toujours capturer le plus de Pokemons possibles, parmi ceux que vous croiserez sur votre chemin, les élever, et en faire des bêtes de combats afin de pouvoir affronter les différents dresseurs que vous rencontrerez sur votre chemin. Pokemon étant un RPG, assez basique dans le fond, vous devrez faire opposer vos animaux de compagnie contre d'autres, soit sauvages soit dressés par un adversaire. A chaque victoire, vous remporterez des points d'expérience, qui feront augmenter le niveau de votre Pokemon, ainsi que ses différentes caractéristiques, qui en feront arithmétiquement un adversaire plus puissant. Voilà le principe du jeu qui n'a presque pas changé depuis 14 ans.

Mais ce principe a un avantage : il procure une durée de vie absolument titanesque, et parmi les plus importantes que l'on peut trouver dans le genre du jeu de rôle. En effet, il vous faudra de longues heures de levelling afin d'entraîner vos compagnons et les rendre plus forts. De plus, votre but ultime étant de récupérer le plus de Pokemons possibles, voire tout ceux existants, il vous faudra pour cela avoir recours à des échanges avec d'autres joueurs bénéficiant des autres versions du jeu, afin de compéter votre encyclopédie. En ligne droite, le jeu propose au minimum 60 heures de plaisir. En revanche, si vous voulez aller plus loin, ce seront des centaines d'heures qui se présenteront à vous.

Pour autant, le jeu ne néglige pas un aspect tactique qui fait aussi la force de la série. Tout les Pokemons appartiennent à un élément différent. Ainsi, vous devrez faire avec les forces et faiblesses de vos camarades afin d'abattre vos adversaires de la manière la plus efficace possible. Reposant sur le traditionnel système du Pierre / Papier / Ciseau, chacune des espèces se montrera plus forte contre une autre, et ainsi de suite. Malgré tout, on peut noter que nombreux sont les Pokemon à n'avoir aucun intérêt, même si vous y mettez du coeur. Les habitués sauront tout de suite quelles variétés obtenir, dans le but de constituer la meilleure équipe possible. On avouera tout de même que le choix reste important, voire très important, et que les images des équipes ne manquent pas de variété.

Alors, même si le système a déjà fait ses preuves, perdurant depuis de nombreuses années, on ne peut s'empêcher de noter que l'évolution n'est cependant pas assez prononcée, et que ressortent de ces dernières versions, des défauts qui peuvent se montrer gênants.

Un Système A Bout De Souffle ?

Et oui, malheureusement. Même si la DS permet des possibilités techniques, rendant le jeu plus riche et plus profond, le gameplay commence à afficher ses limites.

Tout d'abord, les combats nombreux sont nécessaires à votre progression, afin d'optimiser les performances de vos camarades. Cependant, aujourd'hui, le rythme de ces combats est beaucoup trop lent. Les animations s'enchaînent à la vitesse d'un "escargot asthmatique", ce qui rend les confrontations les moins intéressantes, contre des Pokemons sauvages par exemple, particulièrement redondantes et barbantes.

Ensuite, pour ce qui est du jeu en lui-même, les habitudes s'installent bien trop rapidement. En effet, le sentiment de parcourir une plaine ou une grotte, en attendant d'arriver à la ville la plus proche, commence à se faire sentir, d'autant plus dans cette version, qui amplifie le phénomène par sa nature de remake. Bien que l'on prenne toujours plaisir à parcourir les étendues qui se présentent à nous, il faut avouer que la variété des décors n'aide pas, puisque l'on traverse toujours les sempiternelles grottes, vallées, mers, là où d'autres jeux du genre n'ont pas eu besoin de plus d'imagination pour faire naître un monde plus éclectique.

On peut aussi de nouveau noter la faiblesse d'un scénario trop convenu, trop enfantin, et qui donne une sérieuse impression de déjà-vu. Certains vont me dire que cela fait partie de la magie Pokemon, mais comme le dit l'expression : "Il n'y a que les c*** qui ne changent pas d'avis.

La Magie Est Pourtant Toujours Là

Malgré tout, le jeu prend toujours aux trippes. Les heures défilent, sans pour autant lâcher son écran, on s'attache à nos compagnons de voyage, on prend plaisir à les entraîner, on s'amuse à progresser et à sentir la difficulté augmenter progressivement.

Mais alors, quel est le problème des Pokemon HeartGold / SoulSilver ? C'est qu'ils arrivent au bout d'une licence, qui en matière de gameplay, évolue trop peu. Achevé sur beaucoup de plan, la série doit maintenant prendre une nouvelle orientation sans perdre de son intérêt majeur. Si la cinquième génération de Pokemon à venir ne fait pas preuve de plus de nouveauté, alors on pourra affirmer que le jeu est daté.

Aujourd'hui, HeartGold / SoulSilver figurent comme l'apogée d'une formule qui a montré sa solidité. On ne peut pourtant s'empêcher de découvrir les failles du système, mais la magie est toujours là. Le jeu en vaut la chandelle. Si vous avez aimé les Versions Or Et Argent, vous ne serez pas déçus.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Pokémon Version Argent SoulSilver

tous les tests