Dante's Inferno sur Xbox 360, le test de Gwenestia

Publiez votre test
Signaler
Gwenestia
6
Gwenestia X360

Un traître amoureux

On m'avait dit qu'il s'agissait d'un jeu pour les fans de "god of war". Effectivement, le jeu emprunte aux plus grands : god of war il est vrai… mais également darksiders pour les énigmes (certes darksiders emprunte à god of war…). Mais Dante's inferno a également sa propre singularité, notamment au niveau des cinématique. L'alternance entre des cinématiques 3D somptueuses et des dessins animés 2D est parfaitement gérée. Pour rester dans le domaine de la réalisation, certes les fans de Dante Alighieri et de sa Divine Comédie feraient peut-être mieux de s'abstenir car on s'éloigne assurément du côté poétique de cette oeuvre pour virer dans le gore et le violent avec un Dante qui a la rage et qui défonce dans des décors flamboyants. Le gameplay est facile d'utilisation, les ennemis sont diversifiés et on a hâte de découvrir le changement de contexte à chaque nouveau cercle de l'enfer… L'arbre des compétences apporte un petit côté rpg (comme beaucoup de jeux d'actions aujourd'hui…). Les temps de chargement sont très courts et les petites citations à chaque mort de Dante sont bien sympathiques. Encore une fois, les graphismes somptueux et les musiques sont magnifiques et renforcent la grandiloquence du titre. Les boss sont variés, correspondent à la mythologie (cerbère…) et leur réalisation est incritiquable (ça existe ce mot ?) On ne peut cependant pas qualifier le jeu de bijou vidéoludique car il n'apporte pas assez de nouveautés par rapport à ses prédécesseurs et quelques petits défauts viennent gêner le joueur : les environnements parfois trop sombres nous font tomber dans le vide bêtement et recommencer toute une séquence de jeu. Les actions contextuelles contre les boss sont parfois énervantes puisqu'en rater une nous fait recommencer le boss depuis le début. De même louper une action dans une séquence de plate-forme… nous fait recommencer tout depuis le début. Mais outre ces petites imperfections, le titre est vraiment fun à jouer et à rejouer, dynamique, diversifié tant au niveau du contenu (combat, plate-forme, énigmes) que du SOUS-contenu : dans les combats, possibilité débloquer des techniques de combat, des pouvoirs… et des filles à moitié dévêtues qui meurent à la Aerith !!! (ok j'arrête…)

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Dante's Inferno

tous les tests